Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, pénalisé par les divisions de l'Opep+

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les négociations entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, réunis à Vienne, s'annoncent difficiles.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai valait 50,92 dollars à Londres, en baisse de 0,41% par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril perdait 0,51% à 46,55 dollars.

Les 13 membres de l'OPEP doivent décider jeudi d'une position commune pour soutenir les prix dans un contexte de crise économique déclenchée par l'épidémie de coronavirus.

Les déclarations des responsables libyen et iranien mercredi à Vienne ont illustré les divergences d'approche au sein du cartel.

Quand le président libyen de la Compagnie nationale de pétrole (NOC), Mustafa Sanallah, s'est dit réticent à toute coupe supplémentaire de la production, le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh estimait nécessaire le retrait du marché "d'au moins un demi-million" de barils par jour.

Pire, vendredi, les alliés du cartel, avec la Russie en-tête, pourront également donner de la voix, et rendre le consensus d'autant plus difficile à atteindre.

"Il y a encore un écart considérable entre les positions de l'Arabie saoudite d'une part et celles de la Russie d'autre part", a commenté Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.

"Des médias suggèrent que l'Arabie saoudite souhaite réduire (la production) de jusqu'à 1,5 million de barils par jour de plus au deuxième trimestre 2020, tout en prolongeant l'accord existant jusqu'à la fin de l'année", ont renchéri Warren Patterson et Wenyu Yao, analystes pour ING.

A l'inverse, la Russie pourrait se satisfaire d'une simple prolongation de l'accord actuel, ont-ils ajouté.

Mercredi, le cabinet IHS Markit a dit s'attendre à une baisse de la demande de 3,8 millions de barils par jour (mb/j) au premier trimestre par rapport à la même période en 2019.

Face à ce chiffre, les efforts actuellement consentis par l'OPEP apparaissent "relativement pitoyables", et "il faut un effort supplémentaire", a souligné Neil Wilson, analyste de Markets.Com.

"Le marché sera déçu s'il n'y a qu'une extension" de l'accord actuel, ont approuvé les analystes d'ING.

Malgré la nervosité due à ces désaccords, plusieurs analystes soulignaient qu'il restait probable que la Russie finisse par s'aligner sur ses alliés.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, pénalisé par les divisions de l'Opep+


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    lundi 26 septembre 2022 à 21:31

    Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais...

    lundi 26 septembre 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser

    Paris: Les prix des carburants Français continuaient de baisser la semaine passée, en particulier le diesel. Cette chute s'explique principalement par la réduction mise en...

    lundi 26 septembre 2022 à 12:17

    Le pétrole baisse, les craintes de récession de plus en plus…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient lundi leur déclin de la semaine passée à cause de perspectives économiques de plus en plus...

    vendredi 23 septembre 2022 à 21:42

    Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi sous 80 dollars...

    vendredi 23 septembre 2022 à 16:00

    🇩🇪 Les importations allemandes de pétrole ont augmenté de 13…

    Berlin: Le volume des importations allemandes de pétrole brut a augmenté de 13,5 % au cours des sept premiers mois de 2022...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite