Logo

Le pétrole orienté à la hausse avant les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole étaient en hausse mercredi, portés par des investisseurs nourrissant l'espoir d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis malgré un contexte toujours incertain pour la demande de brut.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 45,13 dollars à Londres, en hausse de 1,42% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de septembre grimpait de 1,54% à 42,25 dollars.

La veille, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait cédé 1,1% et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. 0,8%, malgré une grande partie de la journée passée dans le vert, lestés in fine par un dollar se redressant.

Les deux cours de référence "regagnent du terrain dans l'attente d'une baisse des stocks de pétrole américains", a résumé Stephen Brennock, analyste de PVM.

Les investisseurs ont en effet les yeux tournés vers le rapport hebdomadaire très suivi de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les stocks de brut dans le pays, publié en début de séance américaine.

Selon la médiane d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les réserves américaines de brut pour la semaine achevée le 7 août sont attendues en baisse de 2,2 millions de barils et celles d'essence en repli de 400.000 barils.


L'American Petroleum Institute, fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier dont les chiffres sont jugés moins fiables, a de son côté indiqué mardi une baisse des stocks de brut aux États-Unis de 4,4 millions de barils, une tendance porteuse pour les acteurs de marché.

L'EIA a par ailleurs diffusé mardi un rapport mensuel dans lequel elle révise à la hausse ses prévisions sur la moyenne du prix des barils de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. en 2020 et à la baisse son estimation sur la production totale de brut aux États-Unis cette année, à 11,3 millions de barils par jour.

La reprise reste néanmoins fragile, tempère Bjarne Schieldrop, de SEB, qui liste les facteurs baissiers qui planent toujours sur les cours du brut.

"Le risque d'une deuxième vague de Covid-19 à l'automne est élevé, la reprise de la demande d'essence aux États-Unis s'essouffle, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+) augmentent leur production en août et plusieurs membres sont prêts à dépasser les limites en septembre", écrit-il dans une note.

(c) AFP

Commenter Le pétrole orienté à la hausse avant les stocks américains

graphcomment>