Logo

Rebond vigoureux du pétrole en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les prix du pétrole rebondissaient en Asie mardi depuis des niveaux les plus bas en 18 ans, les investisseurs se félicitant des mesures de relance prises par les Etats face à la crise économique entraînée par l'épidémie de coronavirus.
Le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en mai, référence sur le marché américain, était en hausse de 6,27% à 21,35 dollars vers 3H40 GMT, tandis que le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord gagnait 1,93% à 23,2 dollars.

A New York lundi, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. était tombé sous la barre des 20 dollars à plusieurs reprises, se rapprochant du plancher de 19,46 dollars le baril touché le 20 mars.

Les marchés pétroliers du globe s'effondrent depuis plusieurs semaines sous l'effet de la crise du coronavirus et des mesures drastiques de restrictions des mouvements mises en place par les Etats, qui ont fait fondre la demande de brut.

Les deux cinquièmes des habitants de la planète sont confinés chez eux, alors que le bilan des morts a dépassé la barre 37.000, avec une accélération aux États-Unis.

Côté offre, la guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie, déclenchée à la suite d'un désaccord sur la stratégie à adopter pour soutenir les cours, a encore aggravé la situation, en inondant le marché de brut à bas prix.

L'Arabie saoudite a annoncé lundi son intention d'ouvrir les vannes encore plus largement et de porter ses exportations pétrolières au niveau record de 10,6 millions de barils par jour à partir de mai, précipitant les prix du pétrole à un plus bas depuis 2002.

Mais les prix ont rebondi mardi dans les échanges en Asie grâce à des investisseurs en quête de bonnes affaires et aux mesures déployées par les gouvernement de nombreux pays pour soutenir l'activité.

Le marché a aussi réagi positivement à une conversation téléphonique entre le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine à propos du cours du pétrole et de la pandémie de coronavirus.

Les deux dirigeants se sont accordés sur "l'importance de la stabilité dans le marché international de l'énergie", selon un communiqué de la Maison Blanche.

L'appel de Donald Trump pourrait être une "tentative de pousser la Russie à venir à la table de négociations avec l'Arabie saoudite ou même (d'envisager) de réduire les sanctions contre la Russie", suggère Stephen Innes, stratégiste des marchés pour AxiCorp.

Mais les analystes s'inquiètent aussi de la saturation prochaine des capacités de stockage de brut dans certains endroits.

(c) AFP

Commenter Rebond vigoureux du pétrole en Asie


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.