Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après la baisse des taux de la Fed

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en ordre dispersé mardi, les investisseurs doutant que la baisse surprise des taux directeurs de la Fed puisse franchement relancer la demande mondiale, affectée par le nouveau coronavirus.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai a terminé à 51,86 dollars à Londres, en baisse de 0,08% ou 4 cents par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour avril a lui progressé de 0,9% ou 43 cents, à 47,18 dollars, mais a abandonné une partie de ses gains après être monté de plus de 4% en cours de séance.

Les deux barils de référence européen et américain avaient évolué en nette hausse plus tôt dans la journée, sur la lancée de leur forte progression de la veille, qui avait mis fin à six replis consécutifs.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont même brièvement grimpé lorsque la Réserve fédérale a annoncé dans l'urgence une baisse de ses taux d'un demi-point de pourcentage pour soutenir l'économie face au coronavirus et sous la pression répétée de Donald Trump.

Mais, lors d'une conférence de presse, le patron de l'institution bancaire Jerome Powell a reconnu que l'incertitude restait de mise quant à la durée et à l'ampleur de l'épidémie.

Wall Street, qui avait jusqu'alors fait les montagnes russes, a alors franchement plongé dans le rouge, entraînant dans son sillage le marché pétrolier, même si ce dernier a limité ses pertes.

"Il y a un certain degré de corrélation entre le marché de l'énergie et le marché des actions", note Robert Yawger de Mizuho USA.

"Le premier observe le second pour avoir une idée du niveau de la demande", précise-t-il.

Les courtiers ont désormais les yeux tournés vers la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, qui se retrouvent jeudi et vendredi à Vienne pour décider des mesures appropriées afin d'enrayer la chute des cours du brut à l'oeuvre depuis le début de l'année.

Les spéculations sur le volume des coupes supplémentaires de la production de brut du cartel et de ses alliés vont bon train, les observateurs du marché évoquant 600.000, 750.000 voire un million de barils par jour.

"L'OPEP va devoir sortir son lapin du chapeau", estime M. Yawger pour qui toute réduction inférieure à un million de barils n'aura pas d'impact significatif sur les prix.

Les 13 membres de l'OPEP et ses alliés sont déjà liés par un accord de réduction de 1,7 million de barils par jour.

Les coupes supplémentaires "ne doivent pourtant pas être considérées comme acquises", a averti Carsten Fritsch, de Commerzbank, rappelant les déclarations de Vladimir Poutine dimanche qui jugeait le niveau actuel des prix du pétrole "acceptable".

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite après la baisse des taux de la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 05 juin 2020 à 12:14

    Le pétrole en hausse, les investisseurs attendent l'Opep+

    Londres: Les cours du pétrole s'appréciaient vendredi, les investisseurs étant optimistes malgré le flou qui entoure les discussions et le calendrier de...

    jeudi 04 juin 2020 à 21:28

    Le pétrole stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini proches de l'équilibre jeudi dans un marché s'interrogeant sur les négociations entre les...

    jeudi 04 juin 2020 à 12:11

    Le pétrole perd du terrain devant les atermoiements de l'Ope…

    Londres: Les cours du pétrole cédaient du terrain jeudi face aux incertitudes qui entourent les discussions des membres de l'Opep et de...

    mercredi 03 juin 2020 à 21:20

    Le pétrole progresse dans un marché attendant une décision d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés mercredi après une séance volatile marquée par des rumeurs sur une entente a...

    mercredi 03 juin 2020 à 17:25

    🛢️ USA: les stocks de brut reculent, ceux de produits distil…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis sont repartis à la baisse la semaine dernière, surprenant le marché, tandis que...

    mercredi 03 juin 2020 à 15:53

    Le pétrole cale après des perspectives moins favorables côté…

    Londres: Les cours du pétrole étaient proches de l'équilibre mercredi en cours de séance européenne après avoir commencé en hausse, refroidis par...

    mercredi 03 juin 2020 à 12:26

    Le pétrole monte, les investisseurs optimistes sur la poursu…

    Londres: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi, portés par les perspectives de reprise de l'économie mondiale et d'une...

    mardi 02 juin 2020 à 21:25

    Le pétrole en hausse avant la prochaine réunion de l'Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, les investisseurs espérant une prolongation des coupes drastiques de la...

    mardi 02 juin 2020 à 12:09

    Le pétrole en hausse attend la prochaine réunion de l'Opep+

    Londres: Les cours du pétrole étaient en hausse mardi, au lendemain d'une séance hésitante, les investisseurs espérant une prolongation des coupes drastiques...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 4 juin 2020 Selon les calculs du cabinet Kpler, l'OPEP+ a réduit sa production d'environ 8,6 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) en mai, soit moins que les 9,7 millions auxquels il s'était engagé le 12 avril. Parmi les mauvais élèves "du cartel OPEP élargi" figurent le Nigeria et l'Irak.

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite

    Six semaines de descente aux enfers des cours du pétrole

    Le lundi 20 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Analyse: Les cours du baril de pétrole américain, le WTI, sont tombés en territoire négatif lundi, du jamais vu, entre des réserves mondiales qui arrivent à saturation et une demande anéantie par la pandémie de coronavirus.

    Lire la suite