Menu
A+ A A-

Le pétrole rechute après trois séances de hausse

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix pétroliers sont retombés jeudi, après trois séances consécutives de hausse, l'explosion du nombre des inscriptions au chômage aux Etats-Unis laissant augurer d'un effondrement de la demande en or noir.
Le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en mai a terminé à 22,60 dollars, perdant 7,7% par rapport à la clôture de mercredi.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai s'échangeait à 26,34 dollars à Londres, en baisse de 3,8%.

Depuis le début de l'année, les deux barils de référence ont perdu plus de 60% de leur valeur.

Les cours de l'or noir ont été plombés jeudi par la hausse record du nombre de demandeurs hebdomadaires d'allocation chômage aux États-Unis, qui ont grimpé de 3 millions par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres du département du Travail.

Le très net ralentissement de l'activité économique de la première puissance mondiale fait craindre aux investisseurs une dégringolade de la consommation en énergie, aux États-Unis comme dans le monde.

Le patron de l'Agence internationale de l'énergie Fatih Birol a d'ailleurs prédit jeudi, lors d'un événement organisé par The Atlantic Council, qu'il y aurait "un fort déclin de la demande au premier trimestre de cette année et un déclin encore plus important au deuxième trimestre" en raison des mesures de quarantaine imposées dans de nombreux pays en raison du coronavirus.

M. Birol a estimé que cette chute pourrait être encore plus lourde que lors de la crise financière de 2008-2009, "car 60% de la demande en pétrole vient des transports", un secteur particulièrement touché par les restrictions de voyage et les mesures de confinement.

Le pétrole souffre également d'une offre excédentaire.

Deux des trois principaux producteurs mondiaux, la Russie et l'Arabie saoudite, sont en effet engagés dans une guerre des prix après l'échec des négociations entre membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et alliés pour réguler la production d'or noir au début du mois à Vienne.

Incapables de régler leurs différends, Moscou et Ryad ont décidé d'inonder le marché de leurs barils.

Les États-Unis, premier producteur mondial de pétrole, ont tenté d'intervenir cette semaine, demandant à leur allié saoudien de rassurer les marchés. Mais rien n'indique pour l'instant que cette tentative ait produit des effets.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rechute après trois séances de hausse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite