Menu
A+ A A-

Le pétrole fait du surplace face à la faiblesse de la demande

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole n'ont pas réussi à franchement rebondir jeudi dans un marché toujours déprimé par l'effondrement de la demande en or noir.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a fini à 27,82 dollars à Londres, en légère hausse de 0,47% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mai a lui stagné à 19,87 dollars, restant au plus bas depuis février 2002.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est venue ajouter jeudi aux craintes qui pèsent sur la demande mondiale en qualifiant d'"historique, brutal, extrême et d'ampleur planétaire" le choc subi par le marché de l'or noir déclenché par la pandémie de Covid-19 et les mesures pour la contenir.

Selon les prévisions dévoilées dans son rapport mensuel, l'OPEP attend pour 2020 une baisse de la consommation mondiale d'or noir "sans précédent" d'environ 6,85 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril vaut 159 litres environs soit 42 gallons américains. par rapport à 2019.

Le mois dernier, le cartel envisageait encore une légère augmentation de la demande, de l'ordre de 60.000 barils par jour.

"Les prix bas sont partis pour durer jusqu'à ce qu'il y ait un peu plus de clarté sur la façon dont les pays non-membres de l'OPEP+ vont participer en décidant de coupes supplémentaires de leur production", souligne Bjonar Tonhaugen de Rystad Energy.


Dimanche dernier, le cartel et ses principaux partenaires, réunis au sein de l'OPEP+, se sont entendus pour abaisser de près de 10 millions de barils par jour leur production en mai et en juin.

Bien qu'accueillie favorablement par les acteurs du marché, cette décision historique est jugée largement insuffisante pour compenser l'effondrement de la demande et le surplus d'offre, qui se traduit entre autres par l'explosion des réserves de brut et de produits raffinés à travers le monde.

Mercredi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait partagé ses craintes dans un rapport qui "dépasse les pires prévisions sur la demande d'or noir que nous ayons vues jusqu'alors", souligne Eugen Weinberg, de Commerzbank.

Sur le seul mois d'avril, l'agence prévoit une chute de 29 millions de barils par jour par rapport à 2019, à des niveaux plus vus depuis un quart de siècle.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait du surplace face à la faiblesse de la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite