Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit à nouveau, le marché s'attend à une réduction de la production

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive, les investisseurs anticipant des coupes importantes de la production mondiale d'or noir pour soutenir les cours.
Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mai a grimpé d'environ 12%, ou 3,2 dollars, pour s'établir à 28,34 dollars.

A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin, a progressé de 14% (4,17 dollars) à 34,11 dollars.

WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avaient connu la veille la plus forte hausse de leur histoire sur une séance.

Sur l'ensemble de la semaine, le baril new-yorkais a gagné 32% et le baril londonien 37%.

Ils ont profité d'un coup d'accélérateur en fin de semaine avec des signaux envoyés par la Russie et l'Arabie saoudite, les deux pays ayant laissé entendre qu'ils s'apprêtaient à réduire leur production d'or noir.

"Nous sommes prêts à une entente avec nos partenaires dans le cadre du mécanisme "OPEP+", et sommes prêts à coopérer avec les États-Unis à ce sujet", a ainsi affirmé le président russe Vladimir Poutine vendredi, lors d'une réunion en visioconférence avec son ministre de l'Energie retranscrite sur le site du Kremlin.

"Selon des estimations préliminaires, je pense qu'il est possible qu'il s'agisse d'une baisse (de la production de pétrole) d'environ 10 millions de barils par jour. Peut-être un peu moins, peut-être un peu plus", a-t-il précisé.

De son côté, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a confirmé vendredi la tenue d'une réunion exceptionnelle de ses membres et alliés, dont la Russie, lundi.

Après l'échec en mars d'un sommet entre l'OPEP et ses partenaires sur une réduction volontaire de la production, Ryad et Moscou avaient décidé de se lancer dans une guerre des prix en inondant le marché de leurs barils.

Les États-Unis, premiers producteurs de pétrole au monde, ont tenté de jouer les intermédiaires, s'inquiétant notamment des répercussions de prix trop bas sur les producteurs américains de pétrole de schiste.

Jeudi, le président américain Donald Trump a évoqué dans des tweets de possibles coupes de la production saoudienne et russe, de l'ordre de dix millions de barils par jour.

Par ailleurs, le commissaire de l'autorité régulant la production du pétrole au Texas, Ryan Sitton, a affirmé vendredi sur CNBC qu'il se tenait prêt à limiter l'extraction de pétrole dans cet Etat si cela s'inscrivait dans le cadre d'un accord international.

Le Texas produit environ 40% du pétrole extrait sur le sol américain.

En plus d'une offre excédentaire, le marché pétrolier souffre d'une demande en berne, les mesures de confinement dans de nombreux pays et le ralentissement du transport mondial ayant fait plonger la consommation d'or noir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit à nouveau, le marché s'attend à une réduction de la production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 06 décembre 2022 à 21:55

    Le pétrole WTI au plus bas de l'année, risques pour la deman…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 21:17

    Pétrole: le WTI finit à son plus bas niveau de l'année en cl…

    Cours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a fini mardi en forte baisse...

    mardi 06 décembre 2022 à 18:11

    Le pétrole Brent passe sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le pétrole Brent a brièvement glissé mardi sous la barre symbolique des 80 dollars le baril, lesté par une potentielle salve...

    mardi 06 décembre 2022 à 12:05

    Le pétrole recule à cause de possibles nouvelles hausses des…

    Londres: Les prix du pétrole étaient lestés mardi par la possibilité d'une nouvelle salve de hausse de taux des différentes grandes banques...

    mardi 06 décembre 2022 à 11:55

    La réponse de la Russie au plafonnement du prix du pétrole p…

    Moscou: Le mécanisme mis en place par la Russie pour interdire les ventes de pétrole soumises à un plafonnement de prix imposé...

    lundi 05 décembre 2022 à 21:39

    La crainte de la Fed lamine le pétrole, malgré embargo et pl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont joué aux montagnes russes lundi, la peur d'un nouveau durcissement de la politique monétaire...

    lundi 05 décembre 2022 à 19:00

    La Russie vendra son pétrole au Pakistan à prix réduit

    Moscou: La Russie a accepté de fournir du pétrole brut, du diesel et de l'essence au Pakistan à des prix réduits, a...

    lundi 05 décembre 2022 à 16:20

    Prix d’énergie : manne de Chine

    Paris: Le baril de pétrole, vous le savez peut-être, a chuté à près de 80 $ au prix du Brent fin novembre...

    lundi 05 décembre 2022 à 15:15

    ⛽️ Les prix des carburants poursuivent leur baisse

    Paris: Les prix des carburants Français ont continué de baisser légèrement la semaine passée. La moyenne du cours du pétrole Brent daté sur la semaine s'établissait à 84,4...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 5 décembre 2022 Le plafonnement du prix du brut russe est entré en vigueur ce jour, couplé à l'embargo Européen sur le pétrole russe acheminé par voie maritime qui supprimera les deux tiers de ses achats de brut.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite