Menu
A+ A A-

Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040

Pétrolière ShellLondres: La demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) devrait quasi doubler pour atteindre 700 millions de tonnes d'ici 2040, tirée par l'Asie et le transport dit lourd, notamment de marchandises, prévoit le géant des hydrocarbures Shell.
Le continent asiatique, de loin premier importateur de GNL et qui remplace progressivement le charbon par le gaz, est attendu par Shell comme moteur principal de la demande pour les deux décennies à venir, selon des prévisions publiées jeudi.

Le secteur des transports devrait également sortir du lot, notamment les véhicules lourds moins adaptés à l'électrique: bus, camions, mais surtout navires, dont la propulsion au GNL peut substituer celle au fioul.

La major anglo-néerlandaise voit par ailleurs dans le gaz une "énergie décisive dans la transition énergétique", selon le responsable des nouvelles énergies et du gaz Maarten Wetselaar amené à commenter l'étude lors d'une visioconférence.

Ce sujet est controversé: le gaz naturel est une énergie fossile qui émet du CO2 à la combustion, mais 30% de moins que le pétrole et moitié moins que le charbon.

Il s'avère dont moins néfaste pour la qualité de l'air, mais l'industrie gazière est aussi responsable, dès l'extraction, d'importantes fuites de méthane, un gaz à effet de serre à l'effet trente fois plus réchauffant que le CO2.

Shell a opéré ces dernières années un virage vers la production de gaz naturel après le rachat en 2016 du britannique BG Group pour 47 milliards de livres (62 milliards d'euros de l'époque), en se détournant par ailleurs des exploitations pétrolières et gazières matures.


La "major" pétrolière et gazière a présenté début février sa stratégie de transition énergétique pour parvenir à son objectif de neutralité carbone en 2050, tablant sur l'investissement dans les nouvelles énergies, le captage et stockage de CO2 ou la compensation d'émissions, mais les ONG écologistes ont qualifié le plan de "grotesque".

Le groupe est notamment engagé aux côtés de quatre européens, le français Engie, les allemands Uniper et Wintershall et l'autrichien OMV, ainsi que le géant russe Gazprom, dans le projet controversé du gazoduc sous-marin Nord Stream 2, dont les travaux ont repris en décembre dernier après avoir été suspendus pendant près d'un an en raison de sanctions américaines.

(c) AFP

Commenter Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040


    La Compagnie pétrolière Shell

    Les compagnies pétrolières européennes profitent de la hausse des cours

    jeudi 29 juillet 2021

    Londres: Les géants européens des hydrocarbures Royal Dutch Shell et TotalEnergies ont profité à plein du fort rebond des prix du pétrole depuis l'an dernier et annoncé jeudi d'importants bénéfices.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 02 août 2021 à 21:53

    Le pétrole en net recul après des chiffres décevants du sect…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté lundi après des chiffres d'activité manufacturière décevants en Chine et aux États-Unis et devant l'augmentation de la production de l'OPEP.

    lundi 02 août 2021 à 12:10

    Le pétrole recule, la prudence regagne le marché

    Londres: Les cours du pétrole reprennaient leur souffle lundi après une semaine de hausse, la prudence regagnant les investisseurs alors que la...

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:52

    Le pétrole accélère, tiré par la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, sur la foi de nouveaux chiffres américains qui témoignent de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:33

    Deux morts dans l'attaque d'un pétrolier au large d'Oman, Is…

    Jérusalem: L'attaque d'un pétrolier en mer d'Oman a fait deux morts au sein de l'équipage, a annoncé vendredi son armateur Zodiac Maritime...

    vendredi 30 juillet 2021 à 18:25

    ExxonMobil et Chevron, renfloués par la reprise, évitent de …

    New York: Les majors pétrolières américaines ExxonMobil et Chevron ont renoué avec les gros profits au deuxième trimestre à la faveur du...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:53

    Chevron, aidé par le rebond de la demande en énergie, gâte s…

    New York: Le groupe américain d'hydrocarbures Chevron a dépassé les attentes au deuxième trimestre, ses activités de production de pétrole et de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:21

    ExxonMobil dopé par le rebond de la demande en énergie au 2e…

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, portée par le rebond de la demande pour le pétrole, le gaz et ses produits...

    vendredi 30 juillet 2021 à 11:58

    Le pétrole fléchit légèrement mais conserve des gains sur la…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli vendredi mais s'appréciaient sur l'ensemble de la semaine, bien aidés par la petite...

    vendredi 30 juillet 2021 à 10:05

    Eni fait mieux qu'attendu et retrouve ses niveaux d'avant la…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé vendredi être revenu dans le vert au second trimestre grâce aux cours élevés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite