Menu
A+ A A-

Pétrole: le Kremlin se lance dans la 'guerre' malgré les défis à domicile

prix du petrole MoscouMoscou: Face à la guerre des prix du pétrole, le président russe Vladimir Poutine se dit armé pour l'emporter mais devra en parallèle tenir ses promesses d'investir massivement pour relancer la croissance et d'enrichir les Russes.
Le pétrole a encaissé une chute historique ces derniers jours, provoquée par l'échec de négociations OPEP-Russie, suivie de la décision de Ryad de baisser fortement ses prix de brut et d'ouvrir ses robinets. Le but, punir Moscou de son intransigeance face au cartel des pays pétroliers.

En réaction, Vladimir Poutine a assuré mercredi que la Russie sortirait avec "calme et dignité" de la crise actuelle et que son économie en serait même "renforcée".

Les autorités assurent que des années d'austérité budgétaire et des finances publiques irréprochables ont permis de constituer un trésor de guerre considérable, le Fonds souverain justement prévu comme réserve en cas de chute des prix du pétrole.

Très dépendante de ses exportations d'or noir, la Russie calcule son budget fédéral avec prudence, prenant comme estimation un baril à 42 dollars pour le budget actuel. Tous les revenus supérieurs à ce prix sont reversés au Fonds souverain.

Celui-ci a ainsi accumulé 150 milliards de dollars, soit 9,2% du PIB. De quoi tenir entre 6 et 10 ans si le pétrole devait chuter durablement à 25-30 dollars le baril, assure le ministère des Finances.

Selon des analystes, la chute des cours ne devrait dès lors pas avoir d'impact sur les ambitieuses dépenses annoncées par le président pour moderniser le pays, relancer la croissance, le pouvoir d'achat et la démographie.

Après des années difficiles de récession puis de croissance molle, 25.700 milliards de roubles d'investissements (318 milliards d'euros au taux actuel) sont prévus d'ici 2024, soit la fin de mandat de Vladimir Poutine, qui devrait alors pouvoir se représenter grâce à une réforme constitutionnelle en cours.

"Poutine ne voudra pas réduire les dépenses dans son programme clé des +projets nationaux+ ni faire marche arrière sur les dépenses sociales promises", affirme Chris Weafer, fondateur de la société de conseil Macro Advisory.

"L'agenda domestique est inchangé", renchérit Sofya Donets, directrice de Renaissance Capital en Russie.

"Il y a une expérience de la gestion de ce genre de crises", dit-elle à l'AFP, rappelant que ces dépenses sont déjà inscrites au budget national et donc "sécurisées".


🇷🇺 Croissance menacée

Mais la croissance devrait néanmoins souffrir, alors qu'un redémarrage a été promis par M. Poutine, dont l'objectif est un taux supérieur à 3%.

Proche de 70 dollars en début d'année, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a perdu près de la moitié de sa valeur, et s'échangeait mercredi autour de 37 dollars, entraînant dans sa chute le rouble, qui a perdu plus de 10% de sa valeur face au billet vert depuis le début de l'année.

La prévision de croissance du PIB de Renaissance Capital pour 2020 -de 2,6% avant le crash des prix du pétrole- est désormais de 1,5% pour un baril à 40 dollars en moyenne sur l'année. Si celui-ci devait être de 30 dollars, la croissance plafonnerait à 1,1%.

A 25 dollars ou moins, selon les experts, la Russie pourrait commencer à se trouver dans une situation très difficile.

Malgré les promesses du Kremlin, la population russe pourrait bien avoir à se serrer la ceinture, elle qui souffre déjà d'un pouvoir d'achat en baisse depuis l'instauration de sanctions occidentales suite à l'annexion de la Crimée en 2014.

Dans un éditorial intitulé "La nouvelle guerre du Kremlin", le quotidien économique russe Vedomosti affirme que "si cette guerre est gagnée, ce serait une victoire (pour le Kremlin) mais pas pour les gens ordinaires".

"Les habitants devront s'habituer au moins au nouveau taux de change du rouble", regrette le journal.

En plus d'une probable inflation à domicile et des sacrifices qui en découlent, les Russes devront également composer avec un pouvoir d'achat plus faible à l'étranger et des produits importés hors de portée de nombreuses bourses.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le Kremlin se lance dans la 'guerre' malgré les défis à domicile



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mardi 13 février 2024

    🇷🇺 Impact des sanctions américaines : Flotte de pétroliers r…

    Moscou: La mise en place de sanctions plus strictes par les États-Unis a eu un impact significatif sur une partie substantielle de...

    mercredi 20 décembre 2023

    🇷🇺 Les revenus russes issus du pétrole réduits d'un tiers en…

    Washington: Les revenus que la Russie tire de l'exportation de pétrole et produits pétroliers ont été réduits d'un tiers en 2023 par...

    lundi 18 décembre 2023

    🇹🇷 La Turquie économise 2 milliards de dollars sur le pétrol…

    Ankara: La Turquie et les entreprises turques ont économisé environ 2 milliards de dollars sur leurs factures énergétiques en 2023 en augmentant...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite