Menu
A+ A A-

Les barils de pétrole Brent et de WTI chutent de 7% à la clôture

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le marché du pétrole a enregistré jeudi sa plus lourde chute depuis le mois de septembre, les deux contrats de référence dégringolant d'environ 7%, dans un marché peu rassuré par les perspectives de demande et les niveaux des stocks de brut.
Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril est tombé de 7,12% ou 4,60 dollars, à 60,00 dollars.

Celui de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a lâché 6,94% ou 4,72 dollars, à 63,28 dollars. En tout début de semaine, le baril londonien flirtait avec les 70 dollars.

Avec le plongeon de jeudi, Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont enchaîné une cinquième séance de baisse consécutive "ce qui n'est pas sans précédent, mais constitue un phénomène inhabituel", a souligné Tamas Varga, analyste de PVM.

"Le sentiment négatif a été déclenché par les doutes en Europe concernant le vaccin AstraZeneca et s'est cristallisé après la hausse des stocks américains", a réagi Louise Dickson, de Rystad.

Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 a été suspendu par plusieurs pays de l'Union européenne (UE) après le signalement d'effets secondaires possibles, tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots.

La France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie ont toutefois annoncé jeudi que les vaccinations AstraZeneca allaient reprendre, l'agence européenne des médicaments (EMA) ayant jugé le vaccin "sûr et efficace".


Aux États-Unis, le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publié mercredi a montré que les stocks de brut avaient progressé de 2,4 millions de barils (MB) au 12 mars.

Cette hausse est plus modeste que celle des deux semaines précédentes, qui avaient vu les réserves de brut du pays s'envoler après le passage d'une vague de froid hivernale au Texas, poumon énergétique des États-Unis, et le net ralentissement des raffineries.

Mais avec 500,8 millions de barils, les stocks américains de brut sont à leur plus haut depuis début décembre.

"Un autre coup dur pour les prix du pétrole a été porté par la publication du rapport mensuel de l'AIE sur le pétrole", a continué Mme Dickson.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé mercredi qu'après le choc sanitaire, la demande mondiale de pétrole devrait mettre deux ans à retrouver ses niveaux d'avant-crise.

La mauvais séance de Wall Street, qui s'apprêtait à finir dans le rouge, et le spectre du retour de l'inflation dans les prochains mois ont achevé de corriger les deux cours de référence du brut.

Ces derniers restent toutefois en hausse de plus de 20% par rapport à leur niveau du début d'année.

(c) AFP

Commenter Les barils de pétrole Brent et de WTI chutent de 7% à la clôture



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite