Menu
A+ A A-

Le pétrole sur la défensive, demande 'anémique' et nouvelles restrictions

prix du petroleLondres: Les cours du pétrole cédaient toujours du terrain jeudi en réaction à la deuxième vague de Covid-19 qui menace la reprise et tandis que la demande d'or noir reste "anémique" d'après l'OPEP, malgré une baisse des stocks de brut aux États-Unis.
Vers 15H15 GMT (17H15 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 42,44 dollars à Londres, en recul de 2,03% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour novembre abandonnait 2,14% à 40,16 dollars.

La veille, les deux cours de référence ont gagné plus de 2%, bien aidés par un recul du dollar face aux principales monnaies.

Face au regain de la pandémie de Covid-19, les pays européens ont encore durci mercredi et jeudi leurs mesures de protection, des décisions qui entravent la consommation d'or noir: c'est le cas à Londres et dans plusieurs autres zones d'Angleterre mais aussi en France, en Irlande du Nord, en Irlande, en Catalogne, aux Pays-Bas ou encore en Allemagne.

"Nous devons être réalistes, la reprise ne se fait pas au même rythme que ce que nous avions prévu plus tôt dans l'année", a constaté le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) Mohammed Barkindo à l'occasion de la conférence Energy Intelligence Forum.


"C'est pourquoi la demande reste anémique" a-t-il ajouté.

Les cours du brut ont par ailleurs peu réagi à la baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut aux États-Unis, de 3,8 millions de baril pour la semaine achevée le 9 octobre.

Ces données ont été fournies par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) un jour plus tard que d'habitude en raison d'un lundi férié dans le pays cette semaine.

"Il faut noter que les données ont probablement été faussées par les fermetures" de certaines exploitations pétrolières, notamment offshore, "dues aux ouragans dans le Golfe du Mexique", pointait plus tôt dans la journée Neil Wilson, analyste de Markets.com.

(c) AFP

Commenter Le pétrole sur la défensive, demande 'anémique' et nouvelles restrictions



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite