Logo

Le pétrole se reprend, espoirs autour d'un accord de l'Opep+

prix du petrole Actualise cours, ajoute contexteLondres: Les prix du pétrole se redressaient jeudi après le début de la réunion des pays de l'OPEP+ qui pourrait déboucher sur l'amendement de leur accord en vigueur et ralentir le retour sur le marché d'une partie de leur production en début d'année prochaine.
Vers 16H50 GMT (17H50 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février gagnait 0,23% par rapport à la clôture de mercredi, à 48,36 dollars.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de janvier grappillait 0,02% à 45,29 dollars.

Les deux cours se rapprochaient doucement de leurs précédents plus hauts atteints en milieu de semaine dernière, à respectivement 49,09 dollars et 46,26 dollars le baril.

S'ils venaient à être franchis, cela renverrait les deux références du brut à leur niveau du 6 mars, au début de la pandémie de Covid-19.

Les investisseurs attendent la décision du sommet interministériel qui réunit jeudi par visioconférence les représentants de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés de l'OPEP+, après trois jours de discussions formelles, et surtout informelles, entre les membres du cartel.


Sur la table, "un retour progressif de 500.000 barils par mois", rapporte Joshua Mahony, analyste d'IG, faisant référence à des informations de presse.

Un volume "suffisamment limité pour que les investisseurs se concentrent sur la hausse de la demande en 2021" et permettent a minima aux prix de se maintenir.

Le cartel doit également prendre en compte les volumes de production dans les rangs de trois de ses membres exemptés des quotas, notamment ceux de la Libye et de l'Iran qui seront peut-être amenés à croître.

Les investisseurs digéraient aussi jeudi le recul moins important que prévu des stocks commerciaux de brut aux États-Unis publié la veille par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Selon un rapport hebdomadaire de l'organisation, les réserves de brut du pays ont reculé de 700.000 barils la semaine passée, soit un peu moins que les 2 millions de barils anticipés par les analystes.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, espoirs autour d'un accord de l'Opep+


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.