Menu
A+ A A-

Le pétrole porté par la production menacée dans le Golfe du Mexique

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les tempêtes Marco et Laura qui ont mis à l'arrêt plus de la moitié de la production de pétrole dans le Golfe du Mexique.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est apprécié de 78 cents, ou 1,8%, pour finir à 45,13 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois d'octobre a gagné 28 cents, ou 0,7%, à 42,62 dollars.

"Les prix du pétrole sont en légère hausse car les conditions climatiques difficiles ont interrompu la production de pétrole dans le Golfe du Mexique," a expliqué Bjornar Tonhaugen, analyste de Rystad Energy.

Marco, rétrogradé dimanche soir d'ouragan à tempête, a produit "de fortes pluies et des rafales de vents sur la côte nord du Golfe" du Mexique, selon le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami.

La tempête tropicale Laura, qui devrait devenir un ouragan mardi, devrait de son côté viser mardi le sud des États-Unis.

A leur approche, les compagnies énergétiques ont décidé de suspendre par précaution l'équivalent de 58% de la production de pétrole dans le Golfe du Mexique, a indiqué dimanche une agence américaine.


Cela correspond à 1,07 million de barils par jour quand les États-Unis extraient en moyenne actuellement 10,7 millions de barils par jour.

Par prudence, 114 plateformes de production sur les 643 plateformes accueillant du personnel ont été évacuées dans le Golfe du Mexique.

Cette situation pourrait bien devenir l'aiguillon des marchés du brut "au cours des trois prochains jours", a estimé Eugen Weinberg, de Commerzbank.

Toutefois, souligne Phil Flynn de Price Futures Group, la réaction des marchés reste plus modérée que ce qu'elle aurait pu être par le passé "car il y a plus de production de pétrole à terre désormais" avec le boom du pétrole de schiste.

Les phénomènes météorologiques frappant le Golfe du Mexique continuent malgré tout à représenter une réelle menace "en raison des possibles inondations et de potentielles coupures d'électricité dans les raffineries le long de la côte".

(c) AFP

Commenter Le pétrole porté par la production menacée dans le Golfe du Mexique



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les vannes

    Le dimanche 02 juin 2024

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de pétrole, à un moment de grandes incertitudes économiques et géopolitiques, tout en se préparant à rouvrir le robinet d'or noir.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite