Logo

Le pétrole en hausse attend la prochaine réunion de l'Opep+

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole étaient en hausse mardi, au lendemain d'une séance hésitante, les investisseurs espérant une prolongation des coupes drastiques de la production d'or noir lors du prochain sommet de l'Opep+ qui pourrait être avancé à cette semaine.
Vers 09H35 GMT (11H35 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août valait 39,33 dollars à Londres, en hausse de 2,64% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juillet gagnait 2,54%, à 36,34 dollars.

Lundi, les deux cours de référence avaient terminé en ordre dispersé mais proches de l'équilibre.

Les prix du pétrole progressent "car l'attention des investisseurs se concentre sur les réductions de la production" de brut, a estimé Al Stanton, de RBC.

Celles du cartel et de ses alliés "vont être débattues lors de la prochaine réunion à distance de l'OPEP+ qui devrait avoir lieu plus tard dans la semaine", a ajouté l'analyste.

Le cartel, dont le prochain sommet est toujours officiellement prévu les 9 et 10 juin, n'a pas communiqué sur ce changement de calendrier.


"L'enthousiasme" domine le marché de l'or noir, a confirmé Bjornar Tonhaugen, de Rystad Energy, "grâce aux rumeurs selon lesquelles les pays de l'OPEP+ discuteront très bientôt de la prolongation après juin des +généreux+ 9,7 millions de barils par jour."

Ce volume a été retiré du marché depuis le 1er mai, en application du dernier accord des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés, dont la Russie, afin d'enrayer la chute des cours provoquée par la pandémie de Covid-19.

Les termes de cet accord décidé le 12 avril précisent que cette réduction doit passer à 7,7 mbjMBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. de juillet à décembre, mais les observateurs tablent déjà sur une prolongation d'un à trois mois du volume de mai et juin.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en hausse attend la prochaine réunion de l'Opep+

graphcomment>