Menu
A+ A A-

Echec à l'Opep, la Russie refuse de nouvelles baisses de production

prix du petrole VienneVienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son principal allié russe ne sont pas parvenus vendredi à s'entendre pour amplifier leurs baisses de production afin d'enrayer la chute des cours du brut affectés par l'épidémie de nouveau coronavirus.
"A partir du 1er avril, compte tenu de la décision prise aujourd'hui, personne -- ni pays de l'OPEP, ni pays de l'OPEP+ -- n'a d'obligation de baisser la production", a déclaré le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak aux journalistes à l'issue de longues négociations à Vienne. Durant ces réunions, la Russie a refusé l'offre de l'OPEP d'une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour jusqu'à la fin de l'année 2020.

L'impasse de ces discussions guettées avec fébrilité par les marchés à fait dévisser les cours du pétrole. Vers 16H30 GMT (17H30 à Paris), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai valait 45,42 dollars à Londres, en baisse de 9,10% par rapport à la clôture de jeudi, quelques minutes après être tombé à 45,28 dollars, un plus bas depuis juin 2017.

Les ministres des 23 pays producteurs de pétrole, menés par l'Arabie saoudite et la Russie, ont quitté en ordre dispersé le siège de l'OPEP où ils étaient réunis depuis jeudi pour tenter de trouver un terrain d'entente. Contrairement à leurs habitudes, ils n'ont pas tenu de conférence de presse.

Le cartel de l'OPEP proposait à Moscou et à ses neuf autres partenaires une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour afin de ne pas laisser l'épidémie ruiner les douloureux efforts consentis depuis trois ans pour maintenir à flot les cours du brut dans un marché où l'offre est excédentaire.

Revers lourd de conséquences

Depuis début 2017, les membres de l'OPEP+ se sont déjà engagés au retrait du marché de 1,2 million de barils par jour . En décembre dernier, l'alliance a accru cette réduction de 500.000 barils tandis que l'Arabie saoudite en retirait, à titre individuel, 400.000 de plus.

Un nouvel ajustement drastique semblait encore nécessaire: les revenus pétroliers souffrent du coup de frein infligé par l'épidémie de Covid-19 à l'économie de la Chine, premier importateur mondial d'or noir.

Pour tenter de convaincre ses alliés, l'OPEP proposait qu'ils ne supportent qu'un tiers de l'ensemble des nouvelles coupes, soit 500.000 barils par jour.

Mais la Russie, deuxième pays producteur mondial de brut derrière les États-Unis et devant l'Arabie saoudite, a basé ses prévisions budgétaires sur un baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 42,4 dollars et répète se satisfaire des prix actuels, inférieurs à 50 dollars.

Pour les majors russes du pétrole, tout baril retiré du marché implique une baisse des rentrées financières et le risque de céder des parts de marché aux États-Unis, qui inondent la planète de leur pétrole de schiste.

"Les Russes peuvent vivre avec un baril à 40 dollars et il semble qu'ils soient prêts à supporter des prix encore plus bas à court terme", observe Edward Moya, analyste chez Oanda.

La faillite des négociations de Vienne, qui menace d'accroître la déroute des cours, risque d'être lourde de conséquences pour les budgets des pétromonarchies du Golfe. Elle pourrait aussi remettre durablement en cause le mariage de raison scellé il y a trois ans par l'OPEP et ses 10 alliés pour tenter de peser sur les prix.

(c) AFP

Commenter Echec à l'Opep, la Russie refuse de nouvelles baisses de production


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 17 janvier 2023

    L'Opep table sur une croissance inchangée de la demande de p…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangées mardi ses prévisions sur la croissance de la demande de pétrole...

    mercredi 04 janvier 2023

    La production de pétrole de l'Opep augmente malgré un object…

    Londres: La production de pétrole brut des pays de l'Opep a augmenté en décembre, montre une enquête de Reuters publiée mercredi, bien...

    mercredi 14 décembre 2022

    Croissance de la demande de pétrole ralentie, malgré un lége…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit toujours pour cette année et l'an prochain une croissance modérée de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    La demande mondiale de pétrole devrait rester solide en 2023…

    Londres: La croissance de la demande mondiale de pétrole devrait ralentir en 2023 tout en restant à un niveau solide avec le...

    mardi 13 décembre 2022

    Malgré la Chine, la prévision de demande de pétrole inchangé…

    Paris: L'Opep a maintenu ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour 2022 et 2023, en dépit du ralentissement de...

    vendredi 09 décembre 2022

    Prix plafond: Poutine menace l'Occident de 'réduire la produ…

    Bichkek: Le président russe Vladimir Poutine a menacé vendredi l'Occident de "réduire la production" de pétrole russe "si nécessaire", quelques jours après...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 janvier 2023 à 11:46

    Le pétrole en hausse, poussé par la résilience de l'économie…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, poussés par des données macroéconomiques encourageantes aux Etats-Unis qui achèvent 2022 en croissance, mais aussi...

    jeudi 26 janvier 2023 à 22:50

    Le pétrole termine en hausse après la croissance américaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi après trois séances de va-et-vient, à la suite de la...

    jeudi 26 janvier 2023 à 18:45

    Brésil : Petrobras a un nouveau président, un proche de Lula

    Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a entériné jeudi à l'unanimité la nomination à la tête du groupe étatique pétrolier...

    jeudi 26 janvier 2023 à 15:00

    Retour de la Chine, fin de chute pour le pétrole

    Paris: Le prix du pétrole a peut-être cessé sa chute. La Chine pousse la demande vers le haut.

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:22

    TotalEnergies visé par une enquête en France pour écoblanchi…

    Nanterre: La multinationale pétrolière TotalEnergies est visée depuis décembre 2021 par une enquête pour "pratiques commerciales trompeuses" dans le domaine de l'environnement...

    jeudi 26 janvier 2023 à 13:20

    Le pétrole rebondit mais se heurte aux craintes pour la croi…

    Londres: Les prix du pétrole rebondissaient un peu jeudi après trois séances de va-et-vient, les opérateurs restant prudents face aux perspectives de...

    mercredi 25 janvier 2023 à 17:10

    🛢️USA : hausse moindre que prévu des stocks de pétrole, les …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté, mais moins que prévu, la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 25 janvier 2023 à 12:20

    Le pétrole atone avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans tendance mercredi, le marché attendant la publication hebdomadaire de l'état des stocks américains de brut...

    mardi 24 janvier 2023 à 20:00

    BNP Paribas prévoit de réduire ses financements à l'industri…

    Paris: La banque BNP Paribas, financeur historique du secteur industriel, a annoncé mardi vouloir diviser par cinq ses financements au secteur de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite