Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole en ordre dispersé au lendemain d'une forte hausse

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité sur la direction à suivre mardi à New York et à Londres, au lendemain d'une forte hausse, dans un climat plutôt optimiste quant à une reprise de la demande mondiale au moment où l'offre se résorbe.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet coté à Londres a lâché 16 cents, ou 0,5%, pour finir à 34,65 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en juin, dont c'était le dernier jour de cotation, a gagné 68 cents, ou 2,1%, pour finir à 32,50 dollars.

Le marché n'a ainsi pas reproduit l'épisode quasi traumatique du 20 avril, quand le prix du baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en mai était passé en dessous de zéro à la veille de son expiration.

Les espaces de stockage se rapprochant de la saturation, ceux qui possédaient encore des barils avaient alors dû payer pour s'en débarrasser, faisant tomber le cours à -37 dollars.

La demande en énergie s'est depuis un peu redressée avec l'assouplissement des mesures de restrictions de déplacement et de confinement aussi bien en Asie, en Europe, que dans certains Etats américains, tandis que la production a reculé.

"Il y a deux facteurs principaux à même de soutenir les prix du brut", rappelle Paola Rodriguez Masiu, analyste au sein de Rystad, "une offre qui diminue et une demande qui augmente. Ces deux facteurs sont réunis en ce moment".


"Les coupes de l'OPEP+ sont effectives et les arrêts de production d'autres pays producteurs contribuent à limiter l'excès de brut. Dans le même temps, les mesures de confinement sont levées petit à petit dans le monde entier et l'économie a besoin d'essence pour redémarrer", a-t-elle ajouté.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés via l'accord OPEP+ ont mis en place depuis le 1er mai un nouveau plan de réduction volontaire de leur production d'or noir pour descendre à des niveaux plus cohérents avec ceux de la demande, sabrée par les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19.

Cette coupe de 9,7 millions de barils par jour sur deux mois doit même être complétée par des retraits du marché de barils supplémentaires par l'Arabie saoudite, le Koweït et les Emirats arabes unis.

"Les premières remontées sur le respect des quotas" par les membres de l'accord "sont impressionnantes", souligne Phil Flynn de Price Futures Group. "Selon certaines informations, la Russie, qui traîne habituellement plutôt des pieds, a déjà atteint 93% de son objectif", ajoute-t-il.

Dans le même temps les extractions aux États-Unis, premier producteur mondial, reculent depuis plusieurs semaines et sont revenues à leur niveau de novembre 2018 après avoir atteint un niveau historique mi-mars.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole en ordre dispersé au lendemain d'une forte hausse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite