Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des stocks américains

  • Cours du pétrole
prix du petroleLondres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant une augmentation de ceux d'essence, alors que la pandémie de Covid-19 continue de progresser et que la production repart en Libye.
Vers 15H35 GMT (17H35 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 41,92 dollars à Londres, en baisse de 2,87% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le même mois, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 3,26% à 40,34 dollars.

Déjà en baisse en cours de séance européenne, les deux cours de référence ont accentué leurs pertes après la publication par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) d'une baisse des réserves commerciales de pétrole brut dans le pays mais une hausse de ceux d'essence pour la semaine achevée au 16 octobre.

"Le rapport mitigé de l'EIA a nui au marché pétrolier. Le bond des stocks d'essence a pris les négociants au dépourvu", a réagi David Madden, analyste de CMC Markets.

Les réserves d'essence ont augmenté de 1,9 million de barils (MB) alors que les analystes anticipaient une baisse de 1,5 MB, un mauvais signal pour des investisseurs qui cherchent à évaluer le niveau de reprise de la demande.

Avant la publication de ces données hebdomadaires, "la hausse des cas de coronavirus et l'augmentation de la production libyenne, qui se poursuit à un rythme soutenu cette semaine" pesait déjà sur les cours, avait estimé plus tôt dans la journée Stephen Brennock, analyste de PVM.


Le continent européen notamment affronte une deuxième vague de Covid-19 qui a contraint plusieurs territoires à reconfiner leur population, à l'image de l'Irlande et du Pays de Galles, quand d'autres imposent des couvre-feux, comme la Lombardie et la Campanie en Italie.

Ces mesures, dévastatrices pour la demande en pétrole, surviennent alors que l'offre tend à augmenter avec le retour sur le marché de la production libyenne, pour un volume "qui serait déjà supérieur à 500.000 barils par jour", avaient noté les analystes de JBC.

A cause d'un conflit militaire interne, la production de pétrole brut dans le pays était passée de plus d'un million de barils par jour en fin d'année dernière à moins de 100.000 depuis début 2020.


(c) Afp

Commenter Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 21 janvier 2022 à 23:20

    Le pétrole se replie dans le sillage de la chute du marché b…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement fléchi vendredi, dans le sillage d'une nouvelle chute du marché boursier à New...

    vendredi 21 janvier 2022 à 12:22

    Le pétrole se replie, freiné par l'augmentation des stocks a…

    Londres: Les cours du pétrole ont fléchi vendredi, neutralisés par les stocks américains en augmentation, mettant fin à une série de gains...

    vendredi 21 janvier 2022 à 10:05

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril...

    jeudi 20 janvier 2022 à 22:03

    Le pétrole se stabilise après avoir frôlé 90 dollars pour le…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont stabilisés jeudi alors que le Brent a de nouveau frôlé les 90 dollars...

    jeudi 20 janvier 2022 à 18:28

    Le pétrole repart à la hausse avec la baisse des réserves st…

    Londres: Le cours du pétrole de Brent regagnait jeudi de nouveaux sommets sur sept ans dans un marché toujours inquiet d'une offre...

    jeudi 20 janvier 2022 à 17:53

    🛢️USA: contrairement aux attentes, les stocks de pétrole rem…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont légèrement augmenté la semaine dernière après sept semaines de repli, surprenant...

    jeudi 20 janvier 2022 à 13:09

    Le pétrole se repose sur ses sommets en attendant les stocks…

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi, proches des sommets sur sept ans atteints mercredi, en attendant les chiffres hebdomadaires sur...

    mercredi 19 janvier 2022 à 21:44

    Le pétrole frôle les 90 dollars, avant de consolider

    Cours de clôture: Le baril de Brent de mer du Nord a frôlé mercredi les 90 dollars, porté par son élan ainsi...

    mercredi 19 janvier 2022 à 12:20

    Le pétrole grimpe, dopé par la demande et les risques sur l…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient leur envolée mercredi, la forte demande et les risques géopolitiques exerçant une pression à la hausse...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2021

    Le vendredi 21 janvier 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2021.

    Lire la suite

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Le vendredi 21 janvier 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril au cours du premier trimestre, suite aux intenses reprises de ces derniers jours.

    Lire la suite

    Goldman Sachs voit le baril de Brent à 100 dollars au T3

    Le mardi 18 janvier 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Goldman Sachs s'attend à ce que le prix du baril de Brent atteigne 100 dollars au second semestre de cette année, évoquant un impact moindre que redouté du variant Omicron sur la demande, conjugué à une perturbation accrue de l'offre.

    Lire la suite