Menu
A+ A A-

USA: petite baisse des stocks de pétrole brut

stocks de petroleNew York: Les réserves commerciales américaines de pétrole brut ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que celles de produits distillés ont fortement augmenté, déjouant les attentes.
Selon un rapport hebdomadaire diffusé mercredi par l'Agence américaine d'Information sur l'Energie (EIA), les stocks de brut ont baissé de 700.000 barils à 488,0 millions de barils (MB) au 27 novembre, là où les analystes envisageaient un recul de près de 2 MB.

Ceux de produits distillés (fioul et gaz de chauffage) ont grimpé de 3,2 MB alors que les analystes avaient prévu un baisse de 1,5 MB.

Les réserves d'essence ont également augmenté, de 3,5 MB, plus que les 2 MB prévus par les experts interrogés par l'agence Bloomberg.

"Une chute de la demande implicite pendant la semaine de fêtes a conduit à des gains robustes pour les stocks d'essence et de produits distillés, ce qui donne une orientation plutôt baissière à ce rapport", note Matt Smith de ClipperData.

Le total des produits pétroliers distribués la semaine dernière s'est maintenu à 19,3 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.), mais est en baisse de 9% par rapport à la même période l'an dernier.

Ces chiffres semblent confirmer que, conformément aux recommandations des autorités sanitaires, les Américains ont limité les déplacements lors de la semaine de Thanksgiving, qui a eu lieu jeudi dernier, afin de freiner la propagation du virus.


Déjà en hausse avant la publication du rapport, le cours du principal contrat du baril new-yorkais de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. accentuait ses gains et prenait 1,73% vers 15H10 GMT, à 45,32 dollars.

Les acteurs du marché semblaient plutôt se focaliser sur la décision à venir des principaux pays exportateurs, qui doivent s'accorder sur l'avenir de leurs quotas de production, la plupart des analystes s'attendant à ce que les coupes soient prolongées de plusieurs mois à leur niveau actuel.

Les raffineries américaines ont fonctionné à 78,2% de leurs capacités, en légère baisse par rapport à la semaine précédente.

La production a elle augmenté de 100.000 barils par jour, s'établissant à 11,1 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains., ce qui reste toutefois nettement inférieur aux niveaux de l'an dernier à la même période.

Les importations ont un peu augmenté (+171.000 barils) et les exportations ont fortement progressé (+625.000 barils).

(c) AFP

Commenter USA: petite baisse des stocks de pétrole brut


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    mardi 24 janvier 2023 à 14:00

    ⛽️ Hausse des prix des carburants : Le seuil des 2 euros le …

    Paris: Les prix des carburants ont fortement augmenté depuis le début de l'année avec la fin de la remise financée par l'Etat et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite