Menu
A+ A A-

Le pétrole sous pression, le spectre des tensions commerciales de retour

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient toujours en baisse lundi, les investisseurs étant préoccupés par la résurgence de tensions entre Washington et Pékin préjudiciables à la demande en or noir déjà plombée par les conséquences économiques de la pandémie.
Vers 09H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 25,68 dollars à Londres, en baisse de 2,87% par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour juin perdait 7,89%, à 18,22 dollars, peu après avoir touché un minimum à 18,05 dollars.

"Les prix du pétrole sont sous pression en raison des inquiétudes concernant la demande et les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine", a résumé Al Stanton, analyste de RBC.

Après avoir déjà menacé la semaine dernière la Chine de taxes punitives, les États-Unis ont encore durci le ton dimanche en affirmant disposer d'un "nombre significatif de preuves" que le nouveau coronavirus provient d'un laboratoire de la ville de Wuhan, berceau de la pandémie.

Donald Trump, qui accuse régulièrement la Chine de mentir sur son bilan humain, a également récemment évoqué la possibilité de lui demander de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par l'épidémie.

"Une éventuelle reprise des hostilités commerciales" entre Pékin et Washington "est la dernière chose dont les marchés du pétrole ont besoin en ce moment", a de son côté ajouté Jeffrey Halley, de Oanda.


"La perspective d'une guerre commerciale étranglerait l'économie mondiale, ce qui réduirait encore la demande de pétrole et viendrait s'ajouter aux préoccupations sur l'offre excédentaire et le stockage saturé", a détaillé Fiona Cincotta, de Gain Capital.

De plus, l'optimisme de réductions massives de la production d'or noir qui avait soutenu les cours des deux barils de référence en fin de semaine dernière "semble prématuré", selon Eugen Weinberg, analyste de Commerzbank.

Vendredi entrait en vigueur l'accord de réduction conjointe des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs principaux partenaires, réunis au sein de l'OPEP+, de 9,7 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) sur deux mois.

(c) AFP

Commenter Le pétrole sous pression, le spectre des tensions commerciales de retour


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 12 août 2020 à 21:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une...

    mercredi 12 août 2020 à 17:46

    USA: les stocks de pétrole brut reculent fortement pour la 3…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont nettement reculé pour la troisième semaine de suite avec la baisse de...

    mercredi 12 août 2020 à 15:42

    Pétrole: la production de l'Opep est repartie à la hausse en…

    Paris: La production de l'Opep est repartie à la hausse en juillet, principalement en lien avec une augmentation de la production de...

    mercredi 12 août 2020 à 12:03

    Le pétrole orienté à la hausse avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole étaient en hausse mercredi, portés par des investisseurs nourrissant l'espoir d'une baisse des stocks de brut aux...

    mardi 11 août 2020 à 21:12

    Le pétrole se replie avant le rapport sur les stocks américa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse mardi, se repliant alors que le dollar limitait ses pertes...

    mardi 11 août 2020 à 14:52

    Hydrocarbures: Ankara annonce de nouvelles recherches malgré…

    Ankara: La Turquie va élargir ses recherches d'hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée orientale dans les prochaines semaines, au risque...

    mardi 11 août 2020 à 12:18

    Le pétrole poursuit sur sa lancée, regain d'optimisme et dis…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en hausse mardi, dans la lignée de la veille, soutenus par un optimisme largement partagé sur...

    lundi 10 août 2020 à 21:24

    Le pétrole démarre la semaine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, aidés par l'optimisme du PDG du géant pétrolier Aramco et...

    lundi 10 août 2020 à 18:58

    Aramco optimiste sur une reprise de la demande en dépit de l…

    Ryad: Le patron de Saudi Aramco, un géant du secteur énergétique dans le monde, s'est dit lundi optimiste quant à la croissance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite