Menu
A+ A A-

Le pétrole recule malgré l'annonce de nouvelles coupes saoudiennes

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi en dépit de la décision de l'Arabie saoudite de réduire sa production d'un million de barils par jour supplémentaires à partir de juin afin de soutenir les cours.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet a fini à 29,60 dollars à Londres, en baisse de 3,5% ou 1,37 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour juin a perdu 2,4% ou 60 cents, à 24,14 dollars.

Le ministère saoudien de l'Energie a indiqué lundi avoir demandé à l'entreprise d'Etat Aramco de limiter encore plus sa production à partir du mois prochain.

Conformément à un accord passé en avril entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres géants du pétrole, l'Arabie saoudite a déjà réduit à 8,5 millions de barils sa production, atteignant ainsi son niveau le plus faible en plus d'une décennie.

La baisse annoncée lundi ramènerait donc la production de l'Arabie saoudite, le plus grand exportateur mondial de pétrole, à 7,5 millions de barils par jour, a précisé le ministère de l'Energie dans un communiqué cité par l'agence officielle SPA.

Le Koweït et les Emirats arabes unis ont aussi annoncé des réductions de leurs extractions.


"Nous allons probablement éviter une saturation du stockage mondial si, en plus, la demande augmente comme prévu et de nouvelles mesures de confinement ne sont pas imposées", a réagi Paola Rodriguez Masiu de Rystad Energy.

Mais les réductions annoncées par les trois pays et la hausse attendue de la consommation ne vont pas immédiatement bénéficier aux producteurs de brut, précise l'experte.

Ces derniers "vont devoir attendre encore un peu avant de tirer profit du redémarrage de la demande", explique-t-elle étant donné le nombre élevé de barils s'étant accumulé ces derniers mois et qui attend d'être raffiné.

Le marché pétrolier est par ailleurs resté sous pression lundi, redoutant une deuxième vague d'infection au coronavirus, qui serait préjudiciable à la consommation.

Pékin a fait état lundi de cinq nouveaux cas de coronavirus à Wuhan, berceau de la pandémie de Covid-19, au lendemain de l'annonce de la première infection en plus d'un mois dans cette ville du centre du pays.

En Corée du Sud, où l'épidémie avait été jugulée, la capitale Séoul a ordonné la fermeture des bars et discothèques après une résurgence du Covid-19. Malgré ces mesures adoptées dès ce week-end, 35 nouveaux cas ont été recensés lundi.

En Europe, c'est l'Allemagne qui a enregistré de premiers signaux inquiétants quelques jours seulement après avoir décrété le début du retour à la normale face au coronavirus.

"Le pétrole a été la matière première la plus touchée par l'épidémie", rappelle Bjarne Schieldrop, de SEB.

"Avec les possibles nouveaux foyers en Corée du Sud, en Allemagne et en Chine qui font la une des journaux ce matin, il n'est pas surprenant de voir les cours du brut abandonner une partie de leurs gains de la semaine précédente", a-t-il ajouté.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule malgré l'annonce de nouvelles coupes saoudiennes



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite