Menu
A+ A A-

Le pétrole vire à la baisse après que l'Arabie dit vouloir ouvrir plus les vannes

prix du petroleSingapour: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi suivant l'annonce du géant saoudien Aramco qu'il allait encore augmenter sa capacité de production de pétrole, après avoir repris du terrain plus tôt en Asie à la suite de l'hécatombe de lundi.
Vers 08H22 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en avril, cédait 0,42 dollar, soit 1,22%, à 33,94 dollars, dans les échanges électroniques.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence européenne, pour mai, perdait de son côté de 0,32 dollar, soit 0,86% à 36,90 dollars.

Les cours ont encaissé lundi leur pire chute en près de 30 ans, en plongeant d'environ 25% après l'échec de discussions avec la Russie qui a conduit Ryad à déclencher une bataille des prix.

Les prix avaient franchement rebondi mardi, Moscou ayant esquissé un petit geste d'ouverture envers l'Arabie saoudite pouvant ouvrir la voie à un accord plus large sur la production de brut dans le monde.

Mais l'annonce d'Aramco mercredi qu'il allait ouvrir les vannes et augmenter sa capacité de production de pétrole d'un million de barils par jour (bpj) pour la porter à 13 millions bpj a fait piquer du nez les marchés à nouveau.

Mardi le premier exportateur mondial de brut avait déjà décidé d'augmenter sa production d'au moins 2,5 millions de bpj pour atteindre un niveau record de 12,3 millions bpj à partir d'avril.

Ces mesures interviennent alors que l'Arabie saoudite a entamé une guerre des prix avec la Russie après l'échec d'un accord de réduction de la production pétrolière entre l'OPEP et les producteurs non membres du Cartel y compris la Russie visant à répondre à la faiblesse de la demande.

Les cours avaient été soutenus en début de séance mercredi en Asie par des nouvelles encourageantes de Séoul et Pékin sur le front du coronavirus, mais aussi par la perspective du plan de soutien à l'économie américaine du président Donald Trump face à l'épidémie.

Le président Trump a promis des aides aux compagnies aériennes et aux croisiéristes, deux secteurs frappés de plein fouet par la paralysie mondiale. Mais les investisseurs s'inquiètent du peu de mesures concrètes.

"Le soutien aux cours du pétrole fondé seulement sur le stimulus économique de Trump ne devrait pas durer" au vu des quantités de brut qui vont bientôt arriver sur le marché, a noté Howie Lee, un économiste de Oversea-Chinese Banking cité par Bloomberg News.

(c) AFP

Commenter Le pétrole vire à la baisse après que l'Arabie dit vouloir ouvrir plus les vannes


    Le pétrole en Asie

    mercredi 06 avril 2022

    Les raffineurs d'État chinois évitent les nouveaux échanges …

    Pékin: Les raffineurs d'État chinois honorent les contrats pétroliers russes existants mais évitent d'en conclure de nouveaux malgré des remises importantes, répondant...

    jeudi 31 mars 2022

    Chine: forte hausse des bénéfices des groupes pétroliers

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé en 2021 des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la...

    lundi 14 mars 2022

    Tokyo démarre en fort rebond, le pétrole en net repli

    Tokyo: La Bourse de Tokyo partait lundi en nette hausse, reprenant quelques couleurs après de nouvelles lourdes pertes la semaine passée, soulagée...

      Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 26 juin 2022 à 00:25

    Le G7 réfléchit aux moyens de plafonner les prix du pétrole …

    Schloss elmau, allemagne, 26 juin (reuters): Les dirigeants des pays du G7 tiennent des discussions "très constructives" sur un éventuel plafonnement des...

    vendredi 24 juin 2022 à 21:28

    Le pétrole se reprend, entre inquiétudes pour l'offre et cra…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en hausse vendredi après les baisses des derniers jours, tiraillés entre les inquiétudes...

    vendredi 24 juin 2022 à 18:06

    Le premier raffineur indien estime que le pétrole restera au…

    New Delhi: Les prix du pétrole resteront probablement élevés, à plus de 100 dollars le baril, pour le reste de l'année, car...

    vendredi 24 juin 2022 à 12:30

    Le pétrole se reprend avec les inquiétudes quant à l'offre d…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse vendredi, les craintes sur une offre de brut insuffisante pour faire face à...

    jeudi 23 juin 2022 à 22:54

    L'incertitude économique fait encore baisser le pétrole, Bid…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé jeudi, toujours plombés par les craintes d'une récession, qui asphyxierait la demande...

    jeudi 23 juin 2022 à 18:38

    Les craintes de récession continuent de peser sur le pétrole

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse jeudi, lestés par les craintes de récession dans un contexte d'inflation galopante. En parallèle...

    jeudi 23 juin 2022 à 12:50

    Les craintes de récession continuent de peser sur le pétrole

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse jeudi, après un plongeon la veille. Ils étaient lestés par les craintes de récession...

    mercredi 22 juin 2022 à 22:52

    Le pétrole se replie, entre craintes de récession et interve…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé mercredi avant de limiter leur repli en fin de séance, emportés par...

    mercredi 22 juin 2022 à 12:10

    USA: Biden veut suspendre la taxe fédérale sur l'essence

    Washington: Le président américain, Joe Biden, va demander ce mercredi au Congrès de suspendre pour trois mois la taxe fédérale sur les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 17 juin 2022 Le WTI a dévissé de plus de 7% depuis vendredi dernier et le Brent de la mer du Nord de plus de 6%, renouant respectivement avec leurs niveaux de prix de fin mai et début juin.

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite