Menu
A+ A A-

Total: moins de produits pétroliers, davantage de renouvelables dans l'avenir

Pétrolière TotalParis: Moins de produits pétroliers, davantage de renouvelables: le PDG de Total, Patrick Pouyanné, veut que le géant français vive "une décennie de transformation" et devienne "un groupe multi-énergies".
"Nous voulons transformer Total pour répondre à un double défi (...) plus d'énergie et moins de carbone", a déclaré M. Pouyanné, lors d'une journée investisseurs, en rappelant l'engagement du groupe, annoncé en mai, de viser la neutralité carbone en 2050.

"Les énergies renouvelables et l'électricité bénéficieront des liquidités générées par les activités pétrole et gaz", a expliqué M. Pouyanné, en présentant le profil de la future "grande compagnie d'énergie". "La durabilité sera une clé du succès à long terme", a-t-il assuré.

M. Pouyanné a indiqué que la production globale d'énergie du groupe progresserait d'un tiers dans les 10 ans. Exprimée en barils équivalent pétrole par jour, elle passera de 3 à 4 millions.

La croissance devrait venir pour moitié du gaz naturel liquéfié (GNL) et pour moitié de l'électricité, principalement à base de renouvelables.

Les investissements dans les renouvelables et l'électricité progresseront de 2 à 3 milliards de dollars par an, représentant plus de 20% des investissements du groupe.

Parallèlement d'ici à 2030, les ventes de produits pétroliers diminueront de 30%. A cette échéance, les ventes se décomposeront en 30% de produits pétroliers, 5% de biocarburants, 50% de gaz et 15% d'électricité, essentiellement renouvelable.


Dans l'électricité, Total vise 9 millions de clients en 2025, une production de 50 TWh et des ventes de 80 TWh.

Plus spécifiquement dans les renouvelables, Total a augmenté son objectif à 35 GW de capacité en 2025, puis une croissance de 10 GW par an. La rentabilité visée est d'au moins 10%.

Dans le GNL, où Total est numéro 2 mondial, le groupe mise sur sa filière intégrée, et vise un doublement de ses ventes entre 2020 et 2030. "Le gaz est au coeur de notre ambition", a déclaré M. Pouyanné.

Dans le secteur pétrolier, le groupe va "privilégier la valeur sur le volume" avec un accent mis sur les projets à bas coûts, ayant une rentabilité supérieure à 15% pour un baril à 50 dollars.

M. Pouyanné estime que la demande de pétrole devrait plafonner vers 2030 et décliner ensuite. La transformation engagée va de pair avec la discipline financière, dans une période qui reste incertaine, a-t-il souligné.

Il prévoit en outre des investissements limités à moins de 12 milliards de dollars en 2021, contre moins de 14 milliards cette année. Il se situeront ensuite dans une fourchette de 13 à 16 milliards en 2022-25.

Les réductions de coûts seront augmentées à 2 milliards de dollars d'ici 2023 (contre 1 milliard en 2020).

Le PDG de Total a enfin insisté sur le maintien du dividende, pour un prix du baril de pétrole brut à 40 dollars.

(c) AFP

Commenter Total: moins de produits pétroliers, davantage de renouvelables dans l'avenir


    La Compagnie pétrolière française Total

    La 'contribution' de l'UE devrait coûter 1 milliard d'euros à TotalEnergi…

    mercredi 21 septembre 2022

    Paris: Le projet européen de "contribution de solidarité" sur les bénéfices des entreprises de combustibles fossiles devrait coûter plus d'un milliard d'euros à TotalEnergies, a déclaré mercredi son PDG, Patrick Pouyanné.


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 septembre 2022 à 12:25

    Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur...

    mercredi 28 septembre 2022 à 11:50

    Le pétrole repart à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse après avoir pris plus de 2% la veille au soir, le WTI ayant...

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    lundi 26 septembre 2022 à 21:31

    Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais...

    lundi 26 septembre 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser

    Paris: Les prix des carburants Français continuaient de baisser la semaine passée, en particulier le diesel. Cette chute s'explique principalement par la réduction mise en...

    lundi 26 septembre 2022 à 12:17

    Le pétrole baisse, les craintes de récession de plus en plus…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient lundi leur déclin de la semaine passée à cause de perspectives économiques de plus en plus...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite