Logo

ExxonMobil revoit à son tour ses ambitions

prix du petrole New YorkNew York: ExxonMobil a annoncé mardi réduire de 30% son budget dédié aux investissements, notamment à l'exploration de gisements d'hydrocarbures et au forage de puits pétroliers, en réponse à la chute des prix de l'or noir et à une baisse de la demande de brut pour cause de pandémie de coronavirus.
Le géant pétrolier n'a en revanche pas touché à son dividende, poursuivant sa politique de toujours choyer ses actionnaires coûte que coûte. L'an dernier, il leur avait reversé près de 15 milliards de dollars.

"Notre objectif est de continuer à investir (...) pour créer de la valeur, préserver la trésorerie pour verser les dividendes et utiliser à bon escient et de façon prudente" nos liquidités, a expliqué le PDG, Darren Woods, cité dans un communiqué.

ExxonMobil ne prévoit plus que 23 milliards de dollars d'investissements cette année, contre une prévision de 33 milliards début mars, a-t-il précisé.

Cette décision affecte la région du bassin permien (Texas) qui abrite les principales réserves américaines au sud des États-Unis. ExxonMobil va y réduire son activité de forage, ce qui va se traduire par une baisse de la production de 15.000 barils par jour. ExxonMobil prévoyait d'y produire 360.000 barils par jour cette année.

Ces annonces sont un coup dur pour le groupe, qui affirmait encore récemment vouloir poursuivre sa stratégie de forer plus en dépit des interrogations des marchés sur la rentabilité de cette activité dans un monde où les énergies fossiles sont de plus en plus rejetées.

"ExxonMobil est la dernière major pétrolière à annoncer une réduction de son budget, ce que le marché attendait parce qu'à ce niveau des prix, le type de dépenses que (l'entreprise) prévoyait n'était pas viable", dit Andy Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates.

Les prix du brut ont perdu environ 60% depuis le début de l'année, un plongeon principalement dû à l'effondrement de la demande d'énergie suite au ralentissement brutal de l'économie pour cause de coronavirus.

Comme les autres majors, ExxonMobil est en effet affecté par les mesures de confinement prises par les autorités à travers le monde pour endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19.

BP, Chevron-Royal Dutch Shell et Saudi Aramco ont réduit leurs investissements dans une fourchette comprise entre 20% et 25%.

Les dépenses opérationnelles d'ExxonMobil vont également être réduites de 15%.

Le groupe reporte également sa décision sur un investissement dans un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) au Mozambique et sur des investissements dans le Guyana, pays situé au nord du Brésil où un consortium, emmené par ExxonMobil, a découvert un des plus importants gisements d'hydrocarbures de ces dernières années.

(c) AFP

Commenter ExxonMobil revoit à son tour ses ambitions

graphcomment>