Menu
A+ A A-

Le pétrole cale après des perspectives moins favorables côté offre

prix du petroleLondres: Les cours du pétrole étaient proches de l'équilibre mercredi en cours de séance européenne après avoir commencé en hausse, refroidis par les rumeurs d'une entente a minima entre russes et saoudiens et avant la publication des stocks américains.
Vers 13H35 GMT (15H35 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août valait 39,35 dollars à Londres, en baisse de 0,56% par rapport à la clôture de mardi.

La référence européenne avait pourtant franchi la barre des 40 dollars plus tôt dans la journée, une première depuis le 6 mars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juillet gagnait de son côté 0,19%, à 36,88 dollars.

Evoluant d'abord dans le vert, les cours ont fléchi à la publication d'informations selon lesquelles l'accord de réduction de la production de brut des membres de l'OPEP+ pour mai et juin ne serait étendu que d'un mois, alors que les plus optimistes des observateurs de marché allaient jusqu'à tabler sur trois.

"Nous avons convenu qu'il est nécessaire de les prolonger pour au moins un mois. Ensuite on regardera la situation", a indiqué une source proche des négociations à l'agence russe TASS


Selon elle, les ministres de l'Energie saoudien et russe sont en contact permanent et ont "une compréhension mutuelle" de la situation.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires, dont la Russie, s'imposent depuis le 1er mai une réduction de leur production de 9,7 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) afin de compenser la chute de la demande mondiale de brut.

La question du prochain sommet des 9 et 10 juin, que beaucoup d'observateurs voyaient déjà avancé à cette semaine, sera de savoir s'il faut l'étendre et pour combien de temps, car l'accord du 12 avril stipule un allègement à 7,7 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. dès le 1er juillet.

Si les quotas de l'OPEP+ sont maintenus, "les réductions supplémentaires de 1,2 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. consenties par l'Arabie saoudite, le Koweït et les Émirats arabes unis début mai reviendront probablement sur le marché" a souligné Chris Midgley, de S&P Global Platts, un geste défavorable pour les prix.

Le sujet du respect des quotas est également venu troubler l'élan haussier qui animait les marchés pétroliers depuis le début de la semaine.

"Le problème est aussi de savoir ce qu'il faut faire des pays qui ne respectent pas les réductions promises, comme l'Irak et le Nigeria, les tricheurs notoires de l'OPEP qui depuis des années maintenant n'ont jamais respecté pleinement les accords précédents", a tancé Ole S. Hansen, de Saxobank.

Les investisseurs ont également mercredi les yeux tournés vers le rapport hebdomadaire très suivi de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les stocks de brut dans le pays. Les spécialistes interrogés par l'agence Bloomberg tablent sur une hausse de 3 millions de barils pour la semaine achevée le 29 mai.

(c) AFP

Commenter Le pétrole cale après des perspectives moins favorables côté offre



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite