Logo

Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le sommet de l'Opep+

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole étaient en baisse lundi, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui se réunissent lundi et mardi par visioconférence pour décider de leurs coupes de production d'or noir à partir de janvier.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 1,85% par rapport à la clôture de vendredi, à 47,29 dollars.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour la même échéance cédait 1,56% à 44,82 dollars.

"L'OPEP+ sera au centre de l'attention aujourd'hui", a confirmé David Madden, analyste de CMC Markets.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés débutent lundi un cycle de deux jours de réunions pour tenter de s'entendre sur leurs quotas de coupe de production d'or noir, dans un marché toujours déprimé par la pandémie de Covid-19.

Le début du sommet est prévu à 13H00 GMT et se déroulera par visioconférence. Les treize membres du cartel seront rejoints mardi par leurs dix alliés de l'accord OPEP+, au premier rang desquels la Russie.

Les négociations informelles du week-end "laissent présager un débat un peu plus houleux que ce que beaucoup espéraient", a noté Joshua Mahony, de IG. Ce qui "rend les marchés nerveux", a complété Neil Wilson, de Markets.com.


Les Emirats arabes unis et le Kazakhstan reviennent chez les analystes comme principaux réticents à la prorogation des coupes en vigueur au-delà du 1er janvier.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le sommet de l'Opep+


©Prix du Baril - Le portail d'information des cours du pétrole et du prix des carburants.