Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole baissent: trop d'offre, pas assez de demande

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole qui avaient bien démarré lundi, célébrant, comme la Bourse, la signature par le président Donald Trump d'un plan d'aide à l'économie américaine, ont finalement terminé dans le rouge, en raison d'inquiétudes quant à la demande et l'offre d'or noir.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a perdu 0,83% ou 43 cents à 50,86 dollars.

Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de février a lâché 1,18% ou 57 cents, à 47,66 dollars.

Après avoir quasiment atteint leurs plus hauts niveaux depuis dix mois lundi en début de séance, dans un marché réduit avec la fermeture de Londres pour le jour férié du Boxing Day, les cours des principaux contrats ont changé de direction en milieu de journée à New York.

Selon Robert Yawger de Mizuho USA, les marchés ont réagi à une déclaration la veille du vice-Premier ministre russe Alexandre Novak, ancien ministre de l'Energie, soutenant l'idée que le marché est capable d'absorber une deuxième hausse de la production de 500.000 barils par jour dès février.

Cette question devrait être discutée lors de la prochaine réunion des pays producteurs de pétrole et de leurs alliés, l'OPEP+, le 4 janvier.

"Cela revient à une sacrée hausse de l'offre", s'est inquiété M. Yawger alors que les stocks d'or noir sont déjà hauts.


D'autant qu'une résurgence des cas de Covid-19 est attendue après les fêtes, ce qui va encore "détruire de la demande", a ajouté l'expert.

L'accord américain pour un nouveau plan d'aide, qui reviendra à distribuer un chèque de 600 dollars aux Américains dans une certaine limite de leurs revenus, "n'est finalement pas énorme", a encore indiqué l'expert de Mizuho, pas assez en tout cas pour relancer la demande et la consommation.

"Il y a trop d'offre de pétrole, et pas assez de demande", a-t-il résumé. "On pourrait dire aussi qu'il y a trop d'offre de pétrole et trop de Covid".

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole baissent: trop d'offre, pas assez de demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite