Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole flambent après un tweet de Donald Trump

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole ont flambé jeudi après un tweet du président américain indiquant s'attendre à une réduction "d'environ 10 millions de barils" voire plus de la production russe et saoudienne, de quoi limiter le déséquilibre actuel du marché de l'or noir.
Vers 15H45 GMT (17H45 à Paris), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin, valait 29,75 dollars à Londres, en hausse de 20,25% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mai gagnait 22,99%, à 24,98 dollars.

En touchant respectivement 36,29 dollars et 27,39 dollars, les deux barils de référence ont frôlé les 50% et 35% de hausse par rapport à la clôture de la veille.

"Les prix du pétrole ont bondi à la suite de l'annonce du président Trump selon laquelle saoudiens et russes vont mettre fin à leur différend et réduire leur production" d'or noir, a réagi Edward Moya, analyste de Oanda.

> Le locataire de la Maison Blanche a en effet tweeté qu'il venait de "parler à (son) ami MBS (prince héritier) d'Arabie saoudite, qui a parlé avec le président Poutine".

"J'espère et je m'attends à ce qu'ils réduisent d'environ dix millions de barils, et peut-être nettement plus", a-t-il ajouté, sans précision sur la nature de cette réduction.


"Cela pourrait même aller jusqu'à 15 millions de barils. Bonne (excellente) nouvelle pour tout le monde!", a-t-il complété, sans toutefois apporter de détails sur ces chiffres.

La brusque flambée des prix a ensuite été quelque peu limitée par un démenti du Kremlin.

"Non, il n'y a pas eu de (telle) conversation", a déclaré à l'agence Interfax le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov, ajoutant que "non, pour le moment" aucun entretien n'était prévu entre le président russe et Mohammed ben Salmane.

"Le tweet de Donald Trump était donc peut-être prématuré", a ajouté M. Moya.

Dans le même temps, l'Arabie saoudite a appelé à une réunion "urgente" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres pays, dont la Russie, afin de parvenir à un "accord équitable qui rétablira l'équilibre des marchés pétroliers", a annoncé l'agence officielle saoudienne SPA.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole flambent après un tweet de Donald Trump


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 03 août 2020 à 11:57

    Le pétrole pâtit de l'allègement des coupes de l'Opep+ et de…

    Londres: Les cours du pétrole démarraient la semaine du mauvais pied lundi, alors qu'entre en vigueur l'allègement des coupes de l'OPEP+ dans...

    vendredi 31 juillet 2020 à 23:04

    Le pétrole convalescent au lendemain d'une séance mouvementé…

    New York: Les cours du pétrole se sont un peu repris vendredi après une lourde chute la veille, dans un environnement toujours...

    vendredi 31 juillet 2020 à 14:47

    Secoué par la chute du pétrole, ExxonMobil subit la pire per…

    New York: La major américaine ExxonMobil, affectée par la chute des cours du brut générée par la pandémie de coronavirus et les...

    vendredi 31 juillet 2020 à 13:54

    Chevron, subit une perte nette de 8,3 milliards de dollars a…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, lestée par plusieurs charges liées entre autres au plongeon des cours de l'or noir ou...

    vendredi 31 juillet 2020 à 11:50

    Le pétrole convalescent au lendemain d'une séance mouvementé…

    Londres: Les cours du pétrole se reprenaient vendredi après une lourde chute la veille, dans un environnement toujours fragile pour la demande...

    jeudi 30 juillet 2020 à 21:22

    Les cours du pétrole chavirent, inquiétudes sur l'excédent d…

    New York: Les prix du pétrole ont subi un sérieux accès de faiblesse jeudi, s'enfonçant un moment de plus de 5%, menacés...

    jeudi 30 juillet 2020 à 17:06

    Les cours du pétrole américain et du Brent s'enfoncent et pe…

    Londres: Les cours du pétrole chutaient jeudi, dans le sillage des marchés boursiers, plombés par la progression de la pandémie de Covid-19...

    jeudi 30 juillet 2020 à 12:34

    Le pétrole bat en retraite face au Covid-19 et aux stocks d…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse jeudi, les investisseurs manifestant de la prudence devant la progression de la pandémie de...

    jeudi 30 juillet 2020 à 09:41

    Shell subit une perte abyssale de 18,1 milliards au 2e trime…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une perte nette abyssale de 18,1 milliards de dollars (16,5 milliards...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite