Menu
A+ A A-

Aramco optimiste sur une reprise de la demande en dépit de la pandémie

prix du petrole RyadRyad: Le patron de Saudi Aramco, un géant du secteur énergétique dans le monde, s'est dit lundi optimiste quant à la croissance de la demande mondiale sur le pétrole, malgré la pandémie du nouveau coronavirus.
Le PDG d'Aramco, Amin Nasser, a indiqué que la demande mondiale s'élève actuellement à environ 90 millions de barils par jour, soit à peine 10 millions de barils de moins qu'avant la pandémie.

"En fin d'année, la demande devrait se situer au niveau de celui des années 1990", a-t-il assuré lors d'une visioconférence de presse sur les résultats d'Aramco annoncés la veille.

La demande a été durement touchée par l'arrêt de l'économie mondiale. Elle avait chuté à un moment donné de plus de 20 millions de barils par jour.

"Bien que l'on ne sache pas encore combien de temps l'incertitude actuelle va durer, nous constatons de plus en plus que le pire de la crise pourrait être derrière nous", a déclaré M. Nasser.

"Nous assistons à une reprise partielle du marché de l'énergie au cours du second semestre de 2020, alors que les pays du monde prennent des mesures pour assouplir les restrictions et redémarrer leurs économies".

M. Nasser a décrit la performance du deuxième trimestre d'Aramco comme la pire depuis des générations.


"En raison de la pandémie, le deuxième trimestre s'est avéré être la période la plus difficile depuis des générations, la plupart des industries ayant subi de graves perturbations", a-t-il dit.

Aramco a annoncé dimanche une chute de 73% de son bénéfice net au deuxième trimestre en raison de la faiblesse des prix du pétrole et de la production.

Au cours des trois mois précédents le 30 juin, l'entreprise a affiché un bénéfice net de 6,6 milliards de dollars, contre 24,7 millions de dollars pour la même période en 2019.

Le bénéfice net d'Aramco au cours des six premiers mois de l'année a également chuté de 50%, à 23,2 milliards de dollars, contre 46,9 milliards de dollars pour la même période de l'année dernière.

M. Nasser a déclaré que la firme réduira ses investissements dans les années à venir et qu'en 2021, ils seront "nettement inférieures" aux chiffres annoncés précédemment.

Mais il a insisté sur le fait qu'Aramco ira de l'avant avec des plans visant à augmenter sa capacité de production à 13 millions de barils de pétrole par jour contre 12 actuellement.

La production de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, a chuté à 7,5 millions de barils par jour contre une production moyenne de 10 millions l'année dernière, après que l'alliance Opec+ a commencé à réduire sa production à un niveau record en mai.

(c) AFP

Commenter Aramco optimiste sur une reprise de la demande en dépit de la pandémie


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 16 novembre 2020

    Saudi Aramco va vendre des obligations internationales

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé lundi qu'il avait engagé des banques pour vendre des obligations libellées en dollars...

    lundi 09 novembre 2020

    L'Opep+ pourrait 'ajuster' les coupes de production de pétro…

    Dubaï: L'Opep+ pourrait "ajuster" l'accord sur la réduction de la production de pétrole qui vise à endiguer la baisse des prix due...

    mardi 03 novembre 2020

    Le bénéfice de Saudi Aramco plonge de 44,6% au 3e trimestre

    Ryad: Le bénéfice net d'Aramco a plongé de 44,6% au troisième trimestre 2020 par rapport à la même période l'année dernière en...

    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Saudi Aramco va vendre des obligations internationales

    lundi 16 novembre 2020

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé lundi qu'il avait engagé des banques pour vendre des obligations libellées en dollars, dans le but de stimuler ses finances affectées par la pandémie de Covid-19 et la faible demande mondiale...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 02 décembre 2020 à 22:03

    Le pétrole se redresse, espoirs sur une entente Opep+

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repris mercredi, après deux séances de baisse, les investisseurs interprétant positivement les signaux...

    mercredi 02 décembre 2020 à 17:27

    USA: petite baisse des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales américaines de pétrole brut ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis...

    mercredi 02 décembre 2020 à 12:08

    Le pétrole en légère baisse, les discussions se poursuivent …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient timidement mercredi, dans le sillage des deux séances précédentes, les investisseurs étant toujours suspendus aux avancées...

    mardi 01 décembre 2020 à 21:44

    Le pétrole recule, l'Opep+ décale encore sa réunion

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé mardi après le nouveau report d'une réunion des principaux pays producteurs, qui doivent...

    mardi 01 décembre 2020 à 17:42

    Le pétrole recule, sans fumée blanche de l'Opep et ses allié…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse mardi en fin de séance européenne, tandis que les membres de l'OPEP poursuivaient leurs...

    mardi 01 décembre 2020 à 13:29

    L'Opep veut croire à un accord malgré le report des discussi…

    Londres: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi dans l'attente de l'issue des discussions entre les pays de l'Opep et leurs alliés...

    mardi 01 décembre 2020 à 12:21

    Le pétrole à l'équilibre, attentif aux discussions de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre mardi en première partie de séance européenne, peu perturbés par les atermoiements des...

    mardi 01 décembre 2020 à 10:32

    L'Opep poursuit ses discussions, la réunion Opep+ repoussée …

    Londres: Les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) reprennent mardi leurs discussions pour tenter d'arrêter une position commune...

    lundi 30 novembre 2020 à 23:17

    ExxonMobil inscrit une charge de 17 à 20 milliards USD dans …

    New York: La major pétrolière ExxonMobil, affectée par la chute des prix de l'énergie depuis le début de la pandémie, a décidé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 3 décembre 2020 Le prix du panier de référence de l’Opep (ORB), composé à partir des cours de référence de 13 pétroles bruts, s'établissait à 46.67 dollars le baril mercredi, contre 46.72 dollars la veille.

    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite