Logo

L'agence SP abaisse les notes d'ExxonMobil, Chevron et ConocoPhillips

prix du petrole New YorkNew York: L'agence SP Global Ratings a abaissé vendredi d'un cran les notes des géants américains du pétrole ExxonMobil, Chevron et ConocoPhillips, sous pression comme l'ensemble du secteur à cause de l'essor des énergies renouvelables, de faibles marges et de la volatilité des cours du baril.
L'agence de notation financière a aussi prévenu qu'elle pourrait à moyen terme encore réduire la note d'ExxonMobil en raison de son endettement élevé.

Ces décisions ne sont pas une surprise: SP avait prévenu fin janvier qu'elle se préparait à abaisser les notes des plus grandes entreprises du secteur pétrolier au vu des changements de fond les affectant.

Elle avait alors estimé que les risques touchant les sociétés d'exploration et production de pétrole et du gaz étaient passés à "modérément élevés", faisant mécaniquement baisser leurs notes.

La pandémie de Covid-19 a massivement réduit la demande énergétique en mettant à l'arrêt des secteurs entiers de l'activité économique, comme le transport aérien. Pendant ce temps, les pays producteurs ont tardé à ajuster leur offre, ce qui a fait chuter les cours.

Les cinq plus grandes compagnies privées du monde - BP, Chevron, ExxonMobil, Shell et Total - viennent d'annoncer des pertes nettes cumulées de 77 milliards de dollars pour 2020.

Cette crise s'ajoute à la remise en cause du modèle des compagnies pétrolières, de plus en plus sous pression afin de faire plus contre le changement climatique.


SP estime que la taille et la diversité des activités d'ExxonMobil n'ont pas empêché le groupe d'être durement touché par les conséquences de la pandémie.

Même si ExxonMobil a beaucoup coupé dans ses dépenses opérationnelles et d'exploration, et que les prix du pétrole devraient remonter dans les prochains trimestres, son niveau d'endettement reste élevé, souligne l'agence: fin 2020, sa dette s'élevait à 67,6 milliards de dollars.

Pour Chevron, "nous pensons que l'échelle et la diversification des opérations de l'entreprise, y compris ses activités en aval, la différencient de concurrents plus petits et non intégrés", souligne SP.

L'entreprise "devrait également bénéficier de sa combinaison de projets à long et à court terme qui lui permettront de mieux équilibrer les besoins de trésorerie et de dépenses", ajoute l'agence.

SP estime par ailleurs que la qualité de crédit de ConocoPhillips devrait "commencer à s'améliorer en 2021", avec notamment la récente acquisition de Concho, une utilisation plus efficace des dépenses d'investissement et le rebond des prix du pétrole et du gaz naturel.

(c) AFP

Commenter L'agence S abaisse les notes d'ExxonMobil, Chevron et ConocoPhillips


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.