Menu
A+ A A-

Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à augmenter

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la reprise de la demande en énergie, et les perspectives d'une offre plus importante.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a reculé de 94 cents, ou 2,17%, pour finir à 42,35 dollars.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain pour le mois d'août a perdu 1,28 dollar ou 3,1% pour finir à 39,62 dollars.

Les investisseurs sont prudents face à la perspective "d'une demande toujours faible et d'une offre plus élevée", a résumé Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

L'explosion de nouveaux cas de Covid-19, dans le sud et l'ouest des États-Unis notamment, menace la reprise économique du premier consommateur d'or noir. Plusieurs Etats ont d'ailleurs dû suspendre leur processus de déconfinement, voire revenir en arrière en ordonnant la fermeture des bars et restaurants.

"Les acteurs du marché se demandent quand on va voir le bout du tunnel, quand la tendance va changer", remarque Louise Dickson de Rystad Energy. "Comme les États-Unis, le Brésil et d'autres pays continuent d'être laminés par le Covid-19, la demande est vraiment en jeu", ajoute-t-elle.

Du côté de l'offre, "l'excédent est encore énorme sur le marché mondial du pétrole", ont souligné Carsten Fritsch et Barbara Lambrecht, analystes de Commerzbank.


Les observateurs et acteurs de marché regardent notamment vers la Libye, où les exportations de brut avaient quasiment disparu depuis janvier et pourraient revenir sur le marché.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a en effet annoncé mercredi être prête à suspendre la situation de "force majeure" sur son terminal pétrolier d'Es Sider, "bloqué depuis six mois", rappelle Tamas Varga, de PVM.

"Toute augmentation de la production et des exportations pétrolières libyennes est un casse-tête supplémentaire pour l'Opep+", a-t-il ajouté.

Victime de la guerre civile, la production libyenne avait chuté en début d'année de plus d'un million de barils par jour - moyenne de l'an dernier - à moins de 100.000, selon les données de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont la Libye fait partie.

Si elle revenait sur le marché, une telle quantité pourrait menacer le fragile équilibre entre offre et demande que le cartel et ses alliés, connus sous le nom d'Opep+, essayent de maintenir à grand renfort de coupes dans leur production.

D'autant plus que ces dernières doivent passer de 9,6 millions de barils par jour (mbj) en juillet à 7,7 mbj en août, jusqu'à décembre.


(c) Afp

Commenter Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à augmenter



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite