Menu
A+ A A-

Le pétrole fait du surplace face à la faiblesse de la demande

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole n'ont pas réussi à franchement rebondir jeudi dans un marché toujours déprimé par l'effondrement de la demande en or noir.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a fini à 27,82 dollars à Londres, en légère hausse de 0,47% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mai a lui stagné à 19,87 dollars, restant au plus bas depuis février 2002.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est venue ajouter jeudi aux craintes qui pèsent sur la demande mondiale en qualifiant d'"historique, brutal, extrême et d'ampleur planétaire" le choc subi par le marché de l'or noir déclenché par la pandémie de Covid-19 et les mesures pour la contenir.

Selon les prévisions dévoilées dans son rapport mensuel, l'OPEP attend pour 2020 une baisse de la consommation mondiale d'or noir "sans précédent" d'environ 6,85 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril vaut 159 litres environs soit 42 gallons américains. par rapport à 2019.

Le mois dernier, le cartel envisageait encore une légère augmentation de la demande, de l'ordre de 60.000 barils par jour.

"Les prix bas sont partis pour durer jusqu'à ce qu'il y ait un peu plus de clarté sur la façon dont les pays non-membres de l'OPEP+ vont participer en décidant de coupes supplémentaires de leur production", souligne Bjonar Tonhaugen de Rystad Energy.


Dimanche dernier, le cartel et ses principaux partenaires, réunis au sein de l'OPEP+, se sont entendus pour abaisser de près de 10 millions de barils par jour leur production en mai et en juin.

Bien qu'accueillie favorablement par les acteurs du marché, cette décision historique est jugée largement insuffisante pour compenser l'effondrement de la demande et le surplus d'offre, qui se traduit entre autres par l'explosion des réserves de brut et de produits raffinés à travers le monde.

Mercredi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait partagé ses craintes dans un rapport qui "dépasse les pires prévisions sur la demande d'or noir que nous ayons vues jusqu'alors", souligne Eugen Weinberg, de Commerzbank.

Sur le seul mois d'avril, l'agence prévoit une chute de 29 millions de barils par jour par rapport à 2019, à des niveaux plus vus depuis un quart de siècle.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait du surplace face à la faiblesse de la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite