Menu
A+ A A-

Le pétrole fait du surplace après les stocks américains

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont abandonné leurs gains mercredi après une augmentation massive des stocks de brut aux Etats-Unis et malgré l'espoir de jours meilleurs pour la demande avec les vaccins contre le Covid-19.
A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de janvier a cédé 8 cents ou 0,2% à 45,52 dollars.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a grappillé 0,04% ou 2 cents à Londres, à 48,86 dollars.

"La flambée des stocks de pétrole et d'essence aux États-Unis a tout simplement effacé les gains du marché pétrolier", a expliqué David Madden, analyste de CMC Markets.

Orientés à la hausse en début de séance américaine, les prix de l'or noir se sont repliés après la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'Information sur l'Energie (EIA) avant de reprendre un peu de vigueur.

Selon les chiffres de l'EIA, les stocks commerciaux de brut dans le pays ont grimpé de plus de 15 millions de barils pour s'établir à 503,2 millions de barils (MB) au 4 décembre.

Les réserves d'essence ont, elles, progressé de 4,2 MB et celles de produits distillés (gaz de chauffage et fioul) de 5,2 MB, des chiffres qui confirment la faible demande en or noir aux États-Unis.


Les États-Unis avaient connu une augmentation similaire de leurs stocks de brut au mois d'avril, mais une telle hausse hebdomadaire est rarissime.

La veille, c'est l'American Petroleum Institute (API), la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier, qui avait publié son estimation et fait état d'une hausse de 1,1 million de barils.

Les analystes interrogés par Bloomberg tablaient plus tôt dans la journée sur une légère baisse, alimentant un certain optimisme sur le marché nourri par les premières campagnes de vaccination, notamment au Royaume-Uni, synonymes à moyen terme de fin des restrictions de déplacements et par voie de conséquence de reprise de la demande de brut.

"En dépit des chiffres décevants sur les stocks américains, les données sur la demande et des perspectives moroses à court terme, nous sommes optimistes pour le marché pétrolier en 2021", a commenté Bart Melek de TD Securities, qui prédit un baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. proche des 50 dollars une fois que l'économie mondiale se sera stabilisée.

"L'administration Biden et les autres grandes économies du monde vont chercher à adopter un plan de relance d'ampleur, censé faire redémarrer la demande aux États-Unis et ailleurs", poursuit-il.

Par ailleurs, explique M. Melek, la retour progressif de barils des principaux pays producteurs à partir de janvier devrait être suffisamment modéré pour ne pas inonder le marché d'une offre excédentaire.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait du surplace après les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite