Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend en cours de séance européenne et finit en hausse

prix du petrole New YorkCours de clôture: Les prix du pétrole sont montés lundi, portés par l'élan des marchés boursiers, malgré les inquiétudes des investisseurs sur l'évolution de la pandémie de Covid-19 et du retour des mesures de confinement, défavorables à la demande, qu'elle pourrait entraîner.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a fini à 41,71 dollars à Londres, en hausse de 1,68% ou 69 cents par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le même mois a gagné 1,22% ou 1,21 dollar, à 39,70 dollars.

La semaine dernière, le Brent avait baissé de 2,8% et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. de 3,2%.

En repli pendant la séance asiatique, le pétrole "s'est redressé en cours de séance européenne dans le sillage des marchés actions", a constaté Craig Erlam, de Oanda.

Mais "l'élan est contenu, ce qui suggère que le pétrole a atteint son pic pour l'instant", a-t-il ajouté.

La barre symbolique des 40 dollars, autour de laquelle les deux barils évoluent ces derniers jours, "n'est pas viable dans la perspective d'un retour du confinement et de certaines restrictions de mobilité dans des marchés importants comme les États-Unis ou le Brésil", a indiqué Louise Dickson, analyste de Rystad Energy.


Le monde, confronté depuis décembre dernier à la pandémie de Covid-19, a franchi dimanche deux seuils symboliques: plus d'un demi-million de morts et dix millions de cas.

La contagion progresse dans 30 des 50 États américains, notamment dans les plus grands et les plus peuplés du sud et de l'ouest du pays: la Californie, le Texas et la Floride. Et certains ont dû faire une pause dans le processus de déconfinement.

Aux États-Unis toujours, le groupe énergétique Chesapeake Energy, acculé par la dégringolade des prix du pétrole en raison de la crise sanitaire, a annoncé dimanche s'être placé sous la protection du régime des faillites pour pouvoir mener à bien la restructuration de sa dette de sept milliards de dollars.

Un temps leader américain de l'exploitation du gaz de schiste, dont les opérations s'étendent du Texas à la Pennsylvanie, le groupe a indiqué, dans un communiqué, n'avoir plus d'autre choix que cette restructuration.

Le confinement "a été fatal pour l'entreprise qui se débattait déjà depuis des années avec un énorme fardeau: sa dette", a commenté Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote Bank.

Mais d'un autre côté, "la faillite de Chesapeake est une bonne nouvelle pour la réduction du surplus mondial de brut, car le géant du pétrole de schiste est en partie responsable de l'accumulation rapide des stocks mondiaux depuis des années et a eu un impact négatif sur les prix du pétrole", a-t-elle ajouté.


(c) Afp

Commenter Le pétrole se reprend en cours de séance européenne et finit en hausse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite