Menu
A+ A A-

Le pétrole s'enfonce sous la menace des hausses de production

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole se sont de nouveau repliés mercredi alors que l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont annoncé leur intention d'augmenter drastiquement leur production d'or noir au moment où la demande est fragilisée par la propagation du coronavirus dans le monde.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a lâché 3,8%, ou 1,43 dollar, pour clôturer à 35,79 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril a perdu 4%, ou 1,38 dollar, à 32,98 dollars.

Les deux barils de référence s'affichaient pourtant en hausse en début de journée, après avoir déjà vivement rebondi mardi au lendemain de leur pire chute depuis le début de la guerre du Golfe en 1991.

Mais la tendance s'est inversée quand l'entreprise publique saoudienne Aramco a fait savoir qu'elle allait encore augmenter sa capacité de production de pétrole pour la porter à 13 millions de barils par jour (mbj), soit plus de 3 mbj de plus que sa production actuelle.

Le premier exportateur mondial de brut avait déjà décidé mardi d'augmenter sa production à 12,3 mbj à partir d'avril.

Les Emirats arabes unis se sont par la suite dits prêts à augmenter leur approvisionnement en pétrole de plus d'un million de barils par jour (bpj).

"Ce n'est probablement pas la meilleure option", a réagi le ministre de l'Energie russe, Alexandre Novak, cité par les agences russes, ajoutant que les discussions se poursuivaient avec les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de l'Opep+.

La position de Ryad et d'Abou Dhabi, deux alliés importants au sein de l'Opep, s'inscrit de fait dans le cadre d'un bras de fer avec Moscou.

La semaine dernière, la Russie a refusé de céder à la demande de l'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep, de réduire la production de brut afin de compenser la baisse de la demande mondiale en raison de l'épidémie.

En réaction, la puissance du Golfe a procédé à la plus forte baisse de ses prix en 20 ans, déclenchant des remous sur les marchés financiers. Les cours du brut avaient chuté de 25% lundi, avant un rebond de 10% le lendemain.

"Ces augmentations de production, en plus de celles annoncées par la Russie et d'autres membres de l'Opep, associées à l'anticipation d'une demande stagnante, voire en repli, en 2020 à cause du Covid-19, vont peut-être laisser les cours déprimés pendant un certain temps", a commenté Christin Redmond, de Schneider Electric.

L'Opep a déjà revu fortement à la baisse sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2020 mercredi, prévoyant désormais une croissance de la demande à 60.000 barils par jour. Le cartel anticipait jusqu'ici une progression de 990.000 barils par jour.

L'annonce en cours de séance par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) d'une hausse des stocks de brut aux États-Unis pour la septième semaine de suite, et bien supérieure aux attentes, a conforté la tendance baissière des cours.

L'EIA a aussi abaissé d'environ 30% ses anticipations sur les cours du brut pour l'année en cours: elle anticipe désormais un prix moyen du baril de Brent à 43 dollars en 2020, contre 65 dollars auparavant, et à 38 dollars pour le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., contre 59 dollars auparavant.


(c) Afp

Commenter Le pétrole s'enfonce sous la menace des hausses de production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 avril 2021 à 17:56

    Le pétrole cale après l'ouverture américaine sous l'effet de…

    Londres: Après avoir évolué autour de l'équilibre, les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de...

    mardi 20 avril 2021 à 12:05

    Le pétrole avance aidé par un dollar plus faible et la vacci…

    Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus mardi par un accès de faiblesse du dollar américain, les investisseurs étant par ailleurs ragaillardis...

    lundi 19 avril 2021 à 21:25

    Le pétrole commence la semaine en légère hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu progressé lundi, profitant du repli du dollar mais limités par la recrudescence...

    lundi 19 avril 2021 à 11:59

    Le pétrole commence la semaine avec prudence

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient lundi face à la propagation du Covid-19 notamment en Inde et aux négociations susceptibles d'aboutir à...

    vendredi 16 avril 2021 à 21:31

    Le pétrole en léger repli après les fortes hausses de la sem…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés vendredi, s'ajustant après les fortes hausses des derniers jours, soutenues par des...

    vendredi 16 avril 2021 à 12:44

    Le pétrole soutenu par des données économiques américaines e…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse vendredi, dans la dernière ligne droite d'une semaine positive pour les cours du...

    jeudi 15 avril 2021 à 21:32

    Le pétrole poursuit sa hausse après de bonnes nouvelles écon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont continué de progresser jeudi, s'installant à leur plus haut niveau en un mois, après...

    jeudi 15 avril 2021 à 11:57

    Le pétrole calme le jeu au lendemain d'une forte hausse

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger recul jeudi, au lendemain d'un bond lié à une baisse plus forte que prévu...

    mercredi 14 avril 2021 à 21:52

    Le pétrole décolle après un repli des stocks américains, sig…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés en flèche après une diminution plus forte qu'attendu des stocks de brut aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 20 avril 2021 A environ 65 dollars le baril, le pétrole a retrouvé son prix d'avant la pandémie et la banque américaine Goldman Sachs le voit dépasser les 80 dollars cet été, porté par des "indicateurs favorables pour la demande dans les zones où la vaccination est forte".

    Sa concurrente Morgan Stanley envisage quant à elle le baril de brut à 70 dollars au troisième trimestre.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite