Menu
A+ A A-

Le pétrole recule malgré l'annonce de nouvelles coupes saoudiennes

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi en dépit de la décision de l'Arabie saoudite de réduire sa production d'un million de barils par jour supplémentaires à partir de juin afin de soutenir les cours.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet a fini à 29,60 dollars à Londres, en baisse de 3,5% ou 1,37 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour juin a perdu 2,4% ou 60 cents, à 24,14 dollars.

Le ministère saoudien de l'Energie a indiqué lundi avoir demandé à l'entreprise d'Etat Aramco de limiter encore plus sa production à partir du mois prochain.

Conformément à un accord passé en avril entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres géants du pétrole, l'Arabie saoudite a déjà réduit à 8,5 millions de barils sa production, atteignant ainsi son niveau le plus faible en plus d'une décennie.

La baisse annoncée lundi ramènerait donc la production de l'Arabie saoudite, le plus grand exportateur mondial de pétrole, à 7,5 millions de barils par jour, a précisé le ministère de l'Energie dans un communiqué cité par l'agence officielle SPA.

Le Koweït et les Emirats arabes unis ont aussi annoncé des réductions de leurs extractions.


"Nous allons probablement éviter une saturation du stockage mondial si, en plus, la demande augmente comme prévu et de nouvelles mesures de confinement ne sont pas imposées", a réagi Paola Rodriguez Masiu de Rystad Energy.

Mais les réductions annoncées par les trois pays et la hausse attendue de la consommation ne vont pas immédiatement bénéficier aux producteurs de brut, précise l'experte.

Ces derniers "vont devoir attendre encore un peu avant de tirer profit du redémarrage de la demande", explique-t-elle étant donné le nombre élevé de barils s'étant accumulé ces derniers mois et qui attend d'être raffiné.

Le marché pétrolier est par ailleurs resté sous pression lundi, redoutant une deuxième vague d'infection au coronavirus, qui serait préjudiciable à la consommation.

Pékin a fait état lundi de cinq nouveaux cas de coronavirus à Wuhan, berceau de la pandémie de Covid-19, au lendemain de l'annonce de la première infection en plus d'un mois dans cette ville du centre du pays.

En Corée du Sud, où l'épidémie avait été jugulée, la capitale Séoul a ordonné la fermeture des bars et discothèques après une résurgence du Covid-19. Malgré ces mesures adoptées dès ce week-end, 35 nouveaux cas ont été recensés lundi.

En Europe, c'est l'Allemagne qui a enregistré de premiers signaux inquiétants quelques jours seulement après avoir décrété le début du retour à la normale face au coronavirus.

"Le pétrole a été la matière première la plus touchée par l'épidémie", rappelle Bjarne Schieldrop, de SEB.

"Avec les possibles nouveaux foyers en Corée du Sud, en Allemagne et en Chine qui font la une des journaux ce matin, il n'est pas surprenant de voir les cours du brut abandonner une partie de leurs gains de la semaine précédente", a-t-il ajouté.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule malgré l'annonce de nouvelles coupes saoudiennes


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 octobre 2020 à 22:25

    Les cours du pétrole chutent après une hausse annoncée de la…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont piqué du nez vendredi, réagissant à la décision de la Libye d'augmenter sa production...

    vendredi 23 octobre 2020 à 12:30

    Les cours du pétrole abordent la fin de semaine à l'équilibr…

    Londres: Les cours du pétrole restaient vendredi proches de leurs niveaux de clôture de la veille, faute de nouvelles à même de...

    jeudi 22 octobre 2020 à 22:27

    Le pétrole récupère du terrain au lendemain d'une forte chut…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont remontés jeudi au lendemain d'une forte chute la veille, soutenus par l'espoir d'un plan...

    jeudi 22 octobre 2020 à 15:34

    ExxonMobil prépare des suppressions de poste en Amérique du …

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, après avoir déjà réduit ses effectifs en Europe et en Australie, va "très bientôt" annoncer...

    jeudi 22 octobre 2020 à 12:39

    Le pétrole récupère au lendemain d'une forte chute

    Londres: Les cours du pétrole se maintenaient au-dessus de leur clôture en forte chute de la veille, jeudi en début de séance...

    mercredi 21 octobre 2020 à 22:29

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi après la publication d'un rapport américain montrant une augmentation des stocks...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:58

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:44

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux d'essence montent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les stocks d'essence ont gonflé...

    mardi 20 octobre 2020 à 21:34

    Le pétrole monte grâce à l'optimisme sur le plan de relance …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés mardi, après trois séances dans le rouge, dans l'espoir d'avancées majeures sur un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite