Menu
A+ A A-

Téléconférence de l'Opep sur la 'situation dramatique' du pétrole

prix du petrole VienneVienne: Plusieurs pays membres de l'Opep et d'autres producteurs de pétrole extérieurs à l'organisation se sont entretenus mardi, lors d'une téléconférence, de la "situation dramatique" sur le marché du brut dont les cours connaissent un effondrement historique lié à la pandémie de coronavirus, a indiqué l'Opep.
Durant cette conférence "informelle", les participants "ont réitéré leur engagement à ajuster la production de pétrole" selon les termes de l'accord scellé le 12 avril visant à réduire l'offre de 9,7 millions de barils par jour à partir du mois de mai, a précisé dans une série de tweets l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Interrogée par l'AFP, l'organisation, dont le siège se trouve à Vienne, n'a pas détaillé la liste des pays qui avaient pris part à ces discussions. Les participants souhaitent tenir ce type de consultations informelles "à une fréquence régulière" pour faire le point sur l'état du marché, selon l'Opep.

La Russie, principal partenaire de l'Opep dans la mise en oeuvre de l'accord du 12 avril, n'a pas participé à la téléconférence, a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministre de l'Energie Alexander Novak. La présence de l'Arabie saoudite, chef de file du cartel et premier exportateur mondial, n'a pas été confirmée non plus.

Le marché du pétrole s'effondre depuis plusieurs semaines en raison des restrictions de déplacement dans de nombreux pays et de la paralysie des économies provoquée par la pandémie de coronavirus qui font fondre la demande.

Le prix du baril de pétrole nord-américain a connu une dégringolade historique lundi, passant en territoire négatif.


Pour le ministre russe de l'Energie, il convient cependant de ne pas "dramatiser" la situation, selon un communiqué diffusé mardi.

Les pays de l'Opep et leurs alliés, menés par Moscou, "surveillent attentivement la situation et ont tous les moyens de réagir, le cas échéant", a-t-il encore ajouté.

Le 12 avril, l'alliance Opep+ avait conclu un accord pour réduire la production de 9,7 millions de barils par jour, la plus importante coupe jamais réalisée et destinée à soutenir un marché pétrolier en chute libre.

Des producteurs n'appartenant pas à cette alliance se sont engagés quant à eux à réduire leur production de 3,7 millions de barils par jour supplémentaires.

(c) AFP

Commenter Téléconférence de l'Opep sur la 'situation dramatique' du pétrole


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 25 octobre 2020 à 20:04

    Pétrole: le canadien Cenovus rachète son concurrent Husky po…

    Montréal: Le producteur canadien de pétrole et de gaz Cenovus Energy va racheter son concurrent Husky Energy pour 23,6 milliards de dollars...

    vendredi 23 octobre 2020 à 22:25

    Les cours du pétrole chutent après une hausse annoncée de la…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont piqué du nez vendredi, réagissant à la décision de la Libye d'augmenter sa production...

    vendredi 23 octobre 2020 à 12:30

    Les cours du pétrole abordent la fin de semaine à l'équilibr…

    Londres: Les cours du pétrole restaient vendredi proches de leurs niveaux de clôture de la veille, faute de nouvelles à même de...

    jeudi 22 octobre 2020 à 22:27

    Le pétrole récupère du terrain au lendemain d'une forte chut…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont remontés jeudi au lendemain d'une forte chute la veille, soutenus par l'espoir d'un plan...

    jeudi 22 octobre 2020 à 15:34

    ExxonMobil prépare des suppressions de poste en Amérique du …

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, après avoir déjà réduit ses effectifs en Europe et en Australie, va "très bientôt" annoncer...

    jeudi 22 octobre 2020 à 12:39

    Le pétrole récupère au lendemain d'une forte chute

    Londres: Les cours du pétrole se maintenaient au-dessus de leur clôture en forte chute de la veille, jeudi en début de séance...

    mercredi 21 octobre 2020 à 22:29

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi après la publication d'un rapport américain montrant une augmentation des stocks...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:58

    Les cours du pétrole piquent du nez après la publication des…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient encore davantage mercredi après la publication de l'état des stocks commerciaux aux Etats-Unis par l'EIA montrant...

    mercredi 21 octobre 2020 à 17:44

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux d'essence montent

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, tandis que les stocks d'essence ont gonflé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite