Menu
A+ A A-

Le pétrole chute d'environ 5% dans un marché fébrile

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le pétrole a fini la semaine sur une nouvelle chute dans un marché particulièrement volatile, pris en étau entre une demande en berne et une offre excédentaire.
A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en mai a terminé à 21,51 dollars, perdant 4,8% par rapport à la clôture de jeudi.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a fini à 24,93 dollars à Londres, en baisse de 5,4%. Il a touché un plus bas depuis 2003 en cours de séance, à 24,13 dollars.

Le pétrole a poursuivi vendredi sur la même tendance que la veille, marqué par "un pronostic alarmant du chef de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui voit la demande potentiellement s'effondrer", a relevé Alastair Munro, de Marex Spectron.

Le patron de l'AIE Fatih Birol a fait état jeudi des perspectives les plus sombres pour la demande mondiale en or noir.

Selon M. Birol, il y aura un "fort déclin" de la consommation en pétrole au premier trimestre de cette année et un "déclin encore plus important au deuxième trimestre" en raison des mesures de quarantaine imposées dans de nombreux pays en raison du coronavirus et du ralentissement du transport mondial.

La directrice générale du FMI Kristalina Georgieva a abondé dans ce sens vendredi, estimant qu'il était clair que l'économie mondiale était désormais entrée en récession du fait de la pandémie de coronavirus qui se propage dans le monde.

Les cours du pétrole sont également sous la pression d'un surplus d'offre, la Russie et l'Arabie saoudite ayant décidé d'inonder le marché de leurs barils après avoir échoué à se mettre d'accord sur des quotas de production début mars lors d'un sommet de l'Organisation des produits exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, à Vienne.

Pour soutenir l'économie mondiale et faire face aux conséquences économiques du nouveau coronavirus, gouvernements et banques centrales ont annoncé une panoplie de mesures d'aide d'urgence.

Mais "pour repartir vers le haut, les cours du pétrole auront besoin d'une réponse physique, pas de papier", a estimé Bjarne Schieldrop, analyste de SEB.

"Les gens doivent utiliser leurs voitures, prendre l'avion et aller de nouveau au travail pour voir la demande en pétrole - et donc les prix - augmenter", a-t-il ajouté dans une note.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute d'environ 5% dans un marché fébrile


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 28 juillet 2021 à 08:29

    Equinor tiré par le rebond du pétrole au 2e trimestre

    Oslo: Le géant pétrolier norvégien Equinor a annoncé mercredi un bénéfice de près de 2 milliards de dollars (1,8 milliard de francs)...

    mardi 27 juillet 2021 à 21:57

    Le pétrole piétine, le Covid-19 plane sur la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient brièvement regagné mardi leur niveau d'avant la réunion de l'Opep+ il y a...

    mardi 27 juillet 2021 à 12:09

    Le pétrole avance à petits pas, le Covid-19 plane sur la dem…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse mardi, les investisseurs restant suspendus à la propagation du Covid-19 et aux éventuelles...

    lundi 26 juillet 2021 à 22:32

    Le pétrole se stabilise dans un marché attentiste

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont stabilisés lundi dans un marché attentiste, trahissant...

    lundi 26 juillet 2021 à 12:32

    Le pétrole en baisse, malmené par le Covid-19 et l'Iran

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en petite baisse lundi, trahissant les interrogations des investisseurs autour de la progression des...

    vendredi 23 juillet 2021 à 22:50

    Le pétrole consolide, entre demande soutenue et crainte du C…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en légère hausse vendredi, dans un marché calme qui a consolidé ses positions...

    vendredi 23 juillet 2021 à 11:42

    Le pétrole fait du sur place après avoir recouvré ses pertes…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre vendredi, les investisseurs semblant faire une pause après avoir rattrapé durant la semaine...

    vendredi 23 juillet 2021 à 06:47

    La société chinoise CCPC joue un rôle central dans le commer…

    Londres: Une société de logistique chinoise est devenue un acteur central dans l'approvisionnement en pétrole en provenance d'Iran et du Venezuela, même après avoir...

    jeudi 22 juillet 2021 à 21:51

    Le pétrole poursuit sur sa lancée, tiré par la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi jeudi leur progression amorcée après la correction de lundi, soutenus par une demande...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite