Menu
A+ A A-

Le pétrole accélère en fin de semaine grâce à l'Opep

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont fini la semaine en hausse vendredi, soutenus par le respect des engagements des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et un climat optimiste du côté de la demande.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a terminé à 42,19 dollars à Londres, en hausse de 1,6% ou 68 cents par rapport à la clôture de jeudi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juillet a gagné 2,3% ou 91 cents, à 39,75 dollars. Il s'agit de son plus haut niveau depuis début mars.

Brent et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont par ailleurs enregistré leur septième hausse hebdomadaire consécutive.

"La demande continue de montrer des signes d'amélioration tandis que les membres de l'Opep (et leurs alliés, ndlr) se sont engagés à respecter leurs promesses en matière de réduction de l'offre", résume Fiona Cincotta, analyste de City Index.

Les 13 membres du cartel pétrolier et leurs 10 partenaires, dont la Russie, se sont retrouvés jeudi par webcams interposées pour une réunion du Comité de suivi de l'accord de l'Opep (JMMC) sur la réduction de leur production.

Dans ses conclusions publiées à l'issue de la réunion, le comité a "réitéré l'importance capitale que tous les pays participants atteignent 100% de leurs objectifs et compensent tout manquement aux mois de juillet, août et septembre".

L'Irak et le Kazakhstan, qui font partie des mauvais élèves, ont déjà fourni à l'Opep "des calendriers de compensation", est-il précisé.

"Et les autres retardataires comme le Nigeria et l'Angola ont jusqu'à lundi (22 juin) pour soumettre leurs propositions", a ajouté Helima Croft, de RBC.

Les pays signataires de l'Opep+ se sont engagés en avril puis en juin à réduire leur production de 9,7 millions de barils par jour pendant trois mois, de mai à juillet.

De plus, la "solidité" des cours du brut, "contrairement à d'autres classes d'actifs, suggère que les prix sont soutenus par des acheteurs physiques, et non par des acheteurs spéculatifs" indique Jeffrey Halley, de Oanda.

L'analyste ajoute que ce constat "est le bienvenu car il implique que la demande physique dans le monde entier se redresse, avec ses implications pour la croissance économique".


(c) Afp

Commenter Le pétrole accélère en fin de semaine grâce à l'Opep


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 25 octobre 2020 à 20:04

    Pétrole: le canadien Cenovus rachète son concurrent Husky po…

    Montréal: Le producteur canadien de pétrole et de gaz Cenovus Energy va racheter son concurrent Husky Energy pour 23,6 milliards de dollars...

    vendredi 23 octobre 2020 à 22:25

    Les cours du pétrole chutent après une hausse annoncée de la…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont piqué du nez vendredi, réagissant à la décision de la Libye d'augmenter sa production...

    vendredi 23 octobre 2020 à 12:30

    Les cours du pétrole abordent la fin de semaine à l'équilibr…

    Londres: Les cours du pétrole restaient vendredi proches de leurs niveaux de clôture de la veille, faute de nouvelles à même de...

    jeudi 22 octobre 2020 à 22:27

    Le pétrole récupère du terrain au lendemain d'une forte chut…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont remontés jeudi au lendemain d'une forte chute la veille, soutenus par l'espoir d'un plan...

    jeudi 22 octobre 2020 à 15:34

    ExxonMobil prépare des suppressions de poste en Amérique du …

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, après avoir déjà réduit ses effectifs en Europe et en Australie, va "très bientôt" annoncer...

    jeudi 22 octobre 2020 à 12:39

    Le pétrole récupère au lendemain d'une forte chute

    Londres: Les cours du pétrole se maintenaient au-dessus de leur clôture en forte chute de la veille, jeudi en début de séance...

    mercredi 21 octobre 2020 à 22:29

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi après la publication d'un rapport américain montrant une augmentation des stocks...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:58

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:44

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux d'essence montent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les stocks d'essence ont gonflé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite