Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus haut depuis mars, le marché reste prudent

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont fini lundi au plus haut depuis mars, mais les investisseurs restent attentifs aux signaux côté demande et au respect des engagements des principaux producteurs pour réduire leur offre de brut.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a fini à 43,08 dollars à Londres, en hausse de 2,1% ou 89 cents par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juillet, dont c'était le dernier jour de cotation, a gagné 1,8% ou 71 cents, à 40,46 dollars.

La semaine passée, Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont enregistré leur septième hausse hebdomadaire consécutive.

Les prix ont notamment été portés lundi par la baisse du nombre de puits pétroliers en cours de forage aux États-Unis et au Canada, selon le décompte hebdomadaire de la société Baker Hughes.

Ce recul suggère que la production en Amérique du Nord, qui a déjà fortement diminué depuis début avril, va continuer à se contracter dans les semaines à venir.

Toutefois, malgré la hausse des prix de lundi, "les deux contrats semblent se contenter d'adopter une attitude attentiste", a constaté Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.


Les investisseurs guettent les indicateurs liés à "l'évolution de la demande" ainsi qu'à "la conformité" aux termes de l'accord OPEP+ par l'ensemble des pays producteurs signataires, a complété Bjornar Tonhaugen, de Rystad Energy.

L'analyste souligne également que le risque d'une recrudescence des cas de coronavirus, potentiellement dévastatrice pour la demande si elle entraînait une nouvelle phase de confinement dans le monde, est "omniprésent".

Par ailleurs, l'Irak "doit présenter son plan pour atteindre son objectif de coupe pour juillet, ainsi qu'un plan de compensation pour les trois prochains mois" pour ne pas avoir respecté en mai les quotas de production fixés par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, a noté M. Tonhaugen.

Le second producteur du cartel derrière l'Arabie saoudite est régulièrement pointé du doigt pour ses écarts alors que le groupe de producteurs s'est engagé à réduire sa production de 9,7 millions de barils par jour pendant trois mois, de mai à juillet.

(c) AFP

Commenter Le pétrole au plus haut depuis mars, le marché reste prudent



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    jeudi 15 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche après une forte accumulation des stocks a…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi après l'augmentation considérable des stocks de brut aux États-Unis, indiquant une demande moins forte.

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite