Menu
A+ A A-

Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de pouvoir écouler leur

petrole au venezuelaCaracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et de l'effondrement du secteur pétrolier, selon le décompte de la société Baker Hughes.
CARACAS - Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et de l'effondrement du secteur pétrolier, selon le décompte de la société Baker Hughes.

Ainsi, aucune plateforme pétrolière d'extraction de brut n'était en activité en juin, contre 22 un an avant au même moment, et plus d'une centaine en 1998.

Hautement dépendant du pétrole, le Venezuela "connaît une détérioration importante de ses champs (pétroliers) (...) et maintenant, il n'a plus à qui le vendre, ni où stocker le brut", explique à l'AFP le spécialiste pétrolier et professeur d'université Luis Oliveros.

Carlos Mendoza Potella, conseiller de la Banque centrale du Venezuela (BCV) en matière pétrolière, abonde dans le même sens. "Les stocks sont au maximum, tu ne peux pas faire tourner les puits comme ça (...). Si tu n'as pas où entreposer ta production, car tu ne peux pas faire partir les bateaux, tu arrives à zéro", explique-t-il à l'AFP.

La production de pétrole du Venezuela, dont l'or noir a longtemps fait la richesse, a chuté en mai à des niveaux inédits depuis près de 80 ans, une dégringolade qui alimente l'effroyable crise économique que traverse le pays sud-américain.

En compilant des "sources secondaires" -- qui font référence en la matière -- l'OPEP indique dans son rapport mensuel publié mercredi que le Venezuela a pompé chaque jour en mai 54.000 barils de moins qu'en avril, tombant à un total de 570.000 barils par jour (b/j).


Cette chute, pour spectaculaire qu'elle soit, s'inscrit dans le lent processus de décrépitude du secteur pétrolier vénézuélien qui produisait 3,2 millions de barils/jour il y a douze ans encore.

Si l'opposition autour de Juan Guaido met en avant un cocktail de corruption, de gabegie et d'incompétence pour expliquer cette chute, le pouvoir chaviste pointe du doigt l'éventail des sanctions prises par Washington contre le secteur pétrolier visant à mettre le président socialiste Nicolas Maduro sous pression.

Jusqu'à 2018, le Venezuela envoyait 500.000 b/j de brut aux États-Unis et recevait de ce pays 120.000 b/j de pétrole léger et d'additifs nécessaires au raffinage. Mais en avril 2019, l'administration du président Donald Trump a mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien particulièrement draconien.

En outre, souligne la société S&P Global Platts, Caracas a dû réduire ces dernières semaines sa production de brut en raison de "limitation de stockage" et du "manque de pétrole léger" pour fluidifier le brut extra-lourd et le rendre transportable.

En mars, confronté à un manque de liquidités indispensables pour se fournir en essence à l'étranger, le Venezuela est tombé en panne sèche. Le pays a connu une pénurie de carburants que seule l'arrivée de cinq pétroliers iraniens chargés de 1,5 million de barils de combustibles a réussi à palier.

(c) AFP

Commenter Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de pouvoir écouler leur



    Communauté prix du baril


    Le pétrole au Vénézuela

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

    vendredi 24 mai 2024

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    mardi 23 avril 2024

    🇻🇪 Le Venezuela va accélérer le passage aux crypto-monnaies …

    Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA prévoit d'augmenter l'utilisation de la monnaie numérique dans ses exportations de pétrole brut et de...

    mercredi 18 janvier 2023

    Le Venezuela suspend les exportations pétrolières

    Caracas: La PDVSA (Compagnie pétrolière vénézuélienne) a suspendu la plupart de ses exportations de pétrole brut pour une révision des termes contractuels...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite