Menu
A+ A A-

Le rebond de la production de pétrole en Libye, fragile et à forts enjeux

petrole en libyeTripoli: La production des membres de l'Opep a une nouvelle fois été tirée vers le haut en décembre par le pétrole libyen qui, après avoir durement pâti du chaos local, connait un redressement à la faveur d'un cessez-le-feu signé en octobre.
Alors que ce pays dispose des réserves les plus abondantes d'Afrique, ce rebond reste fragile et l'or noir est au coeur des enjeux économiques et politiques.


- Quel est l'état de la production?

Grâce à la Libye, la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole a atteint 25,36 millions de barils/jour en décembre (+278.000 b/j sur un mois).

En Libye, elle a progressé de 136.000 barils par jour, pour atteindre 1,224 million de b/j en décembre après avoir plus que doublé en novembre. Avant le cessez-le-feu, la production n'a été que de 121.000 b/j au troisième trimestre 2020, soit dix fois moins qu'actuellement.

Mais elle reste en-deçà du niveau d'"avant la chute du régime de Mouammar Kadhafi, quand la Libye produisait (...) 1,5 à 1,6 million de barils par jour", explique à l'AFP Francis Perrin, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques.

A l'époque, l'économie libyenne reposait à près de 90% sur cette industrie.

En dépit du rebond actuel, "l'industrie pétrolière reste en difficulté", prévient Al-Mahdi Omar, un ingénieur pétrolier libyen. "C'est un miracle que le secteur pétrolier continue de fonctionner malgré des infrastructures vétustes et endommagées par la guerre, la négligence ou les sabotages".

- Y a-t-il encore des champs hors service?

Non. La Compagnie nationale de pétrole (NOC), basée à Tripoli et seule autorisée à commercialiser le brut libyen, a annoncé en octobre la levée de l'état de force majeure --permettant une exonération de sa responsabilité en cas de non-respect des contrats-- sur le dernier champ bloqué.

Cette décision a été rendue possible par la levée des blocages décidée en septembre par les forces du maréchal Haftar.

Il y a un an, les pro-Haftar ont bloqué la production et les exportations sur les champs et terminaux les plus importants dans le but de réclamer une répartition plus équitable des recettes, gérées par Tripoli.

Mais l'échec mi-2020 de son offensive sur la capitale a convaincu Khalifa Haftar de renoncer à ce moyen de pression.

Ce blocage de quelque huit mois a toutefois entraîné près de 10 milliards de dollars de pertes, selon la NOC.


- Y a-t-il encore une marge de progression?

La NOC a annoncé mi-janvier la fermeture d'un oléoduc pour des travaux de maintenance.

Surtout, s'il existe des "marges de progression", elles ne sont "pas immédiates", affirme M. Perrin.

"A moyen terme, la Libye pourrait aller plus haut. A court terme, si elle réussit à maintenir le niveau actuel, ce sera très bien", poursuit l'expert, estimant que "la principale incertitude est d'ordre politique".

La levée des blocages s'inscrit "dans le cadre d'un accord provisoire, d'une trêve, ce n'est pas un accord de paix", relève-t-il.

Pour l'économiste libyen Nouri el-Hammi, "seules une répartition équitable des recettes et la création de vraies opportunités de développement pourront régler les problèmes du secteur", avance-t-il.


- Quel poids dans les négociations?

Cette question de la répartition suscite de fréquentes tensions alors que des pourparlers ont lieu sous l'égide de l'ONU.

C'est "un élément clé des discussions", confirme Francis Perrin: "Ce qui pourrait éventuellement permettre de soit consolider la trêve naissante soit la faire capoter".

En attendant, "c'est une épée de Damoclès" pour un secteur à la merci de nouveaux blocages "si les discussions sur le partage (...) n'aboutissent pas à un compromis", dit le directeur de recherche à l'Iris.

Depuis sa découverte dans le pays à la fin des années 1950, "tout ce qui concerne la Libye a incontestablement quelque chose à voir avec le pétrole", renchérit Al-Mahdi Omar.

Selon cet ingénieur pétrolier, le dialogue relancé par l'ONU "ne peut pas contourner" la question de la principale ressource du pays.

Malgré ses tourments, le secteur représentait encore 60% du Produit intérieur brut libyen en 2018.

"Il est au coeur des négociations entre les adversaires libyens... mais aussi entre leurs soutiens étrangers", ajoute M. Omar.


(c) Afp

Commenter Le rebond de la production de pétrole en Libye, fragile et à forts enjeux


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 04 janvier 2022

    L'Opep+ augmente légèrement son objectif de production pour …

    Londres: Les vingt-trois pays de l'Opep+ ont décidé mardi d'ouvrir à nouveau légèrement leurs vannes en février, alors que la demande de...

    mardi 04 janvier 2022

    Vers une nouvelle légère hausse de la production de pétrole …

    Londres: Les vingt-trois pays de l'Opep+, qui se réunissent mardi, devraient poursuivre leur ouverture progressive des vannes alors que la demande de...

    lundi 03 janvier 2022

    L'Opep+ devrait confirmer la hausse de sa production en févr…

    Moscou: L'OPEP+ devrait confirmer mardi son intention d'augmenter sa production de pétrole en février en misant sur un impact limité du variant...

    dimanche 02 janvier 2022

    L'Opep se réunit lundi pour discuter de la nomination d'un n…

    Londres: Les ministres de l'Energie des pays membres de l'Opep doivent se réunir lundi pour discuter de la nomination d'un nouveau secrétaire...

    lundi 13 décembre 2021

    Pétrole: la pandémie représente toujours une incertitude, so…

    Vienne: L'Opep a maintenu lundi ses prévisions pour la demande pétrolière mondiale en 2021 et l'an prochain, tout en soulignant l'"incertitude" que...

    jeudi 02 décembre 2021

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    Le pétrole en Libye

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Libye

    mardi 23 novembre 2021

    TotalEnergies se renforce en Libye

    Paris: TotalEnergies a annoncé mardi la signature de plusieurs accords avec la Libye pour favoriser le "développement durable" des ressources naturelles du...

    lundi 14 décembre 2020

    Libye: la production pétrolière a plus que doublé en novembr…

    Paris: La production de pétrole libyenne a plus que doublé le mois dernier à la suite du cessez-le-feu signé dans le pays...

    samedi 07 novembre 2020

    Pétrole: la Libye franchit le million de barils par jour (co…

    Triopoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé samedi avoir franchi la barre du million de barils produits par jour...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 janvier 2022 à 11:03

    PETROLE-Goldman Sachs voit le baril de Brent à 100 dollars a…

    Paris, 18 janvier (reuters): Goldman Sachs s'attend à ce que le prix du baril de Brent atteigne 100 dollars au second semestre...

    mardi 18 janvier 2022 à 09:46

    Pétrole: le Brent et le WTI au plus haut depuis 2014

    Tokyo: Les prix du Brent et du WTI évoluaient mardi à leur plus haut niveau depuis plus de sept ans, dopés par...

    mardi 18 janvier 2022 à 06:28

    Pétrole: le Brent au plus haut depuis 2014, dopé par des ten…

    Tokyo: Le prix du pétrole de Brent a atteint mardi un plus haut en sept ans, dopé par les perturbations de l'offre...

    lundi 17 janvier 2022 à 15:20

    ⛽️ Forte hausse des prix des carburants en ce début d'année …

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France poursuivaient leur hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    lundi 17 janvier 2022 à 14:47

    Le pétrole Brent au plus haut en trois ans, dopé par des ten…

    Londres: Le prix du pétrole brut a atteint lundi un sommet en trois ans, dopé par les perturbations de l'offre en Libye...

    lundi 17 janvier 2022 à 12:50

    Le pétrole Brent touche un plus haut en trois ans

    Londres: Les cours du pétrole prolongeaient leurs gains lundi, le prix du baril Brent européen touchant un plus haut de trois ans...

    vendredi 14 janvier 2022 à 21:47

    Le pétrole au plus haut en deux mois et demi, proche de son …

    New York: Les cours du pétrole ont grimpé vendredi à leurs plus hauts depuis deux mois et demi, alors que la production...

    vendredi 14 janvier 2022 à 12:43

    Le pétrole au plus haut en deux mois, inquiétudes sur l'offr…

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi à leurs plus hauts en plus de deux mois, alors que la production d'or noir...

    jeudi 13 janvier 2022 à 21:36

    Le pétrole se stabilise à haut niveau avant un indicateur ch…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un léger repli jeudi, toujours proches des records de la pandémie, dans l'attente...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📉 En novembre 2021, le prix du pétrole diminue un peu

    Le vendredi 17 décembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2021, le prix du pétrole en euros se replie (-1,4 % après +13,8 % en octobre).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) baissent légèrement (-0,6 % après +3,3 %) sous l'effet du recul de ceux des matières premières industrielles (-4,7 % après +4,5 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, restent orientés à la hausse (+2,4 % après +2,5 %). Le prix du pétrole se replie En novembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) recule (-3,0 % après +12,1 %)...

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite