Menu
A+ A A-

L'AIE un peu moins pessimiste sur la demande de pétrole

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'est montrée jeudi un peu moins pessimiste dans ses prévisions de baisse de la demande de pétrole pour 2020, à la faveur des premières mesures de déconfinement, tout en soulignant les incertitudes liées à une éventuelle deuxième vague de la pandémie.
Pour l'année 2020, la baisse de la demande est désormais estimée à -8,6 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.), indique l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole, et non -9,3 millions comme elle le prévoyait en avril. Ce qui resterait malgré tout "la chute de consommation la plus importante de l'histoire" de l'industrie, souligne-t-elle.

"La mobilité reste limitée pour de nombreux citoyens, mais les entreprises et commerces commencent à rouvrir et les gens retournent au travail, ce qui alimentera la demande de pétrole, bien que de manière modeste au début", souligne le rapport, tout en relevant l'incertitude quant à la capacité des Etats à déconfiner sans faire repartir l'épidémie.

Après un "mois d'avril noir", "il se pourrait que le pire soit derrière nous", a souligné jeudi Neil Atkinson, le responsable de la division Marchés pétroliers de l'AIE.

Du côté de l'offre, "la production a réagi de manière très forte", qu'il s'agisse de la forte baisse de la production américaine ou de l'accord au sein de l'OPEP+, l'OPEP ayant fini par s'entendre avec son partenaire russe pour limiter son offre.

"Nous voyons de premiers signes de rééquilibrage graduel des marchés pétroliers. (Mais) c'est encore graduel, et fragile", a commenté le directeur de l'AIE, Fatih Birol.

Le marché du pétrole a plongé depuis plusieurs semaines en raison des restrictions mises en place à travers le monde pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus, qui affectent la demande pour les transports ou l'industrie, mais aussi d'une guerre des prix déclenchée par l'Arabie saoudite.


Parmi les incertitudes, figure du côté de l'offre celle du respect de l'accord au sein de l'OPEP+ par ses parties principales, dont Ryad.

"Ce sont de grandes questions, et les réponses que nous obtiendrons dans les prochaines semaines auront des conséquences majeures pour le marché du pétrole", dit l'AIE.

Reste que les producteurs commencent à ressentir durement eux-mêmes la baisse de leurs revenus pétroliers, ce qui pourrait les inciter à contenir l'offre.

L'Arabie saoudite, le Koweït et les Emirats arabes unis ont ainsi annoncé lundi vouloir diminuer davantage encore leur production de brut, au-delà des engagements pris dans le cadre de l'OPEP+.

Pour Ryad, cette coupe d'un million de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) ramènerait la production du pays, le plus grand exportateur mondial de pétrole, à 7,5 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains..

(c) AFP

Commenter L'AIE un peu moins pessimiste sur la demande de pétrole


    La Demande mondiale de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur la demande de pétrole

    lundi 30 janvier 2023

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    mercredi 18 janvier 2023

    La demande de pétrole attendue à un niveau record en 2023, t…

    Paris: La demande mondiale de pétrole devrait croître pour atteindre en 2023 un niveau record, tirée par la Chine finalement déconfinée et...

    mardi 17 janvier 2023

    L'Opep table sur une croissance inchangée de la demande de p…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangées mardi ses prévisions sur la croissance de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    Croissance de la demande de pétrole ralentie, malgré un lége…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit toujours pour cette année et l'an prochain une croissance modérée de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    La demande mondiale de pétrole devrait rester solide en 2023…

    Londres: La croissance de la demande mondiale de pétrole devrait ralentir en 2023 tout en restant à un niveau solide avec le...

    mardi 13 décembre 2022

    Malgré la Chine, la prévision de demande de pétrole inchangé…

    Paris: L'Opep a maintenu ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour 2022 et 2023, en dépit du ralentissement de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite