Menu
A+ A A-

Pétrole: l'Opep et les marchés suspendus au soutien russe

prix du petrole VienneVienne: L'Opep espère convaincre vendredi à Vienne son allié russe de baisser encore drastiquement la production de pétrole, dans l'espoir d'enrayer la chute des cours accentuée par l'épidémie du coronavirus, sans garantie ni d'accord, ni de résultat.
Jeudi en début d'après-midi, le cartel a décidé de proposer à Moscou et à ses neuf autres partenaires une coupe supplémentaire commune de 1,5 million de barils par jour jusqu'à fin juin, afin de ne pas laisser l'épidémie ruiner les douloureux efforts consentis depuis 2017 pour maintenir à flot les cours du brut dans un marché où l'offre est excédentaire.

En fin de soirée, il a annoncé par communiqué vouloir proposer d'étendre cette limitation jusqu'à la fin de l'année 2020.

Il y a bientôt quatre ans, l'alliance connue sous le nom d'OPEP+, qui compte à l'heure actuelle 23 pays, s'est engagée à observer de stricts quotas de production pour soutenir les prix de l'or noir.

Dans un premier temps, elle a retiré du marché 1,2 million de barils par jour. En décembre, elle a accru cette réduction de 500'000 barils tandis que l'Arabie saoudite en retirait, à titre individuel, 400'000 de plus.

Mais un nouvel ajustement sévère semble encore nécessaire: les revenus pétroliers souffrent notamment du ralentissement rapide imposé par l'épidémie de Covid-19 à l'économie de la Chine, premier importateur mondial d'or noir.

"Si elle est courageuse, ambitieuse et nécessaire, cette réduction supplémentaire pourrait cependant ne pas se révéler suffisante", a d'emblée réagi jeudi Tamas Varga, analyste de PVM, interrogé par l'AFP.

Convaincre la Russie

"C'est un moment critique pour l'OPEP+", a estimé Craig Erlam, de Oanda, car le remède choc consistant à presque doubler les réductions collectives en vigueur se heurte aux réticences de la Russie, deuxième pays producteur mondial de brut derrière les États-Unis, qui pompent à un niveau record, et devant l'Arabie saoudite.

Pour tenter de convaincre ses alliés, l'OPEP a décidé jeudi de leur demander de ne prendre à leur charge qu'un tiers de l'ensemble des nouvelles coupes, soit 500'000 barils par jour.

Or la veille, Moscou n'envisageait aucune nouvelle réduction et voulait simplement prolonger l'accord en vigueur, selon l'agence publique RIA Novosti. La Russie a basé ses prévisions budgétaires sur un baril à 42,4 dollars et répète se satisfaire des prix actuels, qui naviguent cette semaine autour des 50 dollars.

Pour les majors russes du pétrole, tout baril retiré du marché implique une baisse des rentrées financières et le risque de céder des parts de marché aux États-Unis, qui inondent la planète de leur pétrole de schiste.

Moscou "ressemble de plus en plus à un concurrent interne" au cartel, ont observé les analystes de Kpler, et son influence "fait de l'ombre à celle de Riyad" sur les marchés.

Si la Russie "finira probablement par capituler" vendredi, elle fera tout son possible pour faire traîner les choses jusqu'au dernier moment afin d'obtenir la plus petite part possible" des nouvelles coupes, a ajouté M. Erlam.

Précautions sanitaires

Au-delà des divergences sur le fond, l'épidémie chamboule aussi les habitudes des ministres et délégués des membres du cartel présents cette semaine à Vienne.

Jeudi, un médecin s'est adressé aux délégations pour leur rappeler de "limiter les poignées de mains" et de se signaler auprès de l'équipe médicale "en cas de toux ou de fièvre". L'Autriche a déclaré 41 cas d'infection au nouveau coronavirus.

Mohammed Barkindo, le secrétaire général nigérian de l'OPEP et Alexandre Novak, le ministre russe de l'Energie, se sont même essayés mercredi au "footshake", une façon de se saluer d'un léger coup de pied, selon une vidéo mise en ligne par l'Organisation.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Opep et les marchés suspendus au soutien russe


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 14 juillet 2020

    La production de pétrole de l'Opep a de nouveau reculé en ju…

    Paris: La production de l'Opep a de nouveau reculé au mois de juin, les pays membres du cartel continuant de faire bloc...

    vendredi 10 juillet 2020

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    mardi 30 juin 2020

    La production de l'Opep plus bas depuis vingt ans en juin

    Vienne: La production de pétrole des pays de l'Opep est tombée au mois de juin à son plus bas niveau depuis vingt...

    jeudi 18 juin 2020

    Réunion de l'Opep+, l'encadrement de l'offre en débat

    Vienne: Une réunion à distance de ministres de l'Opep+ a débuté jeudi pour faire le point sur la réduction de l'offre mondiale...

    mercredi 17 juin 2020

    La production de pétrole de l'Opep a chuté en mai

    Paris: La production de l'Opep a chuté spectaculairement au mois de mai, les pays membres du cartel faisant bloc pour l'instant derrière...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 03 août 2020 à 11:57

    Le pétrole pâtit de l'allègement des coupes de l'Opep+ et de…

    Londres: Les cours du pétrole démarraient la semaine du mauvais pied lundi, alors qu'entre en vigueur l'allègement des coupes de l'OPEP+ dans...

    vendredi 31 juillet 2020 à 23:04

    Le pétrole convalescent au lendemain d'une séance mouvementé…

    New York: Les cours du pétrole se sont un peu repris vendredi après une lourde chute la veille, dans un environnement toujours...

    vendredi 31 juillet 2020 à 14:47

    Secoué par la chute du pétrole, ExxonMobil subit la pire per…

    New York: La major américaine ExxonMobil, affectée par la chute des cours du brut générée par la pandémie de coronavirus et les...

    vendredi 31 juillet 2020 à 13:54

    Chevron, subit une perte nette de 8,3 milliards de dollars a…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, lestée par plusieurs charges liées entre autres au plongeon des cours de l'or noir ou...

    vendredi 31 juillet 2020 à 11:50

    Le pétrole convalescent au lendemain d'une séance mouvementé…

    Londres: Les cours du pétrole se reprenaient vendredi après une lourde chute la veille, dans un environnement toujours fragile pour la demande...

    jeudi 30 juillet 2020 à 21:22

    Les cours du pétrole chavirent, inquiétudes sur l'excédent d…

    New York: Les prix du pétrole ont subi un sérieux accès de faiblesse jeudi, s'enfonçant un moment de plus de 5%, menacés...

    jeudi 30 juillet 2020 à 17:06

    Les cours du pétrole américain et du Brent s'enfoncent et pe…

    Londres: Les cours du pétrole chutaient jeudi, dans le sillage des marchés boursiers, plombés par la progression de la pandémie de Covid-19...

    jeudi 30 juillet 2020 à 12:34

    Le pétrole bat en retraite face au Covid-19 et aux stocks d…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse jeudi, les investisseurs manifestant de la prudence devant la progression de la pandémie de...

    jeudi 30 juillet 2020 à 09:41

    Shell subit une perte abyssale de 18,1 milliards au 2e trime…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une perte nette abyssale de 18,1 milliards de dollars (16,5 milliards...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite