Menu
A+ A A-

🛢️ USA: la production de pétrole chute mais les stocks de brut explosent

prix du petrole New YorkNew York: La production de pétrole brut a plongé la semaine dernière aux Etats-Unis, un élément essentiel à la veille d'une importante réunion des géants mondiaux de l'or noir, ce qui n'a pas empêché les stocks d'exploser en raison d'une chute de la demande.
Les producteurs américains ont pompé 12,4 millions de barils par jour (mbj) lors de la semaine se terminant le 4 avril, selon le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) publié mercredi, ce qui représente une forte baisse par rapport au 13 mbj extraits la semaine précédente.

Ce recul important montre que la chute des cours du pétrole a déjà eu un impact significatif sur les producteurs américains, un élément essentiel à la veille d'une réunion cruciale entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés, dont la Russie. D'autres pays producteurs, dont les États-Unis, ont été invités à s'y joindre.

Les participants doivent se réunir jeudi en téléconférence pour statuer sur une éventuelle réduction de leurs extractions, à un moment où le marché est inondé de brut.

"La baisse de la production aux Etats-Unis, qui est entièrement liée aux forces du marché, rend sans doute les discussions un peu plus faciles car les membres de l'Opep+ ont plus intérêt à se mettre d'accord entre eux sur une réduction de la production plutôt que de laisser le marché faire de façon aléatoire", note Bart Melek de TD Securities.

"Toutefois, les membres de l'Opep+ vont probablement vouloir s'assurer que la production ne va pas soudainement repartir à la hausse aux Etats-Unis dès que les prix vont se redresser", ajoute-t-il.

Par ailleurs, "même si l'Opep+ parvient à un accord sur une diminution de leurs extractions, cela ne sera probablement pas suffisant pour compenser la baisse massive de la demande à court terme", relève aussi le spécialiste.


Chute de la demande


Les mesures de confinement imposées pour tenter d'enrayer la propagation du Covid-19 se sont accompagnées d'un net ralentissement du transport mondial et de nombreuses entreprises.

La demande en énergie aux États-Unis au cours des quatre dernières semaines a plongé de 10,7% par rapport à la même période il y a un an.

Résultat immédiat: les réserves commerciales de brut ont explosé de 15,2 millions de barils pour s'établir à 484,4 millions lors de la semaine achevée le 3 avril, là où les analystes avaient misé sur une augmentation de 9,25 millions de barils. C'est la plus forte augmentation jamais enregistrée depuis que ces données existent.

En hausse pour la onzième semaine de suite, ils ont grimpé au total de 56 millions de barils depuis mi-janvier.


Vu le contexte, les raffineries américaines ont encore fortement ralenti la cadence, fonctionnant à 75,6% de leurs capacités contre 82,3% la semaine précédente. Il s'agit du taux le plus bas depuis la crise financière de 2008.

Les stocks d'essence ont aussi gonflé bien plus que prévu, de 10,5 millions de barils là où les analystes anticipaient une hausse de seulement 5,5 millions de barils.

En revanche, les réserves de produits distillés (fioul de chauffage et gazole) ont progressé de seulement 500.000 barils, alors que les analystes s'attendaient à une hausse de 1,5 million de barils.

En hausse avant la diffusion du rapport, le cours du baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. de New York a limité ses gains peu après la publication et progressait de 2,54% à 24,23 dollars vers 14H50 GMT.

Les stocks de brut WTI du terminal de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence à la cotation du pétrole à New York, ont bondi de 6,4 millions barils, à 49,2 millions de barils.

(c) AFP

Commenter 🛢️ USA: la production de pétrole chute mais les stocks de brut explosent


    Les Stocks de pétrole brut

      -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 23 novembre 2022

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    lundi 21 novembre 2022

    Ryad dément des discussions à l'Opep+ pour augmenter la prod…

    Ryad: L'Arabie saoudite a démenti lundi des informations du Wall Street Journal faisant état de discussions entre les pays producteurs de pétrole...

    lundi 21 novembre 2022

    L'Arabie saoudite envisage une hausse de la production de l…

    Ryad: L'Arabie saoudite et d'autres Etats membres de l'Opep discutent d'une augmentation de la production de pétrole, rapporte lundi le Wall Street...

    lundi 14 novembre 2022

    L'Opep révise encore à la baisse sa prévision de demande de …

    Paris: L'Opep a revu une nouvelle fois en légère baisse ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour cette année...

    mercredi 09 novembre 2022

    Selon l'AIE, l'OPEP+ devra repenser sa décision de réduire s…

    Charm el-Cheikh: Le groupe OPEP+ pourrait devoir "repenser" sa décision de réduire son objectif collectif de production de pétrole de 2 millions...

    jeudi 13 octobre 2022

    Pétrole/Opep+: Ryad rejette "totalement" les criti…

    Ryad: L'Arabie saoudite a rejeté "totalement" jeudi les accusations américaines selon lesquelles la décision de l'Opep et de ses alliés, dont la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite