Logo

Coronavirus: l'Opep sabre sa prévision de croissance de la demande mondiale

prix du petrole ParisParis: L'Opep a revu fortement à la baisse sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2020, sous l'effet associé du ralentissement économique et de l'extension hors de Chine de l'épidémie de coronavirus, selon son rapport mensuel publié mercredi.
Elle prévoit désormais une croissance de la demande à 60.000 barils par jour (mb/j), relevant qu'"au vu des derniers développements, les risques de détérioration surpassent les indicateurs positifs et laissent entrevoir de plus amples révisions à la baisse de la croissance de la demande".

L'OPEP anticipait jusqu'ici une progression de 990.000 barils par jour.

La demande globale de pétrole est désormais estimée pour l'année à 99,73 millions de barils quotidiens, avec une consommation accrue au second semestre par rapport au premier. Ces prévisions supposent que l'activité mondiale se soit normalisée d'ici le dernier trimestre.

"L'impact des développements liés au Covid-19 sur une situation économique mondiale déjà fragile est un vrai défi, et requiert une action mondiale coordonnée de tous les acteurs du marché", ajoute l'OPEP dans son rapport.

Cet appel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole intervient alors même que l'Arabie saoudite, chef de file du cartel, a lancé une guerre des prix, après que la Russie, qui est théoriquement partenaire de l'OPEP, a refusé de réduire sa production pour soutenir des cours malmenés par l'épidémie de coronavirus.

Mercredi, la compagnie nationale saoudienne Saudi Aramco a annoncé qu'elle envisageait d'augmenter encore sa capacité de production. Les Emirats arabes unis se sont dit prêts à faire de même.

"Ce n'est probablement pas la meilleure option", a réagi le ministre de l'Energie russe Alexandre Novak, cité par les agences russes.

(c) AFP

Commenter Coronavirus: l'Opep sabre sa prévision de croissance de la demande mondiale


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.