Menu
A+ A A-

Le pétrole efface ses gains de la veille et perd 5%

prix du petrole LondresLondres: Le pétrole creusait ses pertes jeudi et perdait quelque 5%, soumis à un effet de balancier après des gains d'ampleur comparable la veille et alors qu'une poussée de Covid-19 dans le monde fait craindre pour la demande d'or noir.
Vers 14H50 GMT (15H50 HEC), le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. coté à New York pour livraison en mai abandonnait 5,25% à 57,97 dollars. A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. valait 61,53 dollars, en baisse de 4,47%.


"La volatilité récente (...) est encore loin de s'éteindre", a noté Melinda Eadson, analyste de Oanda, alors que les cours font le grand huit depuis le début de la semaine. Elle l'explique par "les préoccupations concernant la demande future" de pétrole brut.

"Les prix du pétrole corrigent les gains excédentaires accumulés (mercredi) à la suite du blocage du canal de Suez, car l'effet de la perturbation ne durera probablement pas trop longtemps", a estimé Bjornar Tonhaugen, de Rystad.

Le canal de Suez, route commerciale clé entre l'Europe et l'Asie, est obstrué depuis plus de 24 heures par l'Ever Given, un porte-conteneur de plus 220.000 tonnes qui se rendait à Rotterdam en provenance d'Asie.

"Environ 10% du commerce mondial de pétrole par voie maritime passe par le canal", ont indiqué les analystes de ING.

Surtout, les cas de Covid-19 sont "en forte hausse dans les principales économies en développement comme l'Inde et le Brésil, dont la consommation de pétrole est un facteur clé de soutien des prix", a repris Mme Eadson.

Les deux pays sont après les Etats-Unis les plus endeuillés par le Covid-19. Le Brésil a d'ailleurs franchi mercredi le cap des 300.000 morts du coronavirus, quand l'Inde en déplore plus de 160.000.

"En peu de temps, les perspectives de reprise mondiale se sont détériorées, ce qui soulève des questions sur la demande future" d'or noir, a ajouté l'analyste de Oanda.

Le marché est également fébrile à une semaine du prochain sommet ministériel des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés via l'accord Opep+, qui se tiendra jeudi prochain, le 1er avril.

Enfin, les investisseurs digéraient le dernier rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) à propos des stocks de brut aux Etats-Unis, faisant état mercredi d'une hausse de 1,9 million de barils la semaine dernière, plus importante que prévue.
(c) AFP

Commenter Le pétrole efface ses gains de la veille et perd 5%



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite