Logo

Le pétrole se replie légèrement, les investisseurs refroidis par la situation en Chine

prix du petrole En chineLondres:Les prix du pétrole cédaient un peu de terrain mercredi, fragilisés par les doutes qui pèsent sur une deuxième vague d'infections au Covid-19 en Chine et avant les données sur les stocks de brut aux États-Unis. 
Vers 09h35 GMT (11h35 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août valait 40,77 dollars à Londres, en baisse de 0,46% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juillet perdait 0,76%, à 38,09 dollars.

Au terme d'une séance mouvementée, les deux indices de référence ont la veille terminé en hausse de plus de 3%.

"Malgré une reprise de la demande et un potentiel déficit de l'offre dès le mois de juillet, la situation reste fragile sur le marché du pétrole", a estimé Eugen Weinberg, de Commerzbank.

Une possible deuxième vague d'infections au Covid-19, "après qu'un nombre record de nouveaux cas a été signalé hier (mardi) et que des mesures strictes de quarantaine ont été rétablies dans certaines parties de Pékin, pourrait constituer un risque" pour la demande et peser sur les prix, a ajouté l'analyste.


La situation épidémique à Pékin est jugée "extrêmement grave" par les autorités: au total, 137 personnes ont été contaminées depuis la semaine dernière dans la mégapole de 21 millions d'habitants.

Ce rebond du nombre d'infections, centré autour du marché géant de Xinfadi, dans le sud de la capitale, a poussé les autorités aéroportuaires à annuler plus d'un millier de vols au départ et à l'arrivée des deux aéroports de Pékin. Les habitants de la capitale sont invités à reporter tout voyage non essentiel.

De plus, les données sur les stocks aux États-Unis publiés plus tard dans la journée par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) "ont de grandes chances de décevoir le marché", a complété M. Weinberg.

L'analyste s'appuie sur d'autres chiffres publiés mardi par l'American Petroleum Institute (API), la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier.

Selon la médiane d'un consensus établi par Bloomberg, les analystes tablent sur une hausse de 130.000 barils des stocks de brut, qui ont déjà atteint un niveau record à la publication du dernier rapport de l'EIA.

Les réserves de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) sont également attendues en hausse, tandis que celles d'essence sont attendues en baisse.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie légèrement, les investisseurs refroidis par la situation en Chine

graphcomment>