Menu
A+ A A-

Royal Dutch Shell redresse la barre au 3e trimestre

prix du petrole LondresLondres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell est revenu dans le vert au troisième trimestre et entend récompenser ses actionnaires, après une perte abyssale au trimestre précédent du fait de l'effondrement des cours causé par la pandémie.
Le groupe anglo-néerlandais a annoncé jeudi dans un communiqué un bénéfice net de 489 millions de dollars (446 millions de francs), profitant de prix du brut un peu mieux orientés cet été, mais encore très inférieurs à ceux de l'an dernier.

Les cours évoluent autour de 40 dollars à l'heure actuelle, alors qu'ils tournaient autour de 60 dollars un an plus tôt, ce qui avait permis à Shell de réaliser au troisième trimestre 2019 un bénéfice net bien plus élevé, de 5,9 milliards de dollars.

Malgré un rebond des prix après leur effondrement à partir de mars, le marché pétrolier reste déprimé par la faible demande d'or noir en raison de l'impact économique de la crise sanitaire.

Dans le même temps, l'offre reste abondante même si les pays de l'OPEP et ses partenaires cherchent à limiter la production pour soutenir les cours.

Signe d'une demande plus faible, la production du groupe a reculé de 14% sur un an, à 3,1 millions de baril équivalent pétrole par jour.

Shell avait par ailleurs choisi de passer d'énormes dépréciations d'actifs au deuxième trimestre pour refléter l'état du marché, ce qui avait occasionné une perte géante de plus de 18 milliards de dollars.


En l'absence de telles charges au troisième trimestre, ces résultats se sont améliorés mécaniquement.

Ce redressement de Shell est similaire à celui dévoilé par BP mardi, avec une perte nette réduite, à 450 millions de dollars sur le trimestre.

Comme son concurrent, Shell a été contraint de lancer une profonde restructuration qui doit lui permettre de s'adapter à des cours plus faibles et de remplir son objectif de "verdir" ses activités et d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Shell veut en particulier réduire drastiquement ses coûts, ce qui passe par la suppression de 7.000 à 9.000 postes d'ici 2022.

Le groupe a en outre mis à l'arrêt son énorme programme de rachats d'actions et avait déjà dit fin mars qu'il comptait réduire de 5 milliards de dollars ses dépenses d'investissements, à 20 milliards.

Mais fort de meilleurs résultats et en dépit de sa cure d'austérité, Shell annonce jeudi une hausse de son dividende de 4% pour le troisième trimestre, après l'avoir précédemment réduit pour la première fois depuis les années 1940.

Le groupe dit pouvoir se permettre ce geste compte tenu des mesures lancées pour réduire sa dette et renforcer ses finances.

"Nos actions déterminantes entreprises plus tôt cette année ont permis de générer davantage de trésorerie. La solidité de notre performance nous rend plus confiants pour mener notre stratégie et faire croître à nouveau le dividende", souligne Ben van Beurden, directeur général du groupe.

Le marché saluait la nouvelle et le titre du groupe progressait de 1,99% vers 10H40 GMT à la Bourse de Londres.

Pour Steven Clayton, gérant de fonds chez Hargreaves Lansdown, la stratégie de Shell va reposer sur une restructuration "radicale" et la cession de milliards de dollars d'actifs.

"Les énergies plus propres comme le gaz naturel liquéfié vont devenir essentielles et les investissements dans les renouvelables vont augmenter", selon lui.

Shell choisit de récompenser ses actionnaires alors même qu'il va devoir investir massivement pour respecter ses objectifs de devenir neutre en carbone d'ici 2050.

La hausse du dividende "est une manière de dire aux actionnaires qu'ils ne sont pas oubliés au moment où le groupe cherche à basculer vers un avenir moins dépendant des énergies fossiles", note Russ Mould, analyste chez AJ Bell.

Mais pour l'heure, l'écrasante majorité de ses bénéfices et de sa trésorerie proviennent du pétrole et du gaz naturel.

Par conséquent, Shell "est très exposé à la fois à la volatilité des prix de ces matières premières et à la pression des actionnaires et des responsables politiques concernant son impact sur l'environnement", selon M. Mould.

(c) AFP

Commenter Royal Dutch Shell redresse la barre au 3e trimestre


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    vendredi 26 février 2021

    Mexique: 23 milliards de dollars de pertes en 2020 pour Peme…

    Mexico: Pemex, la compagnie pétrolière publique mexicaine, a enregistré des pertes nettes de près de 23 milliards de dollars en 2020, a-t-elle...

    vendredi 19 février 2021

    Eni: perte de 8,56 milliards d'euros en 2020 sous l'effet du…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a publié vendredi une perte abyssale de 8,56 milliards d'euros (9,3 milliards de francs) pour...

    jeudi 18 février 2021

    Repsol: perte nette de 3,3 milliards d'euros en 2020

    Madrid: Le pétrolier espagnol Repsol a publié jeudi une perte nette de 3,29 milliards d'euros (3,56 milliards de francs suisse) pour 2020...

    vendredi 12 février 2021

    Rosneft affiche en 2020 un bénéfice net, bien que très amoin…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net en 2020 sur un an...

    mercredi 10 février 2021

    Pertes colossales pour les compagnies pétrolières en 2020

    Paris: Les défis s'accumulent pour les compagnies pétrolières: déjà pressées d'agir contre le changement climatique, elles ont connu un choc historique avec...

    jeudi 04 février 2021

    Hydrocarbures (OMV): décélération et poursuite du désinvesti…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé jeudi un bénéfice net en chute de 31% sur un an en...

    jeudi 04 février 2021

    Shell, dernier géant pétrolier en date à essuyer une perte c…

    Londres: Dans la foulée de BP et des majors américaines, le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a dévoilé jeudi une perte...

    jeudi 04 février 2021

    Shell subit une perte nette de 21,7 milliards de dollars en …

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a dévoilé jeudi une énorme perte nette de 21,7 milliards de dollars (19,5 milliards...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière Shell

    Le pétrolier Shell voit la demande en GNL doubler d'ici 2040

    jeudi 25 février 2021

    Londres: La demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) devrait quasi doubler pour atteindre 700 millions de tonnes d'ici 2040, tirée par l'Asie et le transport dit lourd, notamment de marchandises, prévoit le géant des hydrocarbures Shell.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 05 mars 2021 à 12:26

    Le pétrole finit la semaine en trombe porté par l'approche p…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée vendredi pour atteindre de nouveaux records en plus d'un an, une hausse alimentée...

    jeudi 04 mars 2021 à 21:45

    Le pétrole gagne jusqu'à 5%, porté par la prudence de l'Opep…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont fortement appréciés jeudi, nourris par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

    jeudi 04 mars 2021 à 19:30

    Pétrole: l'Opep+ conserve une ligne prudente malgré le retou…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, connus sous l'acronyme Opep+, ont adopté jeudi une...

    jeudi 04 mars 2021 à 17:22

    Le pétrole gagne 5%, rumeurs de maintien des coupes par l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole s'appréciaient fortement jeudi, nourris par des rumeurs selon lesquelles l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et...

    jeudi 04 mars 2021 à 16:28

    Pétrole: début des pourparlers au sein d'un Opep+ face à une…

    Londres: Les membres de l'Opep+ ont débuté jeudi leurs discussions à huis clos pour décider des prochaines coupes de production d'or noir...

    jeudi 04 mars 2021 à 12:56

    Le pétrole secoué avant le début du sommet de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient agités en début de séance européenne jeudi, les investisseurs cherchant à anticiper les décisions de l'Opep+...

    jeudi 04 mars 2021 à 06:28

    L'Opep+ face à une équation à plusieurs inconnues

    Londres: Les membres de l'Opep+ se retrouvent jeudi pour décider des prochaines coupes de production d'or noir alors que l'entente entre la...

    mercredi 03 mars 2021 à 21:18

    Le pétrole accélère après les stocks américains et avant l'O…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement avancé mercredi, après un accès de faiblesse la veille, galvanisés par une chute...

    mercredi 03 mars 2021 à 18:47

    Le pétrole accélère après les stocks américains et avant l'O…

    New York: Les prix du pétrole avançaient nettement mercredi, après un accès de faiblesse la veille, galvanisés par une chute des réserves...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 1 mars 2021 A respectivement 67,70 dollars le baril de Brent et 63,81 dollars le baril de WTI, les deux contrats de référence avaient touché jeudi des niveaux plus vus depuis le 8 janvier 2020, avant de se replier vendredi.

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite