Menu
A+ A A-

Echec à l'Opep, la Russie refuse de nouvelles baisses de production

prix du petrole VienneVienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et son principal allié russe ne sont pas parvenus vendredi à s'entendre pour amplifier leurs baisses de production afin d'enrayer la chute des cours du brut affectés par l'épidémie de nouveau coronavirus.
"A partir du 1er avril, compte tenu de la décision prise aujourd'hui, personne -- ni pays de l'OPEP, ni pays de l'OPEP+ -- n'a d'obligation de baisser la production", a déclaré le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak aux journalistes à l'issue de longues négociations à Vienne. Durant ces réunions, la Russie a refusé l'offre de l'OPEP d'une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour jusqu'à la fin de l'année 2020.

L'impasse de ces discussions guettées avec fébrilité par les marchés à fait dévisser les cours du pétrole. Vers 16H30 GMT (17H30 à Paris), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai valait 45,42 dollars à Londres, en baisse de 9,10% par rapport à la clôture de jeudi, quelques minutes après être tombé à 45,28 dollars, un plus bas depuis juin 2017.

Les ministres des 23 pays producteurs de pétrole, menés par l'Arabie saoudite et la Russie, ont quitté en ordre dispersé le siège de l'OPEP où ils étaient réunis depuis jeudi pour tenter de trouver un terrain d'entente. Contrairement à leurs habitudes, ils n'ont pas tenu de conférence de presse.

Le cartel de l'OPEP proposait à Moscou et à ses neuf autres partenaires une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour afin de ne pas laisser l'épidémie ruiner les douloureux efforts consentis depuis trois ans pour maintenir à flot les cours du brut dans un marché où l'offre est excédentaire.

Revers lourd de conséquences

Depuis début 2017, les membres de l'OPEP+ se sont déjà engagés au retrait du marché de 1,2 million de barils par jour . En décembre dernier, l'alliance a accru cette réduction de 500.000 barils tandis que l'Arabie saoudite en retirait, à titre individuel, 400.000 de plus.

Un nouvel ajustement drastique semblait encore nécessaire: les revenus pétroliers souffrent du coup de frein infligé par l'épidémie de Covid-19 à l'économie de la Chine, premier importateur mondial d'or noir.

Pour tenter de convaincre ses alliés, l'OPEP proposait qu'ils ne supportent qu'un tiers de l'ensemble des nouvelles coupes, soit 500.000 barils par jour.

Mais la Russie, deuxième pays producteur mondial de brut derrière les États-Unis et devant l'Arabie saoudite, a basé ses prévisions budgétaires sur un baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 42,4 dollars et répète se satisfaire des prix actuels, inférieurs à 50 dollars.

Pour les majors russes du pétrole, tout baril retiré du marché implique une baisse des rentrées financières et le risque de céder des parts de marché aux États-Unis, qui inondent la planète de leur pétrole de schiste.

"Les Russes peuvent vivre avec un baril à 40 dollars et il semble qu'ils soient prêts à supporter des prix encore plus bas à court terme", observe Edward Moya, analyste chez Oanda.

La faillite des négociations de Vienne, qui menace d'accroître la déroute des cours, risque d'être lourde de conséquences pour les budgets des pétromonarchies du Golfe. Elle pourrait aussi remettre durablement en cause le mariage de raison scellé il y a trois ans par l'OPEP et ses 10 alliés pour tenter de peser sur les prix.

(c) AFP

Commenter Echec à l'Opep, la Russie refuse de nouvelles baisses de production



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    jeudi 11 avril 2024

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    mercredi 31 janvier 2024

    Pétrole: le Qatar octroie 6 milliards de dollars de contrats

    Doha: La compagnie nationale du Qatar, QatarEnergy, a annoncé mercredi avoir octroyé des contrats d'une valeur de plus 6 milliards de dollars...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2024 à 21:26

    Le pétrole s'offre un rebond technique avant un week-end pro…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont mis un terme, vendredi, à une série de quatre séances négatives de suite, à...

    vendredi 24 mai 2024 à 21:00

    Repsol obtient une licence de Washington pour opérer au Vene…

    Caracas: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a obtenu une licence individuelle des États-Unis pour opérer au Venezuela, pays sous sanctions, a annoncé...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:40

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    vendredi 24 mai 2024 à 12:30

    Le pétrole s'affaisse en même temps que les espoirs de baiss…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi, plombés par la perspective de taux d'intérêts élevés pendant plus longtemps aux États-Unis, et dans l'anticipation de la réunion...

    jeudi 23 mai 2024 à 21:05

    Le pétrole au plus bas depuis trois mois, craintes sur les t…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés jeudi pour la quatrième séance d'affilée, déprimés par les signes de résilience...

    jeudi 23 mai 2024 à 13:30

    Le pétrole grimpe, la Russie envisage de compenser sa surpro…

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi, portés par l'annonce que la Russie présentera à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite