Menu
A+ A A-

Shell lance un plan d'économies et réduit ses investissements

prix du petrole LondresLondres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé lundi un plan d'économies dont une réduction de 5 milliards de dollars (pratiquement autant en francs) de ses investissements face à l'épidémie de coronavirus qui contribue à faire plonger les cours du brut.
Le groupe anglo-néerlandais explique dans un communiqué que l'ensemble de ces mesures, dont une réduction de coûts, doivent lui permettre d'améliorer ses finances à hauteur de 8 à 9 milliards de dollars.

Les prix du pétrole se sont effondrés ces dernières semaines entre chute de la demande pour cause d'épidémie et surabondance de l'offre sur fond de mésentente entre l'Arabie saoudite et la Russie.

"Il se peut que la combinaison d'une forte baisse de la demande de pétrole et d'une rapide augmentation de l'offre soit unique, mais Shell a traversé des périodes de volatilité du marché à de nombreuses reprises par le passé", souligne son directeur général Ben van Beurden.

Ses dépenses d'investissement vont donc passer de 25 milliards de dollars cette année à 20 milliards maximum.

Ses coûts vont être réduits par ailleurs de 3 à 4 milliards de dollars au cours des 12 prochains mois, mais le groupe ne donne pas plus de précisions.

En revanche, Shell maintient son programme de cessions d'actifs de plus de 10 milliards de dollars pour 2019 et 2020 mais son exécution dépend des conditions de marché.

En outre, Shell décide de ne pas poursuivre la conduite d'un programme de rachats d'actions géant qui devait atteindre 25 milliards de dollars et est censé récompensé les actionnaires.

Le groupe précise enfin qu'il se tient prêt à prendre d'autres décisions stratégiques si nécessaire pour s'adapter à "un environnement de marché en constante évolution".

(c) AFP

Commenter Shell lance un plan d'économies et réduit ses investissements


    La Compagnie pétrolière Shell

    Le géant pétrolier Royal Dutch Shell promet la neutralité carbone d'ici 2…

    jeudi 16 avril 2020

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a promis jeudi d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 pour l'ensemble de ses activités, sans donner à ce stade de détails précis sur sa stratégie pour y parvenir.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 04 juin 2020 à 21:28

    Le pétrole stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini proches de l'équilibre jeudi dans un marché s'interrogeant sur les négociations entre les...

    jeudi 04 juin 2020 à 12:11

    Le pétrole perd du terrain devant les atermoiements de l'Ope…

    Londres: Les cours du pétrole cédaient du terrain jeudi face aux incertitudes qui entourent les discussions des membres de l'Opep et de...

    mercredi 03 juin 2020 à 21:20

    Le pétrole progresse dans un marché attendant une décision d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés mercredi après une séance volatile marquée par des rumeurs sur une entente a...

    mercredi 03 juin 2020 à 17:25

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux de produits distil…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis sont repartis à la baisse la semaine dernière, surprenant le marché, tandis que...

    mercredi 03 juin 2020 à 15:53

    Le pétrole cale après des perspectives moins favorables côté…

    Londres: Les cours du pétrole étaient proches de l'équilibre mercredi en cours de séance européenne après avoir commencé en hausse, refroidis par...

    mercredi 03 juin 2020 à 12:26

    Le pétrole monte, les investisseurs optimistes sur la poursu…

    Londres: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi, portés par les perspectives de reprise de l'économie mondiale et d'une...

    mardi 02 juin 2020 à 21:25

    Le pétrole en hausse avant la prochaine réunion de l'Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, les investisseurs espérant une prolongation des coupes drastiques de la...

    mardi 02 juin 2020 à 12:09

    Le pétrole en hausse attend la prochaine réunion de l'Opep+

    Londres: Les cours du pétrole étaient en hausse mardi, au lendemain d'une séance hésitante, les investisseurs espérant une prolongation des coupes drastiques...

    lundi 01 juin 2020 à 21:29

    Le pétrole hésite, entre tensions sino-américaines et possib…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, hésitant entre la montée des tensions entre les deux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 4 juin 2020 Selon les calculs du cabinet Kpler, l'OPEP+ a réduit sa production d'environ 8,6 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) en mai, soit moins que les 9,7 millions auxquels il s'était engagé le 12 avril. Parmi les mauvais élèves "du cartel OPEP élargi" figurent le Nigeria et l'Irak.

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite

    Six semaines de descente aux enfers des cours du pétrole

    Le lundi 20 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Analyse: Les cours du baril de pétrole américain, le WTI, sont tombés en territoire négatif lundi, du jamais vu, entre des réserves mondiales qui arrivent à saturation et une demande anéantie par la pandémie de coronavirus.

    Lire la suite