Menu
A+ A A-

Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040

Pétrolière ShellLondres: La demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) devrait quasi doubler pour atteindre 700 millions de tonnes d'ici 2040, tirée par l'Asie et le transport dit lourd, notamment de marchandises, prévoit le géant des hydrocarbures Shell.
Le continent asiatique, de loin premier importateur de GNL et qui remplace progressivement le charbon par le gaz, est attendu par Shell comme moteur principal de la demande pour les deux décennies à venir, selon des prévisions publiées jeudi.

Le secteur des transports devrait également sortir du lot, notamment les véhicules lourds moins adaptés à l'électrique: bus, camions, mais surtout navires, dont la propulsion au GNL peut substituer celle au fioul.

La major anglo-néerlandaise voit par ailleurs dans le gaz une "énergie décisive dans la transition énergétique", selon le responsable des nouvelles énergies et du gaz Maarten Wetselaar amené à commenter l'étude lors d'une visioconférence.

Ce sujet est controversé: le gaz naturel est une énergie fossile qui émet du CO2 à la combustion, mais 30% de moins que le pétrole et moitié moins que le charbon.

Il s'avère dont moins néfaste pour la qualité de l'air, mais l'industrie gazière est aussi responsable, dès l'extraction, d'importantes fuites de méthane, un gaz à effet de serre à l'effet trente fois plus réchauffant que le CO2.

Shell a opéré ces dernières années un virage vers la production de gaz naturel après le rachat en 2016 du britannique BG Group pour 47 milliards de livres (62 milliards d'euros de l'époque), en se détournant par ailleurs des exploitations pétrolières et gazières matures.


La "major" pétrolière et gazière a présenté début février sa stratégie de transition énergétique pour parvenir à son objectif de neutralité carbone en 2050, tablant sur l'investissement dans les nouvelles énergies, le captage et stockage de CO2 ou la compensation d'émissions, mais les ONG écologistes ont qualifié le plan de "grotesque".

Le groupe est notamment engagé aux côtés de quatre européens, le français Engie, les allemands Uniper et Wintershall et l'autrichien OMV, ainsi que le géant russe Gazprom, dans le projet controversé du gazoduc sous-marin Nord Stream 2, dont les travaux ont repris en décembre dernier après avoir été suspendus pendant près d'un an en raison de sanctions américaines.

(c) AFP

Commenter Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040


    La Compagnie pétrolière Shell

    New York accuse ExxonMobil, BP et Shell de 'tromperie' sur les énergies p…

    jeudi 22 avril 2021

    New York: La ville de New York a porté plainte jeudi contre les majors pétrolières ExxonMobil, Royal Dutch Shell et BP, les accusant de "tromper" les consommateurs en "exagérant leurs investissements dans les énergies propres".


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 avril 2021 à 11:41

    Le pétrole partagé entre les perturbations de l'offre et de …

    Londres: Les cours du pétrole étaient proches de l'équilibre vendredi, partagés entre les effets dévastateurs sur la demande de la propagation du...

    jeudi 22 avril 2021 à 22:10

    New York accuse ExxonMobil, BP et Shell de 'tromperie' sur l…

    New York: La ville de New York a porté plainte jeudi contre les majors pétrolières ExxonMobil, Royal Dutch Shell et BP, les...

    jeudi 22 avril 2021 à 22:00

    Le pétrole finit à l'équilibre, la pandémie inquiète toujour…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont stagné jeudi, hésitant entre inquiétudes sur la demande asiatique en raison de la pandémie...

    jeudi 22 avril 2021 à 11:43

    Le pétrole accuse le coup au lendemain des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole reculaient de nouveau jeudi, plombés par une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 21 avril 2021 à 21:55

    Chevron et Toyota, partenaires pour développer la technologi…

    New York: Le groupe pétrolier Chevron et le constructeur automobile Toyota ont annoncé mercredi une première étape vers une alliance stratégique pour...

    mercredi 21 avril 2021 à 21:45

    Le pétrole recule après la hausse des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont cédé du terrain mercredi, pénalisés par la hausse des stocks de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 21 avril 2021 à 17:17

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut remontent pour la premièr…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont légèrement rebondi après trois semaines de baisse consécutives, déjouant les attentes...

    mercredi 21 avril 2021 à 12:00

    En baisse, le pétrole lorgne les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain mercredi, pénalisés par la circulation du Covid-19 qui limite la consommation d'or noir et...

    mardi 20 avril 2021 à 22:06

    Le pétrole cale sous l'effet de prises de bénéfices

    Cours de clôture: Les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de bénéfices après une...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 20 avril 2021 A environ 65 dollars le baril, le pétrole a retrouvé son prix d'avant la pandémie et la banque américaine Goldman Sachs le voit dépasser les 80 dollars cet été, porté par des "indicateurs favorables pour la demande dans les zones où la vaccination est forte".

    Sa concurrente Morgan Stanley envisage quant à elle le baril de brut à 70 dollars au troisième trimestre.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite