Menu
A+ A A-

L'AIE un peu moins pessimiste sur la demande de pétrole

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'est montrée jeudi un peu moins pessimiste dans ses prévisions de baisse de la demande de pétrole pour 2020, à la faveur des premières mesures de déconfinement, tout en soulignant les incertitudes liées à une éventuelle deuxième vague de la pandémie.
Pour l'année 2020, la baisse de la demande est désormais estimée à -8,6 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.), indique l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole, et non -9,3 millions comme elle le prévoyait en avril. Ce qui resterait malgré tout "la chute de consommation la plus importante de l'histoire" de l'industrie, souligne-t-elle.

"La mobilité reste limitée pour de nombreux citoyens, mais les entreprises et commerces commencent à rouvrir et les gens retournent au travail, ce qui alimentera la demande de pétrole, bien que de manière modeste au début", souligne le rapport, tout en relevant l'incertitude quant à la capacité des Etats à déconfiner sans faire repartir l'épidémie.

Après un "mois d'avril noir", "il se pourrait que le pire soit derrière nous", a souligné jeudi Neil Atkinson, le responsable de la division Marchés pétroliers de l'AIE.

Du côté de l'offre, "la production a réagi de manière très forte", qu'il s'agisse de la forte baisse de la production américaine ou de l'accord au sein de l'OPEP+, l'OPEP ayant fini par s'entendre avec son partenaire russe pour limiter son offre.

"Nous voyons de premiers signes de rééquilibrage graduel des marchés pétroliers. (Mais) c'est encore graduel, et fragile", a commenté le directeur de l'AIE, Fatih Birol.

Le marché du pétrole a plongé depuis plusieurs semaines en raison des restrictions mises en place à travers le monde pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus, qui affectent la demande pour les transports ou l'industrie, mais aussi d'une guerre des prix déclenchée par l'Arabie saoudite.


Parmi les incertitudes, figure du côté de l'offre celle du respect de l'accord au sein de l'OPEP+ par ses parties principales, dont Ryad.

"Ce sont de grandes questions, et les réponses que nous obtiendrons dans les prochaines semaines auront des conséquences majeures pour le marché du pétrole", dit l'AIE.

Reste que les producteurs commencent à ressentir durement eux-mêmes la baisse de leurs revenus pétroliers, ce qui pourrait les inciter à contenir l'offre.

L'Arabie saoudite, le Koweït et les Emirats arabes unis ont ainsi annoncé lundi vouloir diminuer davantage encore leur production de brut, au-delà des engagements pris dans le cadre de l'OPEP+.

Pour Ryad, cette coupe d'un million de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) ramènerait la production du pays, le plus grand exportateur mondial de pétrole, à 7,5 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains..

(c) AFP

Commenter L'AIE un peu moins pessimiste sur la demande de pétrole


    La Demande mondiale de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur la demande de pétrole

    mercredi 14 septembre 2022

    La croissance de la demande de pétrole très légèrement ralen…

    Paris: Les reconfinements en Chine pèsent sur la croissance de la demande mondiale de pétrole, souligne mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE)...

    mardi 13 septembre 2022

    Stabilité de la croissance de la demande de pétrole, malgré …

    Paris: Les prévisions de croissance de la demande de pétrole établies par l'Opep sont stables, tant pour 2022 que 2023, selon le...

    mercredi 31 août 2022

    L'Opep+ souligne les risques de dégradation de la demande

    Londres: Le marché pétrolier mondial enregistrera sans doute un excédent plus important qu'anticipé cette année en raison de l'augmentation des prix de...

    jeudi 11 août 2022

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022

    Le pétrole bénéficie d'une demande accrue à la place du gaz …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement revu en hausse jeudi sa prévision pour cette année de la croissance de la...

    mardi 12 juillet 2022

    L'Opep prévoit une croissance ralentie de la demande de pétr…

    Londres: L'Opep a annoncé mardi s'attendre à un léger ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole l'an prochain même...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportatio…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    mercredi 28 septembre 2022 à 12:25

    Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur...

    mercredi 28 septembre 2022 à 11:50

    Le pétrole repart à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la baisse après avoir pris plus de 2% la veille au soir, le WTI ayant...

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite