Menu
A+ A A-

Le pétrole bondit à nouveau, le marché s'attend à une réduction de la production

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive, les investisseurs anticipant des coupes importantes de la production mondiale d'or noir pour soutenir les cours.
Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mai a grimpé d'environ 12%, ou 3,2 dollars, pour s'établir à 28,34 dollars.

A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin, a progressé de 14% (4,17 dollars) à 34,11 dollars.

WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avaient connu la veille la plus forte hausse de leur histoire sur une séance.

Sur l'ensemble de la semaine, le baril new-yorkais a gagné 32% et le baril londonien 37%.

Ils ont profité d'un coup d'accélérateur en fin de semaine avec des signaux envoyés par la Russie et l'Arabie saoudite, les deux pays ayant laissé entendre qu'ils s'apprêtaient à réduire leur production d'or noir.

"Nous sommes prêts à une entente avec nos partenaires dans le cadre du mécanisme "OPEP+", et sommes prêts à coopérer avec les États-Unis à ce sujet", a ainsi affirmé le président russe Vladimir Poutine vendredi, lors d'une réunion en visioconférence avec son ministre de l'Energie retranscrite sur le site du Kremlin.

"Selon des estimations préliminaires, je pense qu'il est possible qu'il s'agisse d'une baisse (de la production de pétrole) d'environ 10 millions de barils par jour. Peut-être un peu moins, peut-être un peu plus", a-t-il précisé.

De son côté, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a confirmé vendredi la tenue d'une réunion exceptionnelle de ses membres et alliés, dont la Russie, lundi.

Après l'échec en mars d'un sommet entre l'OPEP et ses partenaires sur une réduction volontaire de la production, Ryad et Moscou avaient décidé de se lancer dans une guerre des prix en inondant le marché de leurs barils.

Les États-Unis, premiers producteurs de pétrole au monde, ont tenté de jouer les intermédiaires, s'inquiétant notamment des répercussions de prix trop bas sur les producteurs américains de pétrole de schiste.

Jeudi, le président américain Donald Trump a évoqué dans des tweets de possibles coupes de la production saoudienne et russe, de l'ordre de dix millions de barils par jour.

Par ailleurs, le commissaire de l'autorité régulant la production du pétrole au Texas, Ryan Sitton, a affirmé vendredi sur CNBC qu'il se tenait prêt à limiter l'extraction de pétrole dans cet Etat si cela s'inscrivait dans le cadre d'un accord international.

Le Texas produit environ 40% du pétrole extrait sur le sol américain.

En plus d'une offre excédentaire, le marché pétrolier souffre d'une demande en berne, les mesures de confinement dans de nombreux pays et le ralentissement du transport mondial ayant fait plonger la consommation d'or noir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole bondit à nouveau, le marché s'attend à une réduction de la production



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 04 mars 2024 à 20:55

    Le pétrole recule malgré les nouveaux engagements de l'Opep+…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fait marche arrière, lundi, malgré l'engagement de membres de l'alliance OPEP+ de prolonger leurs...

    lundi 04 mars 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants en hausse, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence étaient en légère hausse sur la semaine dernière, tandis que le diesel baissait, selon les chiffres officiels du gouvernement...

    lundi 04 mars 2024 à 11:50

    Le pétrole stable après l'extension des coupes de membres de…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient lundi après l'annonce de Ryad et Moscou, piliers de l'alliance Opep+, et d'autres membres d'une prolongation...

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite