Menu
A+ A A-

Le baril de pétrole Brent finit au-dessus des 65 dollars, 1ère de plus d'un an

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi à leur plus haut en plus d'un an, stimulés par une offre américaine toujours perturbée par une vague de froid et une étude optimiste d'analystes, dans l'attente du prochain sommet de l'Opep+ le 4 mars.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a ainsi dépassé lundi la barre des 65 dollars à la clôture pour la première fois depuis début janvier 2020.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a fini à 65,24 dollars à Londres, prenant 2,33 dollars ou 3,70%, à son plus haut niveau depuis le 9 janvier 2020.

Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mars, dont c'est le dernier jour de cotation, a grimpé de 3,80% ou 2,25 dollars à 61,49 dollars, un sommet depuis le 7 janvier de l'année dernière.

Production arrêtée à 40%

Les prix ont continué d'être soutenus par les répercussions sur la production américaine d'une vague de froid arctique qui a frappé la semaine dernière l'Etat du Texas, poumon énergétique américain.

Selon Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank, cet épisode climatique extrême "a entraîné l'arrêt de 40% de la production pétrolière du pays".

"La vague de froid a probablement impacté la production du Texas d'une façon plus importante que ne s'y attendaient les marchés", a également indiqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.


"Globalement aussi, on voit de plus de plus de gouvernements rouvrir leurs économies ce qui va accroître la demande" d'or noir, a ajouté l'analyste.

Dans le même temps, une note, publiée par Goldman Sachs dimanche, a attiré l'attention des investisseurs, les rendant optimistes sur les cours de l'or noir.

Les analystes de la banque prévoient que les prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. atteignent 70 dollars et 75 dollars plus vite que prévu, car ils s'attendent à ce que l'OPEP mette du temps à accélérer la production face à la hausse de la demande mondiale.

"Nous prévoyons désormais que les prix du pétrole vont remonter plus tôt et plus fort, soutenus par des stocks moindres et des coûts d'exploitation plus importants pour le démarrage de la production", estime Goldman Sachs dans une étude transmise à l'AFP.

Les analystes ajoutent qu'en tant que produit d'investissement, le pétrole est "une bonne protection contre l'inflation", alors que la crainte de l'inflation commence à agiter les investisseurs.

Augmenter

"Pour ma part, je pense que les membres de l'OPEP+ peuvent très bien, s'ils le désirent, accélérer rapidement la production", a estimé Andy Lipow.

Ces derniers se retrouvent le 4 mars pour leur deuxième sommet interministériel de l'année.

"La question pour les marchés est maintenant de savoir de combien vont-ils augmenter la production dès le 1er avril", a averti l'expert de Lipow Oil Associates.

Le marché a guetté les signaux envoyés par les deux poids lourds de l'accord de l'OPEP+, l'Arabie saoudite - chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) - et la Russie, deuxième producteur mondial d'or noir et principal allié du cartel.

"Des rumeurs de plus en plus nombreuses laissent entendre que la Russie est prête à commencer à freiner les réductions de production" de brut, a indiqué Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote.

(c) AFP

Commenter Le baril de pétrole Brent finit au-dessus des 65 dollars, 1ère de plus d'un an


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 janvier 2022 à 15:20

    ⛽️ Forte hausse des prix des carburants en ce début d'année …

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    lundi 17 janvier 2022 à 14:47

    Le pétrole Brent au plus haut en trois ans, dopé par des ten…

    Londres: Le prix du pétrole brut a atteint lundi un sommet en trois ans, dopé par les perturbations de l'offre en Libye...

    lundi 17 janvier 2022 à 12:50

    Le pétrole Brent touche un plus haut en trois ans

    Londres: Les cours du pétrole prolongeaient leurs gains lundi, le prix du baril Brent européen touchant un plus haut de trois ans...

    vendredi 14 janvier 2022 à 21:47

    Le pétrole au plus haut en deux mois et demi, proche de son …

    New York: Les cours du pétrole ont grimpé vendredi à leurs plus hauts depuis deux mois et demi, alors que la production...

    vendredi 14 janvier 2022 à 12:43

    Le pétrole au plus haut en deux mois, inquiétudes sur l'offr…

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi à leurs plus hauts en plus de deux mois, alors que la production d'or noir...

    jeudi 13 janvier 2022 à 21:36

    Le pétrole se stabilise à haut niveau avant un indicateur ch…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un léger repli jeudi, toujours proches des records de la pandémie, dans l'attente...

    jeudi 13 janvier 2022 à 12:17

    Le pétrole stagne, proche des records de prix enregistrés pe…

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi, après une forte hausse la veille, à un niveau proche des records de prix...

    jeudi 13 janvier 2022 à 09:19

    Les prix du pétrole marquent une pause après une phase de ha…

    Zurich : Après avoir encore grimpé mercredi suite à la forte baisse des stocks américains de brut, les prix du pétrole marquaient...

    mercredi 12 janvier 2022 à 21:30

    Le pétrole approche les records d'octobre après une forte ba…

    New York: Les cours du pétrole ont encore grimpé mercredi grâce à la forte baisse des stocks américains de brut, au point...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📉 En novembre 2021, le prix du pétrole diminue un peu

    Le vendredi 17 décembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2021, le prix du pétrole en euros se replie (-1,4 % après +13,8 % en octobre).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) baissent légèrement (-0,6 % après +3,3 %) sous l'effet du recul de ceux des matières premières industrielles (-4,7 % après +4,5 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, restent orientés à la hausse (+2,4 % après +2,5 %). Le prix du pétrole se replie En novembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) recule (-3,0 % après +12,1 %)...

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite