Menu
A+ A A-

Total: moins de produits pétroliers, davantage de renouvelables dans l'avenir

Pétrolière TotalParis: Moins de produits pétroliers, davantage de renouvelables: le PDG de Total, Patrick Pouyanné, veut que le géant français vive "une décennie de transformation" et devienne "un groupe multi-énergies".
"Nous voulons transformer Total pour répondre à un double défi (...) plus d'énergie et moins de carbone", a déclaré M. Pouyanné, lors d'une journée investisseurs, en rappelant l'engagement du groupe, annoncé en mai, de viser la neutralité carbone en 2050.

"Les énergies renouvelables et l'électricité bénéficieront des liquidités générées par les activités pétrole et gaz", a expliqué M. Pouyanné, en présentant le profil de la future "grande compagnie d'énergie". "La durabilité sera une clé du succès à long terme", a-t-il assuré.

M. Pouyanné a indiqué que la production globale d'énergie du groupe progresserait d'un tiers dans les 10 ans. Exprimée en barils équivalent pétrole par jour, elle passera de 3 à 4 millions.

La croissance devrait venir pour moitié du gaz naturel liquéfié (GNL) et pour moitié de l'électricité, principalement à base de renouvelables.

Les investissements dans les renouvelables et l'électricité progresseront de 2 à 3 milliards de dollars par an, représentant plus de 20% des investissements du groupe.

Parallèlement d'ici à 2030, les ventes de produits pétroliers diminueront de 30%. A cette échéance, les ventes se décomposeront en 30% de produits pétroliers, 5% de biocarburants, 50% de gaz et 15% d'électricité, essentiellement renouvelable.


Dans l'électricité, Total vise 9 millions de clients en 2025, une production de 50 TWh et des ventes de 80 TWh.

Plus spécifiquement dans les renouvelables, Total a augmenté son objectif à 35 GW de capacité en 2025, puis une croissance de 10 GW par an. La rentabilité visée est d'au moins 10%.

Dans le GNL, où Total est numéro 2 mondial, le groupe mise sur sa filière intégrée, et vise un doublement de ses ventes entre 2020 et 2030. "Le gaz est au coeur de notre ambition", a déclaré M. Pouyanné.

Dans le secteur pétrolier, le groupe va "privilégier la valeur sur le volume" avec un accent mis sur les projets à bas coûts, ayant une rentabilité supérieure à 15% pour un baril à 50 dollars.

M. Pouyanné estime que la demande de pétrole devrait plafonner vers 2030 et décliner ensuite. La transformation engagée va de pair avec la discipline financière, dans une période qui reste incertaine, a-t-il souligné.

Il prévoit en outre des investissements limités à moins de 12 milliards de dollars en 2021, contre moins de 14 milliards cette année. Il se situeront ensuite dans une fourchette de 13 à 16 milliards en 2022-25.

Les réductions de coûts seront augmentées à 2 milliards de dollars d'ici 2023 (contre 1 milliard en 2020).

Le PDG de Total a enfin insisté sur le maintien du dividende, pour un prix du baril de pétrole brut à 40 dollars.

(c) AFP

Commenter Total: moins de produits pétroliers, davantage de renouvelables dans l'avenir


    La Compagnie pétrolière française Total

    Pétrole au Venezuela: PDVSA rachète des parts de TotalEnergies et Equinor

    jeudi 29 juillet 2021

    Caracas: Une filiale du géant pétrolier d'Etat vénézuélien PDVSA a racheté les parts du Français TotalEnergies et du Norvégien Equinor dans Petrocedeño, entreprise mixte opérant dans l'est du pays, selon des communiqués des différentes parties.


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 05 août 2021 à 11:39

    Le pétrole remonte sans conviction, le retour du Covid-19 pè…

    Londres: Les cours du pétrole reprenaient leur souffle jeudi après un début de semaine difficile, marqué par la reprise du nombre de...

    mercredi 04 août 2021 à 21:35

    Le pétrole plonge après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont plongé mercredi après une hausse inattendue des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis, signe...

    mercredi 04 août 2021 à 17:40

    Le pétrole baisse malgré des tensions dans le Golfe

    Londres: Les prix du pétrole baissaient encore mercredi après une hausse inattendue des réserves commerciales de brut aux États-Unis, le marché ignorant...

    mercredi 04 août 2021 à 17:36

    USA: les stocks de pétrole brut augmentent de façon surprise…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont grimpé de façon surprise la semaine dernière, selon les chiffres publiés...

    mercredi 04 août 2021 à 12:29

    Le pétrole sans élan malgré des tensions dans le Golfe

    Londres: Les prix du pétrole restaient stables après leurs pertes du début de semaine, attendant les données hebdomadaires sur les réserves commerciales...

    mardi 03 août 2021 à 12:41

    Le pétrole remonte un peu après un début de semaine difficil…

    Londres: Les cours du pétrole remontaient mardi sans effacer complètement leurs pertes marquées de la veille, quand les inquiétudes sur une propagation...

    mardi 03 août 2021 à 10:44

    BP: bénéfice trimestriel dopé la remontée des cours du brut

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP a annoncé mardi un bénéfice net de 3,1 milliards de dollars (2,8 milliards de francs) au...

    lundi 02 août 2021 à 21:53

    Le pétrole en net recul après des chiffres décevants du sect…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté lundi après des chiffres d'activité manufacturière décevants en Chine et aux États-Unis et devant l'augmentation de la production de l'OPEP.

    lundi 02 août 2021 à 12:10

    Le pétrole recule, la prudence regagne le marché

    Londres: Les cours du pétrole reprennaient leur souffle lundi après une semaine de hausse, la prudence regagnant les investisseurs alors que la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite