Menu
A+ A A-

Le pétrole reprend de la hauteur avec l'espoir d'une décision de l'Opep+

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont repris de la hauteur lundi après une mauvaise semaine et un début de journée en nette baisse, avec les espoirs d'un assouplissement de la politique de l'offre de l'Opep+ alors que la demande est plombée par les nouveaux confinements.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier, dont c'était le premier jour de cotation, a gagné 2,71% ou 1,03 dollar par rapport à la clôture de vendredi, à 38,97 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour décembre a gagné 2,84% ou 1,02 dollar, à 36,81 dollars.

Les cours du brut "ont rebondi après des rumeurs indiquant que la Russie a proposé de retarder la hausse de la production (de pétrole) de l'OPEP+", a commenté Fawad Razaqzada, analyste de ThinkMarkets.

"On s'imaginait bien que les baisses de la semaine dernière allaient retenir leur attention et c'est ce qui est arrivé", a indiqué John Kilduff, d'Again Capital.

Pour Gary Cunningham chez Tradition Energy, le rebond des cours de l'or noir "est une réaction aux commentaires de certains des membres de l'OPEP+ qui envisagent de retarder l'augmentation de la production pour soutenir le marché".

Une rencontre entre Alexandre Novak, le ministre russe de l'Énergie, et les dirigeants des groupes pétroliers du pays devait se tenir lundi "avec à l'ordre du jour l'accord de l'OPEP+", a indiqué une source au sein du secteur pétrolier russe citée par l'agence de presse publique Ria Novosti, mais aucune décision n'a filtré.


Cette éventuelle prolongation d'une limitation de la production "reste néanmoins un point d'interrogation", souligne Gary Cunningham.

"Certains pays comme l'Arabie saoudite n'indiquent peut-être pas publiquement qu'ils vont continuer à restreindre la production mais en discutent derrière les portes closes", a-t-il poursuivi ajoutant que la Russie avait "pris une position plus claire, un des ministres ayant indiqué qu'ils considéraient étendre les limitations de production au-delà de la période actuelle".

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés, via l'accord OPEP+, ont prévu normalement d'augmenter leur production commune de 1,9 million de barils par jour au 1er janvier.

Mais de nombreux observateurs attendent un report de cette décision de la part de l'alliance, dont la Russie est une pièce maîtresse, afin de contrer la rechute de la demande entraînée par une deuxième vague de Covid-19 qui frappe notamment le continent européen.

"Une fois que la Russie et l'Arabie saoudite sont sur la même longueur d'onde, les autres n'ont pas d'autre choix que de suivre", juge John Kilduff.

En plongeant d'environ 10%, les deux contrats de référence ont déjà lourdement souffert la semaine dernière, enregistrant au passage leur pire chute hebdomadaire depuis avril.

"En plus des problèmes liés au pétrole, les investisseurs s'apprêtent à des turbulences cette semaine liées à l'élection présidentielle américaine", avait estimé plus tôt dans la journée Avtar Sandu, de Phillip Futures.

Les Américains devront choisir mardi entre le président républicain sortant Donald Trump et son rival, le candidat démocrate Joe Biden, qui fait figure de favori.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend de la hauteur avec l'espoir d'une décision de l'Opep+


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 30 novembre 2022 à 13:25

    Le pétrole profite des spéculations sur une coupe de la prod…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, toujours poussés par les anticipations du marché d'une réduction de l'objectif de production...

    mercredi 30 novembre 2022 à 11:20

    Un changement de politique peu probable lors de la prochaine…

    Dubai: La décision de l'Opep+ de tenir une réunion en visio-conférence le 4 décembre indique qu'un changement de politique est peu probable...

    mercredi 30 novembre 2022 à 08:08

    Les prix du pétrole tentent un rebond

    Paris: Les prix du pétrole tentaient mercredi un rebond, après avoir évolué de manière dispersée la veille. Alors que les stocks de...

    mardi 29 novembre 2022 à 21:40

    Le pétrole volatil, stimulé par l'Opep et une éclaircie en C…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mardi, le WTI américain étant stimulé par une possible réduction...

    mardi 29 novembre 2022 à 13:46

    Le pétrole monte avec des spéculations sur la Chine et l'Ope…

    Londres: Les cours du pétrole renouent avec les gains mardi, en raison de spéculations sur un potentiel allègement de la politique sanitaire...

    lundi 28 novembre 2022 à 21:15

    Le pétrole se ressaisit, rumeurs d'une possible réduction de…

    Cours de clôture du pétrole: Les cours du pétrole se sont repris lundi en fin de séance après avoir touché des plus bas...

    lundi 28 novembre 2022 à 17:05

    Chine, récession: le pétrole retombe à son plus bas de l'ann…

    Londres: Après avoir frôlé leurs records historiques en mars, les cours du pétrole sont lourdement retombés pour retrouver leur niveau de début...

    lundi 28 novembre 2022 à 16:15

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Paris: Les prix des carburants en France étaient légèrement en baisse la semaine passée. Concernant la moyenne des cours du pétrole Brent daté sur la semaine...

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite