Menu
A+ A A-

Victime du plongeon du baril, ExxonMobil subit une perte

Compagnie pétrolière exxonNew York: Le géant américain du pétrole ExxonMobil vient de passer son troisième trimestre de suite dans le rouge à cause d'une demande en brut minée par les effets de la pandémie sur l'économie et continue en conséquence à couper dans ses dépenses.
La major a enregistré une perte nette de 680 millions de dollars (623 millions de francs) entre juillet et septembre, alors qu'elle avait gagné 3,2 milliards sur la même période en 2019.

Son chiffre d'affaires a reculé de 29% pour s'élever à 43,7 milliards de dollars, détaille un communiqué publié vendredi.

"Nous restons confiants dans notre stratégie à long terme et dans les fondamentaux de notre entreprise et prenons les mesures nécessaires pour préserver la valeur (de l'entreprise) tout en protégeant sa trésorerie et son dividende", a souligné son PDG Darren Woods, cité dans le document.

Le groupe a notamment taillé dans ses effectifs: en annonçant jeudi la suppression d'environ 1.900 emplois aux États-Unis, il a estimé que le nombre de ses employés dans le monde allait baisser de 15% d'ici fin 2022 comparé à fin 2019.

Il a aussi revu ses coûts en nette baisse.


Economies réalisées tantôt

Le groupe dit être en bonne voie pour atteindre la réduction de ses dépenses d'investissement en 2020, de l'ordre de 23 milliards de dollars à 33 milliards, annoncée en avril, grâce à une mise en oeuvre plus efficace de ses opérations, à des tarifs moins élevés et à un ralentissement du rythme des projets.


Et il s'attend maintenant à ne débourser que 16 à 19 milliards de dollars en 2021.

ExxonMobil est aussi en avance sur la réduction de 15% de ses dépenses opérationnelles.

La consommation d'or noir a lourdement chuté dans le monde depuis le début de la pandémie et des mesures de restriction qui l'ont accompagnée, réduisant drastiquement les transports en avion et freinant l'activité de nombreuses entreprises.

Le prix du baril de pétrole coté à New York a évolué aux alentours de 41 dollars en moyenne entre juillet et septembre, contre 56 dollars sur la même période en 2019, et les marges sur les produits raffinés ont beaucoup baissé.

Répondant à la baisse de la demande, le groupe n'a produit en moyenne que 3,7 millions de barils par jour sur le trimestre, une baisse de 6% par rapport à la même période en 2019.

Ses marges sur les produits raffinés ont aussi nettement baissé.

ExxonMobil a aussi fait face à un trimestre difficile en Bourse: il a été retiré du prestigieux indice Dow Jones, dont il était membre depuis 1928, et a été dépassé par une société aux revenus bien moins élevés mais pariant sur le solaire et l'éolien, NextEra Energy.

Cette déconvenue du géant texan symbolise le nouveau désamour entre le secteur pétrolier et Wall Street, qui croit de plus en plus aux énergies "propres" comme investissements rentables.

(c) AFP

Commenter Victime du plongeon du baril, ExxonMobil subit une perte


    Le pétrole aux Etats-Unis

    Voir toutes les nouvelles du pétrole aux Etats-Unis

    mercredi 25 novembre 2020

    🛢️ USA: les stocks commerciaux de pétrole brut en baisse

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont un peu reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, déjouant les attentes des analystes...

    mercredi 18 novembre 2020

    🛢️ USA: légère hausse des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont légèrement augmenté la semaine dernière, un peu en-dessous des attentes des...

    jeudi 12 novembre 2020

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks commerciaux de pétrole br…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté la semaine dernière, déjouant les attentes des analystes qui s'attendaient...

    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    ExxonMobil va supprimer environ 1900 emplois aux Etats-Unis

    jeudi 29 octobre 2020

    Washington: Le pétrolier américain ExxonMobil, affecté par la baisse de la demande et la chute des prix du pétrole en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé jeudi la suppression d'environ 1.900 emplois aux Etats-Unis.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 30 novembre 2020 à 12:32

    Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le somme…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse lundi, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui...

    dimanche 29 novembre 2020 à 06:46

    Or noir: l'Opep au chevet d'un marché toujours déprimé par l…

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés se réunissent lundi et mardi pour tenter de redonner un peu...

    vendredi 27 novembre 2020 à 20:07

    Le pétrole quasiment stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les deux contrats de référence du pétrole brut ont fini proches de l'équilibre vendredi, dans un marché calme qui...

    vendredi 27 novembre 2020 à 11:59

    Le pétrole en ordre dispersé attend l'Opep+

    Londres: Les deux cours de référence du pétrole brut étaient partagés en première partie de séance européenne vendredi, dans un marché calme...

    vendredi 27 novembre 2020 à 10:57

    La soif de biocarburants cale pour la première fois en 20 an…

    Londres: La demande pour les biocarburants recule pour la première fois en deux décennies cette année, dans la foulée de la pandémie...

    jeudi 26 novembre 2020 à 13:40

    Repsol investira 18,3 milliards d'euros d'ici à 2025 pour se…

    Madrid: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a annoncé jeudi un plan d'investissement de 18,3 milliards d'euros (19,8 milliards de francs) d'ici 2025...

    jeudi 26 novembre 2020 à 12:12

    Le pétrole marque une pause en attendant le sommet de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient un peu de terrain jeudi, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts en huit...

    mercredi 25 novembre 2020 à 21:40

    Le pétrole au plus haut depuis mars après les stocks américa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini au plus haut en huit mois mercredi, portés par une baisse inattendue des...

    mercredi 25 novembre 2020 à 17:49

    🛢️ USA: les stocks commerciaux de pétrole brut en baisse

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont un peu reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, déjouant les attentes des analystes...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite